Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

Un nouveau projet d’assainissement de l’air promet de mettre fin à la sur-pollution de certaines villes

4-34
442

Dans la lutte constante contre la pollution de l’environnement, les entreprises du monde entier continuent de créer des moyens ingénieux pour mettre fin à ce problème. Sachant que seulement 12% des villes du monde satisfont aux normes de l’Organisation Mondiale de la Santé, un groupe de Néerlandais a eu une idée lumineuse : un vélo qui permet de purifier l’air pollué quand on pédale.

Chez Sympa nous apprécions ce genre d’idées brillantes, et nous souhaitons t’en dire plus sur cette nouvelle façon de nettoyer et de protéger l’environnement.

Un projet qui vise à purifier l’air pour mettre fin à la pollution atmosphérique

Le Studio Roosegaarde est composé de designers néerlandais qui, en plus de transformer des lieux inhospitaliers en espaces habitables dans le monde entier, contribuent également à la protection de l’environnement, notamment avec l’un de leurs projets anti-pollution. Cette campagne créée pour purifier l’air repose sur trois idées novatrices : une bague contenant des particules de smog recueillies dans les villes de Pekin et de Rotterdam, le premier aspirateur et filtre à air en forme de tour, et plus intéressant encore, un vélo qui absorbe le smog, le nettoie et le renvoie dans l’environnement.

L’idée du premier vélo qui transforme l’air pollué en air pur est née en s’inspirant des raies manta

Avec l’aide d’ofo, une entreprise de vélos partagés fondée à Pékin en 2014, le Studio Roosegaarde a réussi à réaliser l’un de ses projets gratuits contre la pollution, en utilisant un vélo. Cette idée est née grâce à la capacité des raies manta à extraire leur nourriture de l’eau. À l’aide d’un dispositif relié à chaque vélo, qui est activé par le mouvement du vélo, l’air est aspiré et filtré pour le transformer en air pur pour le cycliste. Il s’agit d’une nouvelle façon de mettre fin à la pollution dans les villes les plus touchées par ce problème.

La technologie de l’ionisation positive est utilisée pour éliminer les particules contaminées de l’air

Particules de smog collectées grâce à cette technologie

La technologie d’ionisation positive absorbe l’air pollué puis “frappe” les particules de poussière avec une charge électrique positive pour séparer l’air pur de l’air sale. Celles-ci sont ensuite déposées sur une plaque collectrice à surface négative. Les molécules qui adhèrent à la plaque se transforment en grosses poussières, et l’air restant peut être recyclé.

Grâce à cette technologie, les résultats de l’exploitation de la tour sont une preuve suffisante que ce projet a un avenir prometteur à plus grande échelle. Cette technique innovante absorbe et élimine, avec une efficacité entre 70% et 50%, les particules fines solides et liquides qui sont nocives pour l’homme, telles que les sulfates, les nitrates et la suie.

Que penses-tu de cette nouvelle façon de produire de l’air pur à l’aide d’un vélo ? L’utilisation de ces vélos écologiques pourrait-elle être bénéfique pour l’environnement ? Réponds-nous dans les commentaires !

4-34
442