Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

7 mythes à cause desquels nous rejetons notre nourriture préférée

La transformation que subissent la plupart des aliments avant la vente est parfois sujette à des interprétations erronées. “La peau des pommes est recouverte de produits chimiques”, “avec les fruits séchés on mange aussi la cire”, “il vaut mieux ne pas toucher la peau de banane”, l’internet est plein d’avertissements de ce genre et même si l’on n’a pas envie de croire ces histoires d’horreur selon lesquelles la pomme rouge sur le comptoir est en fait une réussite de l’industrie chimique, on est quand même affectés par ce type de suppositions. Par conséquent, les fruits qu’on achète ne nous paraissent plus si bon et ni sains.

Chez Sympa, nous avons décidé d’enquêter sur les préoccupations les plus courantes concernant les différents types de transformation des aliments en consultant l’avis des scientifiques, et nous sommes arrivés à la conclusion que beaucoup de ces craintes sont basées sur des rumeurs et de fausses informations.

Un revêtement de cire pour les fruits

Beaucoup de gens se méfient de l’enduit de cire utilisé pour prévenir les dommages pendant le transport et le stockage des fruits et légumes. Cependant, la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis a reconnu que cette couverture de cire pour les fruits est totalement fiable, et il y a une raison à cela.

Les peaux des fruits et légumes fraîchement récoltés contiennent de la cire naturelle qui se forme naturellement sur eux pour empêcher les fruits de se dessécher et de se ramollir. Cependant, après la récolte, les fruits sont lavés pour enlever la poussière et les produits chimiques et cela lave aussi une bonne partie de la cire naturelle du fruit, de sorte que l’enduit de cire restaure simplement cette perte.

La cire utilisée pour ce procédé est comestible. Seulement quelques gouttes sont appliquées sur chaque fruit, et cette quantité n’est pas absorbée par le corps humain et passe à travers le système digestif sans poser aucun risque pour la santé. Bien sûr, les légumes et les fruits recouverts de cire doivent être lavés avant consommation pour enlever la saleté, les microbes, ainsi que la cire en question.

Le processus de conditionnement artificiel des bananes

Quand on entend l’expression “traitement au gaz pour les bananes”, notre imagination projette des images terribles et malsaines, mais la réalité n’est pas aussi effrayante qu’elle le semble. Les bananes sont en fait traitées avec un gaz spécial pour accélérer leur maturation. Elles sont sorties de l’usine encore vertes, transportées à travers le monde dans des navires frigorifiques spéciaux, puis placées dans des cabines à gaz pendant une journée.

Le gaz utilisé pour ce procédé est composé à 95% d’azote et à 5% d’éthylène. Et l’azote fait partie de l’air que nous respirons, tandis que l’éthylène peut être produit et émis par les pommes. On peut monter chez soi un système semblable à ces caissons à gaz : si on achète des bananes vertes, il suffit de les mouiller, de les mettre dans un sac noir avec des pommes mûres, de fermer hermétiquement ce sac et deux jours plus tard, les bananes seront mûres.

Il y a aussi une rumeur selon laquelle les bananes sont traitées avec du formol. Elles sont en fait traitées avec du thiabendazole pour les protéger de la putréfaction et de la moisissure. La quantité de cette substance qui est utilisée n’est pas toxique pour l’homme. De plus, le thiabendazole s’élimine facilement en les lavant, même avec de l’eau froide, donc, pour éviter d’en avaler, il suffit de bien laver tous les fruits avant de les consommer.

La congélation des fruits et légumes

Beaucoup de gens pensent que pendant le processus de congélation des légumes, des fruits et des baies, la majeure partie des vitamines et des propriétés bénéfiques sont perdues. Mais les experts de l’Université de Californie ont prouvé le contraire.

Les scientifiques ont étudié la concentration de 4 vitamines : acide ascorbique (vitamine C), riboflavine (vitamine B2), α-tocophérol (vitamine E) et β-carotène (vitamine A), et ont conclu que dans les aliments congelés non seulement celles-ci sont parfaitement conservées mais que leur concentration est même supérieure à celles des fruits frais qui restent même brièvement dans les rayons des magasins.

