Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

10 Gestes quotidiens qui pourraient diminuer l’efficacité de notre déodorant

1-5-
501

Nous faisons confiance aux déodorants pour éviter la transpiration et les odeurs indésirables. Cependant, ne pas connaître la différence entre ce produit et un antitranspirant, ainsi que leur utilisation, peut avoir des conséquences désagréables. As-tu déjà remarqué une mauvaise odeur juste après t’être douché et avoir appliqué ton déodorant ?

Chez Sympa, nous voulons t’éviter des situations embarrassantes comme celle-ci. Pour cela, nous avons compilé quelques erreurs communes au moment d’appliquer le déodorant, mais également les moyens de les corriger.

1. Tu l’utilises en pensant que c’est un antitranspirant

Premièrement, tu dois savoir que les déodorants et les antitranspirants agissent différemment. Les premiers sont considérés comme un produit cosmétique, formulés pour freiner les mauvaises odeurs et camoufler les arômes désagréables déjà formés. Généralement, ils sont composés d’alcool et, lorsqu’ils sont appliqués, ils rendent la peau acide, c’est-à-dire, moins sujette aux bactéries responsables de la formation des mauvaises odeurs.

Les antitranspirants sont régulés comme des médicaments dans certains pays, comme aux États-Unis, puisqu’ils affectent une fonction corporelle. Leurs ingrédients actifs contiennent des sels d’aluminium qui bouchent temporairement les pores, réduisant ainsi la quantité de transpiration produite.

2. Tu utilises un produit qui ne correspond pas à tes besoins

Le choix du produit dépend de tes besoins quotidiens. Si un jour tu n’es pas débordé, privilégie un déodorant, puisqu’il dure généralement huit heures. Mais si ta journée est plus remplie, alors oriente-toi vers un antitranspirant. Son action peut durer entre 24 et 72 heures, et il est formulé pour les personnes qui transpirent beaucoup, ainsi que pour celles qui sont exposées à des sensations fortes ou à de hautes températures, et pour celles qui pratiquent une activité physique.

Si tu as la peau sensible et que tu souffres d’irritation occasionnelle au niveau des aisselles, tu ne devrais pas utiliser ton produit quotidiennement.

Il existe également des déodorants antitranspirants. Ce sont des deux en un : ils évitent la transpiration et aident à masquer les odeurs.

3. Tu abuses du produit

La quantité à appliquer dépend du format de produit. Si tu utilises une version en aérosol, tu dois l’appliquer à 15 centimètres de ton aisselle. Tu peux déterminer combien de déodorant appliquer en fonction de la durée de l’action ; cependant, les experts conseillent de ne pas former un nuage, ce n’est pas nécessaire : deux secondes sur chaque aisselle sont amplement suffisantes.

Utilises-tu un roll-on ? Dans ce cas, tu devras le passer deux fois sur ton aisselle pour obtenir une couverture uniforme. Préfères-tu des produits en stick ? Tu n’auras qu’à le passer deux ou trois fois et le tour est joué !

4. Tu ne tiens pas compte de la sensibilité de ta peau

Si tu as une éruption cutanée persistante au niveau des aisselles, alors tu es peut-être allergique à ton déodorant. Tu dois en trouver un qui soit destiné aux peaux sensibles et qui ne contient pas de sels d’aluminium, de parfum ou de colorants. D’après la Food and Drug Administration (FDA), ces quatre catégories d’ingrédients peuvent provoquer des allergies et des irritations.

Les conservateurs présents dans le déodorant peuvent également déclencher une éruption ou une allergie cutanée. Les parabènes sont des conservateurs qui sont présents dans de nombreux produits d’hygiène corporelle. La majorité des entreprises de déodorants ont éliminé ce composant de leurs formules, mais certaines continuent à l’utiliser.

5. Tu l’appliques immédiatement après le rasage

Après le rasage, attends un peu avant de mettre ton déodorant. L’appliquer sur une peau qui vient d’être rasée peut provoquer quelques désagréments. Tu dois laisser la peau se reposer pour réduire les risques d’irritation causée par l’utilisation de ce produit.

6. Tu utilises le même produit quand tu fais du sport

L’activité physique intense provoque beaucoup de transpiration, alors le déodorant que tu utilises pourrait être insuffisant pour neutraliser des odeurs fortes. Il est préférable d’en utiliser un spécial pour le sport. Il existe des formules spécifiques, même dans les gammes des produits naturels.

7. Tu utilises des tissus synthétiques par forte chaleur

Porter des vêtements ajustés, surtout sous les bras, peut provoquer des taches au niveau des aisselles, au-delà de te faire transpirer davantage. À la place, tu devrais essayer de porter des articles amples et fabriqués en tissus tels que le coton, le lin et des mélanges qui absorbent l’humidité, surtout si tu transpires beaucoup. Cela permettra à ton corps de rester plus frais, en évitant les mauvaises odeurs liées à la transpiration.

8. Tu n’es pas hydraté

Une grande partie de l’hydratation de notre corps provient des aliments que nous mangeons. Les fruits et les légumes sont ceux qui nous hydratent le plus et certains sont entièrement composés d’eau, comme la pastèque, les fraises, le melon, les oranges, le concombre et la salade.

Boire suffisamment d’eau et manger ce type d’aliments permet de maintenir un corps frais et de prévenir la transpiration excessive au niveau des aisselles.

9. Tu utilises les mêmes vêtements

As-tu prévu de remettre le T-shirt que tu portais pour faire du sport ? Réfléchis-y deux fois. Il n’est pas nécessaire de laver tous les vêtements après les avoir portés une fois, mais si tu transpires beaucoup, il est possible que tu doives les laver plus fréquemment. Sinon, tu peux utiliser un T-shirt à manches courtes sous tes vêtements pour recouvrir les aisselles et éviter que l’odeur ne se propage sur les couches externes.

10. Tu en appliques même si tu n’en as pas besoin

En fonction de tes gênes, ta transpiration serait plus ou moins attirante pour les bactéries générées aux aisselles qui provoquent les mauvaises odeurs. D’après une étude publiée en 2014 dans le Journal of Investigative Dermatology, les personnes dotées du gêne ABCC11 ont la chance de ne pas produire d’odeur sous les bras. Néanmoins, la plupart d’entre elles continuent d’utiliser du déodorant alors qu’elles n’en ont pas besoin.

Tu peux effectuer un test génétique pour savoir si tu fais partie de ces personnes qui ne produisent pas d’odeur et éviter des achats inutiles et des expositions chimiques.

As-tu déjà vécu un moment gênant à cause de ton déodorant ? As-tu essayé des remèdes naturels contre la transpiration et les mauvaises odeurs au niveau des aisselles ? Si oui, lesquels ? N’hésite pas à partager ton avis dans les commentaires !

1-5-
501
Partager cet article