Sympa
Sympa

15 Histoires d’adoption qui prouvent que nous vivons dans un beau monde

Des millions d’enfants du monde entier grandissent sans parents. Certaines personnes prennent la décision d’adopter. Ce n’est pas toujours facile, mais la plupart des parents adoptifs sont ravis de donner à quelqu’un la chance d’avoir une vie heureuse.

Chez Sympa, nous sommes sûrs que chaque enfant a le droit d’avoir une famille qui l’aime et un avenir meilleur. Les histoires des personnes qui ont osé l’adoption prouvent qu’il y a beaucoup de gentillesse dans ce monde.

  • C’est une histoire que m’a racontée ma mère. Elle l’avait entendue de sa grand-mère qui était professeur à l’école. Il y avait un couple qui n’arrivait pas à avoir d’enfant. Ils avaient tout essayé avant d’abandonner et de décider d’adopter. Ils ont choisi un garçon, et dès que la femme a commencé à prendre soin de lui, elle est tombée enceinte. Bientôt, le couple a eu un deuxième fils. Les deux garçons étaient élèves de mon arrière grand-mère. Ils étaient complètement différents : le fils adoptif était blond, sage et n’avait que de bonnes notes. L’autre fils avait les cheveux roux, n’écoutait pas les profs et n’arrêtait pas de faire des bêtises. Parfois, quand leur père venait les chercher à l’école et qu’il entendait les professeurs se plaindre, il disait pour rire : " Le roux n’est pas le mien, nous l’avons adopté. C’est le blond qui est mon vrai fils ! " © Mickileli / pikabu

  • Nous avons adopté notre fille aînée quand elle avait 10 ans et qu’elle avait déjà passé la plus grande partie de sa vie en " voyageant " entre la maison et l’orphelinat. Sa mère avait décidé qu’il valait mieux la laisser pour son propre bien être. Quand nous l’avons rencontrée, nous avons tout de suite compris qu’elle devait devenir membre de notre famille. Seize ans se sont écoulés depuis. Cela n’a pas toujours été facile. Nous avons beaucoup travaillé avec un psychologue. Nous aimons notre fille ! Elle est très intelligente et a beaucoup de talents. Elle a déjà fait sa licence et va bientôt épouser un homme bien. Je suis fière d’être sa maman. © jbarinsd / reddit
  • J’entraînais une équipe de football. Parmi mes élèves, il y avait un garçon de 13 ans dont les tuteurs étaient de mauvaises personnes. Ma femme et moi, nous lui avons proposé de venir vivre avec nous. Neuf ans se sont écoulés depuis, et si j’avais dû revenir en arrière, je l’aurais de nouveau accueilli sans hésitations. Cette décision paraissait tellement naturelle... Nous étions un jeune couple (nous avions à l’époque 24 et 27 ans) et rien ne nous semblait compliqué. L’assistant social nous a aidés avec les papiers nécessaires. Aujourd’hui, notre fils adoptif a 22 ans, il termine le collège et veut devenir policier. © julesbravo / reddit

  • Un jour, j’ai rencontré une famille qui avait adopté une fille de 3 ans. Les parents avaient déjà deux fils de 10 et 12 ans mais ils voulaient tellement avoir une fille. Les médecins ont interdit à la femme de tomber de nouveau enceinte à cause de certains problèmes de santé, alors, le couple a décidé d’adopter. Ils ont organisé un conseil de famille en accordant une attention particulière à l’opinion des garçons.
    Au moment où je suis arrivé dans leur maison, la fille avait 6 ans et avait une vie très heureuse. Sa chambre séparée était joliment décorée et remplie de jouets de toute sorte. Mais le plus important c’était l’attitude de ses frères. La mère disait qu’au début, ils la suivaient partout pour la protéger des offenseurs éventuels et aujourd’hui ils restent très attentionnés : ils lui font des cadeaux et ne refusent jamais de jouer avec elle. La fillette, à son tour, n’est pas une enfant gâtée : elle est très sage et aide beaucoup sa maman. © smile2 / pikabu

