Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

13 Objets que l’on a à la maison qui pourraient donner l’impression que nos revenus sont modestes

L’intérieur d’un appartement ou d’une maison ne reflète pas seulement la condition sociale d’un individu, mais révèle aussi son caractère, ses habitudes et son mode de vie. Tu as toi aussi certainement déjà remarqué, la quantité d’information que l’on peut obtenir si l’on observe attentivement une pièce. Mais si certains objets mettent en évidence l’originalité et le côté créatif d’une personne, d’autres dévoilent davantage ses petits moyens.

Chez Sympa, nous n’essayons pas d’impressionner qui que ce soit en choisissant tel meuble ou telle décoration pour son chez soi, et nous pouvons aisément concevoir de vivre dans un foyer modeste, du moment qu’il est moderne et cosy, et tant qu’il ne démontre pas le mauvais goût, ni la pauvreté du propriétaire. C’est pourquoi nous avons aujourd’hui élaboré pour toi la liste des objets qui rendent un intérieur désuet et ringard.

1. Les tapis et paillassons dans les couloirs

Ces tapis attrapent non seulement toute la boue et la saleté, mais en plus ils ont une courte durée de vie. D’ailleurs, les vieux paillassons et les tapis pleins de poussières devant une porte ont tendance à rebuter et effrayer tout le monde, et détruisent dès l’entrée toute l’esthétique d’un intérieur. Il y a 20 ou 30 ans, ces objets étaient très populaires et les gens en mettaient partout, que ce soit dans les chambres, dans les couloirs, aussi bien pour cacher les défauts du sol que pour boucher quelques fissures pour éviter les courants d’air. En fait, auparavant ces objets étaient principalement achetés pour faire des économies sur les travaux et le chauffage. C’est pourquoi dans les appartements modernes l’accumulation de vieux tapis montre le mauvais goût du propriétaire et suscite la perplexité chez la plupart des gens.

2. Les rideaux de portes

Il y a encore 30 ans, on retrouvait ces objets qui divisaient l’espace en différentes zones, et il y en avait pour tous les goûts : en bois, en fils de laine, en perles, et même faits avec des emballages de bonbons. Mais en réalité, il n’y a aucun sens pratique à ces rideaux, sauf si tu aimes faire du bruit quand tu passes d’une pièce à l’autre. En 2019, ils sont officiellement devenus totalement démodés.

Si tu désires séparer différents espaces chez toi, ou simplement fermer les embrasures sans portes, il vaut mieux le faire à l’aide de simples rideaux de textile, mais il est nécessaire de les utiliser avec parcimonie. De plus, il est évidemment indispensable d’avoir de vraies portes pour les toilettes, la salle de bains et les chambres, afin de parfaitement délimiter ces lieux des autres pièces.

3. Les reproductions photographiques dans des cadres massifs

Sans être un objet d’une grande utilité ou nécessité, un tableau peut en dire long sur le caractère et l’identité d’une personne, ainsi que sur ses envies et ses possibilités financières pour décorer son intérieur. Cependant, si une toile de maître fait toujours l’unanimité, preuve du chic, du bon goût et du statut social de son propriétaire, les pâles copies photographiques sur les murs éveillent quant à elles non seulement des doutes sur les goûts du propriétaire des lieux, mais aussi sur ses capacités matérielles et financières.

Et ce sont certainement les " toiles " représentant des choses très ordinaires placées dans des cadres massifs et dorés qui sont les plus ringardes et désuètes. Les affiches et les lithographies sont une excellente alternative : elles ne sont pas excessivement chères, mais elles n’ont malgré tout pas l’air bon marché et ne sont ni kitsch ni de mauvais goût.

4. Les housses des coussins de la même matière que le canapé

Certains accessoires de meubles peu chers sont vendus avec d’autres pièces de mobiliers fabriquées dans les mêmes coloris et matériaux, c’est pourquoi ils ont l’air si ennuyeux et bon marché. En plus ils ont une particularité étonnante : ces accessoires peuvent visuellement déformer l’apparence du canapé. Et pour des raisons économiques, ces coussins qui étaient autrefois à la mode semblent avoir été faits avec des restes de matière.

Pour y remédier, tu peux accessoiriser ton canapé avec de petits coussins décoratifs ou des housses élégantes. Le plus important, c’est qu’ils contrastent avec la couleur de ton meuble.

5. Les draps en soie

À cause du prix élevé des véritables draps en soie, beaucoup de gens achètent des contrefaçons bon marché en polyester qui ont une apparence horrible et qui à l’usage ne sont pas du tout confortables. D’ailleurs, contrairement à ce que l’on pense, la vraie soie n’est pas forcément synonyme de richesse, et l’expert en bonnes manière et étiquette William Henson affirme que les principaux acheteurs de draps en soie sont de jeunes personnes qui considèrent que cette matière est caractéristique de la richesse et de l’aristocratie. Les gens riches privilégient un linge de lit en lin ou en coton.

