Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

9 Erreurs que la plupart des gens commettent dans les restaurants et les cafés

Jusqu’au début du XXIe siècle, dans les restaurants européens, tous les plats étaient servis en même temps : on appelait ce procédé “le service à la française”. Puis il y a eu ce qu’on a appelé le service “à la russe”, qui consistait à servir les plats progressivement, et qui est apparu grâce au Prince Alexandre Kurakin. Aujourd’hui, cette norme est acceptée dans le monde entier. Cependant, il existe d’autres règles, qui ne s’appliquent pas seulement aux restaurants et aux cafés, mais aussi aux clients. Le respect de ces principes aide non seulement les personnes à apprécier leurs plats, mais aussi à savoir se comporter de façon adéquate et même à économiser.

Sympa a préparé une petite liste d’erreurs pas très évidentes, et pourtant assez courantes, que nous commettons au restaurant.

Ne pas tenir compte des règles de la fourchette et du couteau

Avant d’aller au restaurant, il convient de se rappeler les règles de la fourchette et du couteau, qui donnent à notre serveur les indications sur ce qu’il doit faire avec notre plat. Et ce n’est pas seulement une question de politesse, mais cela permettra à la table d’être débarrassée rapidement des plats inutiles ou, au contraire, de faire en sorte que tout reste en place pendant un moment si c’est ce que tu désires.

De plus, en plaçant les couverts d’une certaine façon, tu informes les employés de cuisine à quel point un plat ou un autre t’a impressionné. Tu risques d’offenser accidentellement le chef cuisinier si, par exemple, tu places le couteau entre les pointes de la fourchette et que tu les mets en diagonale sur l’assiette : cela signifie que le plat n’était pas à ton goût.

Une mauvaise utilisation de la sauce soja et du gingembre

Beaucoup de gens ont l’habitude d’immerger complètement les aliments dans la sauce soja. Cependant, les Japonais eux-mêmes font tout le contraire : ils en mettent dans une soucoupe de façon à ce que le liquide ne recouvre que le fond du récipient et ne touche que légèrement le sushi. Ce condiment salé a une saveur très intense, il empêche donc que les arômes du plat ne soient perçus lorsqu’il est mal utilisé.

Le gingembre, qui est traditionnellement servi dans tous les repas japonais, n’est pas utilisé comme épice dans les makis, sushis ou sashimis. Cette racine marinée n’est utilisée que pour séparer la saveur d’un aliment d’un autre, car elle aide à nettoyer les papilles gustatives lors du changement de plats.

Le wasabi ne doit pas être employé de la même manière que le raifort avec du pot-au-feu. Dans les bons restaurants, une petite quantité est ajoutée lors de la préparation d’un plat pour mettre en valeur les ingrédients et non pour les masquer.

Aider le serveur à débarrasser la table

Nous pensons généralement que si nous plaçons l’assiette sur le bord de la table, ce sera plus pratique pour le serveur de débarrasser. Cependant, ce n’est pas le cas : chaque employé a sa propre méthode de travail, et nous, la plupart du temps, nous ne faisons que la compliquer. Ce n’est pas non plus la peine d’empiler les objets, car ils ne sont jamais retirés de cette façon.

De plus, si tu casses un verre ou une tasse, n’essaie pas de ramasser les morceaux par terre : si tu te coupes, le serveur devra non seulement nettoyer le sol, mais aussi, éventuellement, guérir tes blessures.

Commander un plat qui n’est pas sur la carte

Fréquemment, les clients commandent des plats qui ne sont pas sur la carte. Bien sûr, dans la plupart des cas, on fait ce que le client demande. Cependant, tu vas voir que ce n’est pas très rentable.

Tout d’abord, le coût du plat ne sera pas déterminé à l’avance et, en l’absence d’un chef cuisinier, il sera très difficile pour les employés de calculer son prix. Deuxièmement, tous les aliments du restaurant sont préparés selon des méthodes rigoureuses, c’est-à-dire que la quantité des ingrédients est examinée au gramme près afin d’équilibrer le goût de chaque plat.