Ceci étant on recommande de ne pas congeler les tomates. Même un petit refroidissement jusqu’à 12 °C entraîne la destruction des enzymes responsables de leur goût et de leur arôme si caractéristiques.

L’ultra-pasteurisation du lait

Les consommateurs qui refusent d’acheter du lait ultra-pasteurisé ont tout à fait raison de dire que cette méthode de transformation détruit la plupart des vitamines. Cependant, nous ne devons pas perdre de vue le fait que le lait ne contient pas seulement des vitamines. Le lait contient également des protéines, des graisses et des glucides qui sont entièrement conservés dans du lait ultra-pasteurisé.

D’ailleurs, à l’exception des vitamines, si on compare la composition du lait pasteurisé et celle du lait ultra-pasteurisé, on verra qu’elle est identique. Si une personne reçoit une alimentation complète, elle obtiendra les vitamines dont elle a besoin à partir d’autres sources alimentaires. Par contre grâce à ce procédé, le lait ultra-pasteurisé ne constituera pas un risque d’empoisonnement dû à un mauvais stockage et ne deviendra pas aigre avant un long moment.

Le traitement thermique du grain de sarrasin

Le sarrasin cru a ses avantages : dans la production du sarrasin commun (de couleur brune), les grains subissent un traitement thermique et leur teneur en nutriments est donc inférieure à celle du sarrasin cru. Cependant, cette différence est trop insignifiante pour être prise en compte.

De plus, la plupart des vitamines et des micro-éléments par lesquels le sarrasin est valorisé (vitamines du groupe B, iode, fer, potassium, manganèse, phosphore) ne sont pas facilement détruits à haute température. La majeure partie de ces substances restera même dans les céréales cuites. Le sarrasin cru contiendra peut-être plus de vitamines que le sarrasin ordinaire, mais pas beaucoup plus.

Le traitement par des agents de sulfitage

Beaucoup de fruits frais et la plupart des fruits secs subissent un traitement appelé sulfitage, qui est un traitement au dioxyde de soufre (sur les étiquettes ce conservateur est appelé E220). Cette substance aide les fruits à conserver une couleur agréable et les rend résistants aux parasites. Les gens se méfient de ces produits et dans la plupart des cas, c’est inutile.

Si le traitement est effectué conformément aux exigences établies, il n’y a rien de mal à cela. Les compositions à base de soufre sont utilisées dans l’industrie alimentaire depuis longtemps et en quantités strictement définies, et leur risque n’est pas plus grand que celui de manger un aliment affecté par des bactéries ou des parasites en décomposition.

Bonus : la friture

Tout le monde sait que les aliments frits peuvent être mauvais pour la santé. Cependant, il y a un petit “mais” qui peut bien excuser une petite portion de légumes frits bien préparés : des études récentes publiées dans le magazine Food Chemistry ont montré que certains aliments, au contraire, deviennent plus sains avec cette méthode de préparation. Par exemple, la friture augmente la valeur nutritive de plusieurs légumes : les pommes de terre, les tomates, les aubergines et les citrouilles produisent des composés phénoliques qui ont des propriétés antioxydantes et qui, en retour, réduisent le risque de nombreuses maladies. La seule condition est l’utilisation d’huile d’olive pressée à froid de haute qualité.

En deux mots, tout n’est pas si effrayant que ça en a l’air. D’une manière générale, toutes les méthodes de transformation de base sont strictement réglementées par des normes approuvées par le gouvernement et visent à garantir que les produits qui arrivent à notre table soient frais, appétissants et sans danger. En même temps, certains d’entre eux, du fait de leur transformation, bénéficient de certaines améliorations telles que, par exemple, la durée de conservation prolongée du lait ultrapasteurisé ou la teneur maximisée en vitamines des fruits et légumes surgelés.

Et toi ? As-tu ta propre liste noire de produits que, pour une raison quelconque, tu évites d’acheter ? Dis-le nous dans la section commentaires de cet article.

Photo de couverture Totalmilchintake / Reddit