Sympa

Des vendeurs de magasins de vêtements chers ont raconté avec sincérité ce qui se passe dans l’arrière-boutique

La plupart des gens associent les magasins et les boutiques de marque à l’élite et au luxe. Et si les offres d’emploi de vendeur de marchandises pour les gens riches et célèbres paraissent attrayantes, le travail au sein d’un magasin de luxe n’est pas toujours aussi séduisant qu’il n’y paraît.

Sympa a rassemblé des révélations de conseillers de vente qui ont travaillé dans la mode de luxe.

1. La richesse de l’acheteur ne se reconnaît pas forcément
à ses vêtements.

Le client peut être habillé modestement, mais s’il arbore une montre de luxe à son poignet, il pourrait bien se permettre de dépenser une somme considérable dans la boutique. Il aura certainement l’attention toute particulière des vendeurs. Par contre, si le client entre avec un parapluie dans ses mains, le vendeur ne sera peut-être pas aussi attentif ou zélé car il y a toujours des parkings couverts à côté des boutiques et le parapluie peut indiquer que la personne n’a pas de voiture et qu’elle ne peut pas se permettre d’acheter dans le magasin. Souvent, la richesse est définie par le comportement. Les gens riches ne se targuent pas de posséder de l’argent et prennent le shopping avec aisance et facilité : ils entrent, essaient et achètent.

2. Les vendeurs portent les vêtements de la boutique
mais ne les achètent pas.

Si une vendeuse n’a pas la possibilité de dépenser tout son salaire pour les robes de Dolce & Gabbana, elle peut les emprunter et les rendre plus tard. Cependant, les vêtements ne sont jamais lavés car l’odeur de la lessive ne s’estompe pas tout de suite et les matières délicates peuvent facilement être endommagées. C’est beaucoup plus simple de dire que quelqu’un a taché le vêtement en laissant des traces de cosmétiques en l’essayant, et les clients y croiront.

3. Il y a toujours des vigiles incognito dans les boutiques de luxe, que même les vendeurs ne connaissent pas.

Il y a eu le cas d’un homme qui a remplacé un portefeuille cher par sa contrefaçon. Personne n’a rien remarqué, et on s’est aperçu de l’échange seulement après son départ. Les voleurs sont souvent des gens très aisés, ils peuvent se permettre d’acheter cent portefeuilles, mais ils préfèrent les piquer. C’est à cause de cela qu’il y a des vigiles incognito dans les boutiques, qui viennent là comme les clients ordinaires, et observent les vendeurs et les acheteurs pour éviter les vols de marchandises.

4. Un prix élevé n’est pas toujours gage de qualité.

Même si les mêmes prix sont affichés, la qualité des chaussures peut varier fortement. Les vendeurs diront aux clients que tout est fabriqué en Italie mais en fait, la production italienne, ce n’est que la conception des chaussures. La production est délocalisée en Ukraine, en Chine ou au Brésil. En plus, le modèle original et sa contrefaçon peuvent avoir le même prix et être placés sur la même étagère.

5. Sache que tous ceux qui se rendent aux boutiques de luxe
ne sont pas de vrais clients.

Ne va dans un magasin de luxe qu’avec les gens que tu connais très bien et n’écoute jamais les vendeurs ou les clients lambda. Parfois, le propriétaire passant dans le magasin peut observer une cliente dans un pantalon qu’elle n’ose pas acheter, il va alors lui faire beaucoup de compliments, en faisant croire qu’il voudrait l’acheter pour sa femme. Les vendeurs disent à leur tour qu’il n’y a qu’un seul exemplaire, afin que la cliente se précipite à la caisse. Les vendeuses des magasins de la même marque situés à proximité peuvent faire la même chose en jouant le rôle de clientes intéressées par les vêtements essayés par l’acheteuse. C’est aussi pour ces raisons que les propriétaires recrutent des filles jeunes et jolies.

6. La remise n’existe pas vraiment.

Il n’y a pas vraiment de remises dans les boutiques, c’est la différence la plus importante entre les magasins de luxe et les chaînes. On peut mettre n’importe quel prix. Parfois, le propriétaire lui-même n’est pas au courant du prix auquel on vend les vêtements dans son magasin. Les employés peuvent vendre un article à un client et mettre la différence de prix dans leur poche car, comme dans la plupart des boutiques, les vendeurs ont un avantage : ils peuvent acheter les vêtements à prix coûtant. Ils peuvent ainsi encaisser l’article comme étant son propre achat mais " oublier " de mentionner la réduction.

7. Une pièce spéciale est réservée aux clients célèbres.

À l’arrivée de la star, tous les modèles qui l’intéressent ont déjà été portés dans la cabine VIP. En règle générale, avant de se rendre au magasin, les célébrités indiquent ce qu’elles aimeraient essayer et les vendeurs les auront déjà préparés à leur arrivée. Dans cette cabine d’essayage spéciale, le client peut, s’il le souhaite, demander une boisson ou une collation, et il a également droit à un assistant personnel.

8. Les vendeurs doivent respecter un code vestimentaire.

Dans un même magasin, les vendeurs feront à peu près la même taille, auront plus ou moins la même corpulence et un physique agréable. Les traits du visage doivent être attrayants, la peau propre et bien entretenue, et les mains jolies et manucurées. Les épaules nues sont interdites et les robes sans manches sont à proscrire.

9. Les conseillers de vente ne doivent pas imposer
des articles au client.

Les vendeurs doivent proposer subtilement leurs articles aux clients des boutiques de luxe car possédant déjà beaucoup de choses, ils manquent seulement d’une chose nouvelle, l’objet d’un besoin inconscient. Habituellement, ils font des achats émotionnels et ces émotions doivent être agréables pour qu’ils aient envie de les revivre. Les vendeurs doivent donc connaître les besoins des clients pour répondre à leurs moindres exigences.

10. Les clients utilisent souvent les boutiques comme
lieu de rencontre.

Dans les magasins des marques de luxe, on peut souvent trouver une machine à café, de chers spiritueux, du chocolat ou autres mignardises. Les vendeurs peuvent servir du champagne, et cela fait partie intégrante du service personnalisé. Et puisqu’il est interdit de faire de la vente forcée, les clients peuvent s’asseoir, discuter et profiter des collations aussi longtemps qu’ils le souhaitent et ne rien acheter.

Et toi, fais-tu ton shopping dans les boutiques de luxe ou bien dans les chaînes de magasins ?
N’hésite pas à nous faire part de ton expérience dans les commentaires !

Photo de couverture WireImage / gettyimages