Et, pour finir, dans la plupart des cafés et restaurants, les travailleurs sont formés pour préparer avec précision les plats proposés dans la carte. Et même si le cuisinier est hautement qualifié, ce qui est souvent le cas dans les restaurants onéreux, personne ne peut garantir que le steak qui n’était pas sur la liste des plats sera cuit correctement et plaira au client.

Ecrire une mauvaise critique d’un restaurant si tu n’as pas aimé le service

Il existe de nombreuses plates-formes sur Internet qui permettent aux gens de laisser leurs commentaires sur les services et les restaurants. Ces pages web sont bien sûr utiles et idéales pour ceux qui veulent choisir un endroit ou un autre pour manger. Cependant, ce qui est écrit n’influence en rien leur travail.

Si tu veux vraiment faire quelque chose pour améliorer le service ou la qualité de la nourriture d’un établissement, il serait plus judicieux d’écrire une lettre au gérant ou au propriétaire, ou de communiquer tes suggestions sur le site internet du restaurant au moyen d’un formulaire. Ce sont ces réactions-là qui sont inévitablement prises en compte et tu peux être sûr qu’ils seront à ton écoute et agiront en conséquence.

Commencer à manger avant les autres

Selon la bienséance, quand on va au restaurant avec plusieurs personnes, on ne devrait manger que lorsque le serveur a tout apporté. Si on t’a donné ta salade ou ton steak avant tes amis, tu devrais attendre que toutes les commandes soient servies à table. N’oublie pas non plus que cela ne vaut pas la peine de manger trop vite et, bien sûr, il est bienvenu de s’adapter au rythme des gens avec qui tu partages ce moment agréable.

D’ailleurs, cette règle s’applique également aux employés-mêmes du restaurant : s’il y a plus de deux clients, les plats doivent être servis en même temps.

Ne pas apporter la boisson avec toi

En règle générale, dans les restaurants, le prix de l’alcool n’est pas excessif, mais apporter ton vin avec toi peut quand même te revenir moins cher. Si, pour une raison quelconque, tu ne veux pas commander de boissons sur place, tu peux en apporter avec toi et demander à l’avance si cela est autorisé dans un restaurant en particulier.

Les restaurants qui le permettent facturent un droit de bouchon allant de 20 à 35 €. Après t’être assis à table, donne la bouteille de vin au serveur et il la servira de la même manière que si tu l’avais commandée chez eux. Un petit conseil : évite d’apporter une bouteille trop bon marché, car c’est considéré de mauvais goût.

Avoir honte de demander un doggy bag

Dans tous les restaurants, il y a des contenants ou des sacs spéciaux qui sont destinés à emporter la nourriture. Ils peuvent être utilisés pour récupérer des aliments qui, pour une raison quelconque, ont été laissés intacts. Il suffit de demander au serveur un récipient dans lequel le plat peut être emballé.

Cependant, il ne faut pas en abuser. Il est recommandé de ne pas emporter ce qui a été coupé ou mordu. Mais ce n’est pas non plus interdit, c’est donc à chacun de choisir.

Ne pas tenir compte des particularités de chaque pays

Si tu prévois d’aller dans un restaurant dans un pays que tu ne connais pas, renseigne-toi sur les règles et les interdictions qui s’appliquent dans les établissements locaux. Par exemple, au Japon, il n’est pas d’usage de placer les baguettes en position verticale à la nourriture, car cela fait partie des activités rituelles. De plus, il existe une règle selon laquelle les baguettes ne peuvent être séparées que parallèlement à la table.

Bien sûr, dans la plupart des cas, il est peu probable que quelqu’un fasse un commentaire si tu ne respectes pas une certaine coutume. Il est toutefois préférable d’éviter de telles situations...

Et toi, as-tu déjà pensé aux erreurs que tu fais au restaurant ? En connais-tu d’autres que nous n’avons pas mentionnées dans la liste ? Dis-nous tout dans les commentaires.

Ilustradora Alice Perkmini pour Sympa