Sympa
Sympa

9 Adaptations de Bollywood qui ont été plus épiques que les versions originales

Même si tu n’as jamais eu l’occasion de regarder des films de Bollywood, tu as probablement déjà entendu beaucoup de choses sur les effets spéciaux en Inde : les danses qui commencent sans prévenir dans les moments les plus dramatiques, des disputes absurdes qui surgissent à n’importe quel moment, le son qui surprend plus que la scène elle-même, des chansons qui débutent spontanément dans n’importe quelle scène, des acteurs qui surjouent beaucoup et bien d’autres choses. Mais chacun a ses propres goûts alors le cinéma indien prospère, se développe, recherche de nouvelles idées pour de prochains films et regarde souvent ce qui se passe à Hollywood et dans d’autres industries en quête d’inspiration ....

Chez Sympa, nous avons trouvé 9 adaptations indiennes de films que nous “pensons” connaitre et qui sont similaires, mais à la fois très différentes des versions originales. Nous pouvons les décrire de cette façon : il s’agit d’une histoire complètement différente...

Le scénario de cette adaptation est presque le même que l’original : un assassinat, une fille, une soif de vengeance et d’amour. L’unique différence, en laissant de côté leurs origines, est l’important écart d’âge entre les deux personnages principaux : Mathilda avait 12 ans, et dans la version indienne, Kiran a 22 ans.

Et pour revenir à la version indienne : l’histoire tourne autour d’un assassin de sang-froid qui vit seul avec ses pensées de vengeance et avec une jeune tueuse orpheline à qui il apprend l’art de tuer.

Terminator / Enthiran (Robot)

Il s’agit d’une adaptation non officielle de Terminator, avec de petites parties des films I, Robot, Matrix et L’Homme bicentenaire. Contrairement aux originaux, il y a deux petites différences dans le film. La première concerne le personnage principal : à la place de la machine exterminatrice représentée par Schwarzenegger, nous avons un robot prénommé Chitti avec un petit ventre et un double menton. La deuxième fait référence aux effets spéciaux dont la logique et la quantité dépassent toutes les limites pensables et imaginables (tu ne vas pas le regretter). Pour conclure, le film ressemble plutôt à une parodie, même si les créateurs souhaitaient faire autre chose.

Une autre adaptation qui n’était pas si mauvaise. Néanmoins, nous préférons te prévenir que pendant les scènes de dialogue entre Bruce et Dieu, les personnages... chantent. Au moins, tu peux imaginer à quoi ressemblerait le monde si Dieu était originaire de l’Inde.

Fast and Furious / Dhoom

Il pourrait être un bon film d’action avec l’histoire des pilotes comme trame principale, en ajoutant la saveur orientale, la musique électronique, des effets spéciaux qui dépassent toutes les lois de la physique (les mêmes que dans Fast and Furious), une pointe du scénario de Ocean’s Eleven, l’affiche de Ghost Rider et une histoire qui se passe à Chicago.

Snatch : Tu braques ou tu raques / Fool & Final

Il n’est pas exagéré de dire que Bollywood s’est vraiment attaqué à quelque chose de sacré. Si tu es prêt à regarder l’humour anglais de Guy Ritchie “à la sauce indienne”, alors il vaut mieux que tu prennes ce film comme une parodie. Peut-être que c’était l’objectif des créateurs.

Night and Day / Bang Bang

Difficile de décrire l’aspect pathétique de ce film, ainsi que la discrète publicité pour l’enseigne de lunettes Ray Ban. Regarde la bande-annonce, tu ne vas pas le regretter.

Reservoir Dogs / Kaante

Même Quentin Tarantino a été surpris par le film, surtout parce que les scénaristes indiens ont créé l’histoire de chacune des personnes. Trop fort, pas vrai ? Malgré cela, le film n’est pas à la hauteur de la version originale. Par exemple, la principale caractéristique de Reservoir Dogs était de raconter le vol, sans montrer le vol en lui-même. Dans l’adaptation indienne, grâce à la première partie des personnages, qui dure une heure et demi de plus que l’original, apparaît la scène du vol qui transforme le film en un véritable drame criminel. Mais il sort vraiment de l’ordinaire : il y a des danses et des chants de bandits, évidemment.

Madame Doubtfire / Chachi 420

Les États-Unis subiraient un déclin moral. Cependant, cette adaptation prouve le contraire. La célèbre histoire américaine qui raconte la vie d’un homme vêtu en femme, qui tente par tous les moyens de se rapprocher de ses enfants en devenant leur nounou. La version indienne est légèrement vulgaire. Néanmoins, beaucoup de moments de remake semblent impactants pour une histoire aussi mignonne.

Harry Potter à l’école des sorciers / Aabra Ka Daabra

Aabra Ka Daabra est un mélange amusant de Harry Potter à l’école des sorciers et de Charlie et la chocolaterie. Maintenant, tu vas comprendre pourquoi. Il s’agit d’une école de magie à laquelle tu ne peux être admis que si tu retrouves un billet qui va le permettre dans l’emballage des biscuits Parle-G, qui est en fait, une véritable marque de cookies. En plus de la publicité réalisée grâce au film (il paraît que la marque a fait un film pour promouvoir ses produits), il y a d’autres moments amusants. Dumbledore et Snape, par exemple, sont tous les deux joués par la même personne, par conséquent une femme. Ron et Hermione, dont les vrais prénoms sont Pinky et Dinky, répondent quand même à leur premier prénom. D’autre part, il y a des cours pour apprendre à voler sur un tapis magique, etc. Le tout à l’indienne avec des danses, des chansons et bien d’autres spécificités.

Et maintenant, l’explication de pourquoi le cinéma indien est tel qu’il est

De nombreuses personnes se demandent si les indiens apprécient vraiment les films de Bollywood, avec tous les combats pas naturels, les chansons et les danses incessantes. En général, ils sont tout simplement ridicules.

Ci-dessous, vous pouvez retrouver une réponse dramatique d’un homme qui est originaire de l’Inde.

Pour la plupart des indiens, les films de Bollywood sont un moyen d’échapper au monde réel, dans lequel il y a suffisamment de problèmes. Oui, les créateurs sont conscients que tout cela est banal. Cependant, ils offrent l’opportunité aux personnes de pouvoir fuir la réalité pendant quelques heures. Bollywood doit se calquer sur les scénarios traditionnels pour que les films sortent au cinéma. Mais tous les films de Bollywood ne sont pas comme ceux-là. Regardez, par exemple, Lunch Box ou Talvar, ces films ont d’excellents scénarios, ils montrent les réels problèmes auxquels sont confrontées les personnes qui vivent en Inde.

Essayons de faire abstraction des problèmes pendant quelques instants : Quels autres films ou séries seraient vraiment épiques dans leur version Bollywood ? Par exemple, que penses-tu d’un remake de The Walking Dead ou de La Casa de Papel ? Dis-le-nous dans les commentaires !

Sympa/Arts/9 Adaptations de Bollywood qui ont été plus épiques que les versions originales
Partager cet article
Ces articles peuvent te plaire