6. Les vieux meubles inmontrables

Les meubles usés ayant des trous ou des rapiéçages donnent l’impression que leur propriétaire n’a pas assez d’argent pour s’en acheter de nouveaux. Personne ne te demande de jeter ton canapé ou tes meubles de cuisine dès qu’ils sont abîmés ou démodés, mais tu peux juste remplacer le capitonnage ou les renouveler au fur et à mesure.

7. Les lustres inappropriés

Les lustres à fleurs, à spirales, à volutes ou à pampilles, tout comme les éclairages LED multicolores rendent n’importe quel intérieur désuet et bon marché. En effet, aujourd’hui, la tendance est au minimalisme et aux formes géométriques. Les luminaires simples sont bien plus esthétiques que des lampes arc-en-ciel clignotantes et scintillantes à tout va.

De plus, un lustre solitaire placé au centre du plafond éclaire assez mal une pièce et ne permet pas une bonne répartition de la lumière, sans parler de son coût électrique élevé par rapport à sa qualité d’éclairage. Et plus les pièces sont illuminées à partir de divers endroits, plus tu t’y sentiras bien.

8. Les fleurs artificielles

Les fleurs vivantes ravissent l’œil, mettent de bonne humeur et réduisent le stress. Et que font les bouquets de fleurs en plastique, à part ramasser la poussière, rendre un intérieur ringard et faire penser à un cimetière ?

Néanmoins, il est tout à fait possible d’utiliser des fleurs artificielles pour la décoration, mais si c’est le cas, elles doivent être aussi réalistes que possible, car la mauvaise qualité de certaines fleurs artificielles se reconnaissent à des boutons, des bourgeons et des feuilles identiques, et recouvertes de peintures médiocres et toxiques.

9. Les collections d’objets négligées

Les collections d’œuvres d’art ou d’objets anciens ont toujours l’air élégantes et esthétiques, tandis que les piles de livres anarchiques et les rangées chaotiques de disques ou de divers bibelots et statuettes ne font qu’encombrer un appartement, et ressemblent plus à une accumulation compulsive relevant d’un trouble pathologique qu’à une véritable collection.

Cependant, si certains objets ont attiré ton attention et sont vraiment chers à ton cœur, tu dois les agencer de manière à ce que cela ressemble à une véritable collection, et non à un amas de choses n’ayant aucune cohérence entre elles. Et même les disques ou autres supports peuvent magnifier et s’intégrer parfaitement à un intérieur.

10. Les serviettes de bain avec des dessins d’animaux

Tout tissu coloré perd ses couleurs avec le temps, et évidemment, les serviettes de bain ne font pas exception à la règle. D’ailleurs, ces serviettes que l’on n’utilise que quelques secondes ou minutes dans la journée ont souvent l’air vieilles, effilochées et froissées. De plus, les serviettes fabriquées avec des matériaux synthétiques semblent encore plus de mauvaise qualité, et après plusieurs lavages, elles deviennent de véritables chiffons.

Les serviettes en coton, en lin ou faites à partir d’autres matières naturelles de meilleure qualité durent dans le temps et conservent beaucoup plus longtemps un aspect soigné. De plus, si elles sont blanches ou assorties à la couleur de la salle de bains, la pièce paraîtra immédiatement plus chic.

11. Les combinaisons de vieux meubles et de nouveaux appareils

La présence de nouvelles technologies associée à de vieux meubles provoque sans conteste une dissonance et laisse entrevoir les difficultés financières auxquelles un propriétaire a dû faire face. Car, dans ce genre de situation, on peut parfois avoir l’impression qu’il n’a pas eu assez d’argent pour pouvoir renouveler intégralement son intérieur.

Toutefois, personne n’exige de changer les meubles après chaque achat de nouveaux appareils ménagers, mais avec un peu d’imagination, d’huile de coude, et de peinture, même un vieux secrétaire ou un simple bureau peut être modernisé, rendant la cohabitation des différents meubles et objets plus harmonieuse.

12. Les imitations bon marché et les finitions coûteuses

Les matériaux bon marché qui imitent les matériaux nobles ont tendance à caricaturer les intérieurs le luxueux et riches, mais ne s’en rapprochent d’aucune façon. Personne ne pourra s’y tromper et remarquera à coup sûr que la pierre naturelle chère est en réalité du papier peint bon marché sur lequel est imprimé une simple photo. Quant aux murs décorés façon " mur de briques " à l’aide de plâtre et de peinture, ils ont le plus souvent un aspect insipide et une finition montrant à quel point les matériaux et la main d’œuvre étaient peu coûteux.

Bonus : l’ouvre-boîte

Il y a quelques années, une femme a fait beaucoup de bruit en révélant que sa sœur avait découvert dans l’ouvre-boîte un nouvel indicateur de la pauvreté humaine. Selon sa logique, seuls les pauvres achèteraient des conserves pour lesquelles un ouvre-boîte est nécessaire, tandis que les riches choisiraient des boîtes de conserve ayant un anneau, et donc ne posséderaient pas chez eux d’ustensiles spéciaux pour ouvrir les boîtes de conserves. Qu’en penses-tu ?

Quels objets ou éléments de décorations te semblent être bon marché ou de mauvais goût, même s’ils coûtent une fortune ? Raconte-nous tout cela dans les commentaires.