Sympa

13 Découvertes incroyables dans l’espace qui ont semé la confusion chez les scientifiques

Le vaste univers dont nous faisons partie est plein d’énigmes que les scientifiques et les astronomes étudient et tentent d’élucider. Cependant, il y a toujours des phénomènes et des objets qui ne peuvent pas être clairement expliqués et qui ont secoué la communauté des chercheurs en raison de leur nature pour le moins étrange.

La rédaction de Sympa souhaite te présenter une sélection de 13 découvertes spatiales très étranges qui suscitent encore de nombreuses interrogations.

1. Quasars

Les quasars sont des objets astronomiques de très forte luminosité que l’on trouve au centre de certaines galaxies. On pense qu’ils apparaissent lorsqu’un énorme trou noir, situé au cœur d’une galaxie, commence à absorber toute la matière qui l’entoure. La vitesse très élevée de cet événement produit une quantité gigantesque d’énergie libérée sous forme d’ondes radio, de lumière, d’infrarouges, d’ultraviolets et de rayons X.

Les quasars les plus brillants peuvent éclipser toutes les étoiles des galaxies dans lesquelles ils résident, les rendant visibles même à des milliards d’années-lumière. C’est pourquoi ils font partie des objets les plus éloignés et les plus lumineux connus.

2. Galaxies cannibales

Lorsque certaines galaxies massives cessent de produire leurs propres étoiles, elles finissent par “cannibaliser” les petites galaxies voisines, c’est-à-dire que les grandes galaxies avalent les petites pour continuer à grandir.

Les astronomes australiens ont examiné plus de 22 000 galaxies et ont constaté que, si les plus petites étaient très efficaces pour créer des étoiles à partir de gaz, les galaxies massives ne produisaient pratiquement pas de nouvelles étoiles, et se développaient au contraire en absorbant d’autres galaxies. Il a même été prouvé que notre propre galaxie, la Voie lactée, est l’une de ces “cannibales”.

3. Humanoïde de Mercure

En 2011, alors que la sonde MESSENGER de la NASA explorait la surface de Mercure, au nord du bassin de Caloris, une photographie a attiré l’attention et la suspicion de nombreux utilisateurs, car l’image semblait correspondre à la silhouette d’un humanoïde.

L’explication de la NASA est que ce bloc peut faire partie de la surface originale qui a précédé la formation du bassin de Caloris, qui s’est formé à partir de matériaux expulsés lors de sa création. Le fait de distinguer une image familière dans des formes aléatoires est un type d’illusion d’optique appelé paréidolie, qui a déjà été observé sur Mercure et de nombreuses autres planètes.

4. Sursauts radio rapides

Les sursauts radio rapides sont un phénomène astrophysique de haute énergie d’origine inconnue, qui se manifeste par une impulsion radio fugace durant en moyenne quelques millisecondes, dans différentes parties du ciel en dehors de la Voie lactée.

Contrairement à de nombreuses sources radio, le signal d’un sursaut est détecté en un court laps de temps avec une force suffisante pour se distinguer du bruit de fond. Le sursaut apparaît généralement en un seul pic d’énergie sans altération de puissance dans le temps. Les sursauts durent plusieurs millisecondes, et nombre d’entre eux ont été retracés ces dernières années jusqu’à leur source dans d’autres galaxies, bien que l’on ne sache pas encore ce qui les a créés.

5. La pâte nucléaire, la matière la plus puissante de l’univers

En 2018, une équipe de scientifiques a découvert qu’il existe un matériau 100 trillions de fois plus résistant que l’acier, et qu’il se trouve à l’intérieur de la croûte des étoiles à neutrons. Celles-ci apparaissent lorsqu’elles atteignent un certain âge et s’affaissent en une masse de neutrons.

La matière sous la surface de ces étoiles est reconnue comme la plus solide de l’univers. Comme les neutrons et les protons sont assemblés de la même manière que les lasagnes sous la croûte des étoiles, ce matériau solide et rigide a été appelé “pâte nucléaire”.

6. La planète naine Haumea et son mystérieux anneau

On sait depuis longtemps que les grandes planètes du système solaire comme Saturne, Uranus, Jupiter et Neptune ont la particularité d’avoir des anneaux, mais on a découvert récemment qu’Haumea, l’énigmatique planète naine en forme de ballon de rugby située au-delà de Neptune, en a également un. C’est la première fois qu’une telle découverte est faite sur une planète de cette taille et si lointaine.

Contrairement aux anneaux de Saturne, qui sont très brillants, celui de Haumea est beaucoup plus sombre. Les chercheurs pensent que cela est dû au fait qu’il y a moins de glace et plus de roches et de matières organiques. L’anneau est situé à environ 2 287 km du centre de la petite planète et mesure 70 km de large.

