Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

9 Acteurs pour qui jouer un rôle dépasse largement le simple fait de suivre un script

On apprécie nos acteurs préférés pour leur physique, leur talent et leur charisme, mais on se demande rarement pourquoi ce sont eux qui connaissent le succès alors qu’il y a des centaines d’autres comédiens talentueux et charmants. Le secret est que pour les besoins de leur rôle, ils sont prêts à s’investir à fond et qu’ils ne se contentent pas de suivre les méthodes et les pratiques existantes.

Chez Sympa, nous avons toujours respecté ces acteurs, mais maintenant nous comprenons mieux pourquoi ils sont sur le devant de la scène et non parmi les seconds violons.

Johnny Depp — capitaine Jack Sparrow

Johnny Depp a adopté une démarche chaloupée parce que sur un navire, il faut se déplacer de cette façon pour éviter de tomber à cause des mouvements constants de roulis. Jack Sparrow, en tant que marin expérimenté, ne peut pas renoncer à cette habitude, même sur la terre ferme. C’est l’interprète qui a apporté cette touche et bien d’autres à son personnage. Cependant, le studio Disney a d’abord jugé son jeu trop excentrique et a failli commettre une énorme erreur, car c’est le personnage de Johnny Depp qui est devenu le symbole de la franchise.

Alan Rickman — Hans Gruber

Bien que dans Piège de cristal, l’acteur a joué son premier rôle au cinéma, il a fait preuve d’un grand professionnalisme. Alan a proposé de remplacer l’uniforme militaire que devait porter l’antagoniste par un costume et de rajouter une scène dans laquelle il se fait passer pour un otage. Au début, ses idées ont été grossièrement rejetées, mais plus tard le scénario a tout de même été réécrit. Rickman n’a pas joué son personnage comme le méchant que souhaitaient voir les créateurs, mais comme un homme charismatique, spirituel et rusé. C’est peut-être pour cela que ce film est toujours d’actualité, plus de 30 ans après sa sortie.

Jennifer Aniston — Justine

Pour mieux incarner le caractère de la malheureuse Justine dans The Good Girl, l’actrice a subi une transformation physique. Sa rigidité se ressentait littéralement dans tout : de petits pas, un visage morne, des bras qui pendent mollement... Pour obtenir cet effet, elle a  porter des bracelets lestés pour poignets pendant près d’un mois. Le film n’a pas été un gros succès, mais Jennifer a prouvé qu’elle était capable de jouer ce genre de rôles.

Jake Gyllenhaal — Louis Bloom et l’inspecteur Loki

Jake est l’un des acteurs les plus audacieux de sa génération, car il assume souvent des rôles très complexes et hors du commun. Dans le scénario de Night Call, il a vu une ressemblance entre son personnage avec un coyote et l’a incarné à l’écran. L’acteur a créé un héros qui n’éprouve pas d’empathie et ne s’intéresse qu’au profit. Quand il voit une opportunité de gagner de l’argent ou qu’il en parle, ses yeux brillent et il cesse carrément de cligner des yeux. Cette technique inventée par le comédien fait peur : dans ces scènes, Bloom ressemble à un vrai psychopathe.

Fait intéressant, la même année, Jake Gyllenhaal a incarné un personnage opposé, le détective Loki dans Prisoners. Son héros parvient à mener à bien toutes ses enquêtes. Mais lorsque l’affaire de recherche de fillettes se retrouve dans une impasse, il devient plus nerveux. Jake a alors décidé de jouer à nouveau avec ses yeux expressifs : il clignait souvent des yeux et serrait fort les paupières. Au début, notre rédaction a même pensé que c’était une habitude de l’acteur, mais ce n’est pas le cas.

Anthony Hopkins — Hannibal Lecter

Ce n’est pas par hasard que le personnage d’Anthony soit le plus époustouflant dans Le Silence des agneaux, et ceci bien qu’il ne soit présent que 20 minutes à l’écran. Son regard pénétrant a marqué les esprits en partie parce que l’acteur a magistralement joué avec ses yeux. Certains affirment qu’il n’a jamais cligné des yeux, mais c’est faux. Anthony Hopkins a eu l’idée de ciller de son gré. Il clignait rarement et lentement des yeux en laissant penser que Hannibal le faisait de sa propre volonté, se délectant du moment. Il est possible que Jake Gyllenhaal se soit inspiré de l’image créée par Anthony Hopkins en travaillant sur Night Call.

Sandra Bullock — Annie

Pour son rôle dans Speed, Sandra est allée plus loin que de juste apprendre à conduire un bus. Elle a obtenu un vrai permis de conduire en réussissant l’examen du premier coup. Pourtant, dans certaines scènes on a fait appel à un cascadeur qui était installé sur le toit au deuxième volant. Le film a fait carton et a rendu l’actrice populaire.

Henry Cavill — le sorceleur Geralt

Après le choix d’Henry pour ce rôle, les créateurs de la série ont dû faire face à des vagues d’indignation de la part des fans de livres et de jeux. Mais cela n’a pas du tout dérangé l’acteur qui est lui-même fan de cet univers et qui a donc parfaitement compris le personnage. Le comédien a non seulement changé sa voix, en imitant l’acteur qui a doublé le sorceleur dans les jeux, mais il n’a pas non plus hésité à faire d’autres ajustements qui ont terrifié l’équipe de tournage.

“Avant de filmer, je leur disais que j’avais besoin de plus de boue, mais ils venaient vers moi avec ce petit truc pour le maquillage: on dirait une paire de collants enroulés en boule, avec de la poussière dedans. Ce n’était pas suffisant, et je sortais sous la pluie et roulais dans des flaques d’eau”, a avoué l’acteur. Henry Cavill a également suivi de près toutes les discussions concernant la série sur Reddit et a pris en compte les commentaires qui lui paraissaient de bon sens.

Danny DeVito — le Lorax

Certains acteurs sont capables de faire parler plusieurs langues à leurs personnages. C’est une sorte d’astuce marketing, car le public veut entendre la voix de leurs idoles, bien qu’ils ne maîtrisent pas toujours leur langue. Danny DeVito est allé beaucoup plus loin. Il a doublé le Lorax du dessin animé éponyme non seulement dans sa version originale en anglais, mais également dans les versions en russe, espagnol, italien et allemand, bien qu’il ne parle pas ces langues. C’est Danny qui a eu cette idée, trouvant qu’une telle expérience serait un défi intéressant.

Viggo Mortensen — Aragorn

Il s’est avéré que Viggo Mortensen avait lu les livres et traitait l’œuvre originale avec respect. Pour cela, dans le cas de la trilogie Le Hobbit, l’acteur n’a rien apporté de nouveau à son personnage, car il a tout simplement renoncé à le jouer. Avant le tournage, on lui a proposé d’intégrer à nouveau l’univers de Tolkien, mais il a répondu : “Vous savez qu’Aragorn n’est pas dans Le Hobbit, n’est-ce pas ? Qu’il y a un écart de 60 ans entre les livres ?” Il n’a pas été recontacté.

Selon toi, faut-il se donner corps et âme pour un rôle ou suffit-il d’utiliser des méthodes standard ? N’hésite pas à donner ton avis dans les commentaires !

Partager cet article