7. L’étoile la plus étrange, KIC 8462852

Cette étoile mystérieuse, également appelée Tabby, est légèrement plus brillante que le Soleil, et se trouve à plus de 1 400 années-lumière de la Terre. Le télescope spatial Kepler de la NASA a révélé un comportement étrange de sa part : elle s’assombrit parfois de 20%, ce qui laisse supposer qu’une matière en orbite autour de Tabby bloque sa lumière.

L’une des hypothèses les plus largement acceptées est que des débris cométaires ont été attirés vers une orbite relativement proche de l’étoile. Mais une autre possibilité intrigante est que cette étoile pourrait abriter une société technologiquement sophistiquée qui a construit une mégastructure qui bloque la lumière de l’astre.

8. La lune la plus particulière, Hypérion

Hypérion est l’une des plus petites lunes de Saturne, et c’est un objet astronomique très particulier. Elle a une forme irrégulière et un aspect spongieux encore inexpliqué. L’une des hypothèses sur sa structure est qu’Hyperion est en fait un fragment d’un satellite plus grand qui a été partiellement détruit par un grand impact il y a longtemps.

Comme elle est pleine de cavités, sa densité est très faible. L’orbite chaotique d’Hypérion la soumet aux forces gravitationnelles de Saturne, qui la font tourner de manière incontrôlable. Sa période de rotation n’est pas constante et varie d’une orbite à l’autre.

9. Le premier neutrino

Les neutrinos sont l’une des plus petites particules subatomiques étudiées par les scientifiques aujourd’hui, et l’une des plus abondantes dans l’univers. Cependant, comme elles ont très peu d’interaction avec la matière, elles sont incroyablement difficiles à détecter.

Un neutrino qui a frappé la Terre le 22 septembre 2017 a fait sensation dans la communauté scientifique, car on a découvert qu’il avait été “lancé” en direction de la planète il y a quatre milliards d’années par une source d’énergie compacte en combustion, un trou noir supermassif au centre d’une galaxie qui consommait la matière autour d’elle.

10. Une licorne dans l’Espace

C’est encore un cas de paréidolie, cette illusion d’optique ou ce phénomène psychologique qui nous fait attribuer des formes connues à des formations irrégulières. Beaucoup voient la forme d’une licorne spectaculaire sur cette photo de la nébuleuse du Trifide, un énorme nuage de gaz situé dans la constellation du Sagittaire.

Il convient de souligner qu’il existe d’autres photographies de cette grande nébuleuse où l’on voit d’autres couleurs et d’autres formes. Par exemple, en son centre, on peut observer une étoile géante bleue de type spectral, et il y a au moins six autres étoiles moins brillantes, mais toutes avec des caractéristiques qui démontrent leur jeunesse.

11. Un trou noir lancé à travers l’Espace

Dans le système CID-42, à quatre millions d’années-lumière de la Terre, deux galaxies sont entrées en collision, et lorsque cela s’est produit, les deux trous noirs supermassifs situés au centre de chacune d’elles sont également entrés en collision. Ils ont fusionné pour ne plus en former qu’un, qui a reculé face aux ondes gravitationnelles produites par la collision. En d’autres termes, le trou noir nouvellement fusionné a été “éjecté” de la galaxie à une vitesse de plusieurs millions de kilomètres à l’heure.

La découverte faite par le télescope spatial à rayons X Chandra de la NASA a secoué la communauté scientifique, car il s’agit peut-être de la première preuve que ces trous cosmiques peuvent errer dans l’espace sans être détectés.

12. Le nuage Himiko dans l’univers primitif

En 2009, le télescope japonais Subaru, situé à Hawaii, a fait une découverte impressionnante. Il s’agit de Himiko, qui au début semblait être un gigantesque nuage spatial, mais qui s’est révélé être une galaxie avec un halo gazeux chaud et brillant, située à 55 000 années-lumière de la Terre. Himiko, qui a pris son nom d’une reine japonaise légendaire, est non seulement très grande, mais elle est aussi incroyablement lointaine.

Avec ce télescope, Himiko est observée à une époque qui correspond à environ 800 millions d’années après le Big Bang, lorsque l’univers n’avait que 6% de sa taille actuelle et que les galaxies commençaient tout juste à se former. Les scientifiques sont perplexes car ils ne savent pas comment expliquer son existence, qui n’est pas conforme à la théorie conventionnelle de l’histoire et de l’âge de l’univers.

13. Le système stellaire de Castor

Castor est la deuxième étoile la plus brillante de la constellation des Gémeaux, et la 24e étoile la plus brillante du ciel. Visuellement, il s’agit d’une étoile binaire dont les composantes, Castor A et Castor B, se déplacent sur une orbite excentrique avec une période de 467 ans. Cependant, Castor possède davantage de composants qui font d’elle une étoile sextuple, ce qui rend l’ensemble du système stellaire multiple suffisamment intéressant pour attirer l’attention des scientifiques.

Lequel de ces éléments astronomiques t’a le plus surpris(e) ? En connais-tu d’autres que nous devrions ajouter à la liste ? Réponds-nous dans les commentaires !