  • Mon fils adoptif a 10 ans, il a déménagé chez moi il n’y a pas très longtemps. Ce n’était pas très facile d’oser l’adoption mais il y a tellement d’enfants qui ont besoin d’une famille ! Le plus important est d’être honnête avec soi-même. Vous devez être sûrs d’y arriver pour ne pas renvoyer cet enfant en le traumatisant encore plus. Mon fils a beaucoup souffert dans sa famille, en conséquence, il ne savait pas gérer ses émotions, il se fâchait très vite et cassait les objets qui se trouvaient à la portée de sa main. Nous avons une sorte de mantra : " Ensemble pour toujours, même dans les moments tristes et difficiles ". © camilouwhooo / reddit

  • En 2006. Un jour, après le travail, je suis allé dans un centre commercial. Au moment où je me dirigeais vers la sortie, j’ai remarqué une femme avec une petite fille. La mère était fâchée : " Qu’est-ce que tu veux encore ? " L’enfant a répondu : " J’ai faim ". Considérant sa tenue pauvre et son regard triste, j’ai pu conclure que ce n’était pas un simple caprice. La mère s’est enragée. Elle a engueulé la fille en lui disant qu’elle avait gâché sa vie et puis, elle est partie.
    La fillette s’est assise sur un banc et s’est mise à pleurer. Je me sentais trop triste pour elle mais j’hésitais à m’approcher en pensant que ce n’était pas de mes affaires. Je l’ai regardée pendant 20 minutes avant de décider d’appeler la police. Je sentais que cette histoire n’était pas terminée et je continuais à suivre le sort de cette fille.
    En 2008. Ma femme et moi, nous sommes enfin devenus parents adoptifs de Diana. Elle a 8 ans et est déjà en CE2. En préparant son adoption, nous avons fait face à la bureaucratie et elle a même dû vivre dans un orphelinat pendant un moment. Mais nous venions régulièrement la voir en apportant de petits cadeaux pour elle et pour les autres enfants. Certaines personnes de notre entourage n’ont pas soutenu notre décision.
    En 2015. Elle a déjà 15 ans. Le temps passe si vite ! On me demande souvent si j’ai regretté de l’avoir accueillie. Jamais. Et jamais je ne le regretterai. © commod / pikabu

  • Cela faisait longtemps que mon mari et moi, nous pensions à l’adoption. Je suis médecin pédiatre et lui, il est marin. Nous hésitions. Nous sommes loin d’être parfaits. Un jour, en me reposant à la plage et en observant mes enfants, j’ai vu un grand groupe d’enfants âgés environ de 12 mois à 17 ans passer devant moi. J’ai essayé de les compter mais ce n’était pas facile. Alors, j’ai décidé de m’approcher. La mère était en train de baigner les plus petits et elle y arrivait très bien. Je lui ai posé des questions sur leur grande compagnie. Il s’est avéré que parmi ces 11 enfants, seulement 4 étaient les siens, les autres étaient adoptés. Elle m’a prévenu que ce ne serait pas facile mais que ça valait la peine. Parce que si tu ne le fais pas, qui le fera ? C’était une simple famille. Les enfants étaient tous bien habillés et avaient l’air heureux. Maintenant, je sais bien : si ce n’est pas moi qui le fais, qui le fera ? © Lily75 / pikabu

  • Pour certains, l’adoption est la seule chance de devenir parents et je comprends pourquoi la plupart des gens souhaitent adopter un bébé. Cependant, c’est trop triste, parce qu’il y a tellement d’adolescents qui restent sans famille et qui, à l’âge de 18 ans, n’ont plus aucun soutien humain. Ma femme et moi, nous avons adopté un garçon de 16 ans. © bfarrgaynor / reddit

  • Mon mari et moi, nous avons adopté une fille de 17 ans. Elle prenait des drogues et sa vie en général était un désastre. Nous lui avons donné un endroit rempli d’amour et de soutien, nous l’avons aidée à se soigner. Maintenant, tout va bien pour elle. © SurpriseThere1 / reddit

  • Ma femme et moi, nous avons pris soin d’une fille de 17 ans seulement 4 mois après notre mariage. Nous avions 24 et 27 ans. Aujourd’hui, deux ans plus tard, nous ne regrettons pas du tout cette décision. Nous avons beaucoup vécu ensemble : son permis de conduire, son compte en banque, son admission à la fac, le décès de ses parents et des problèmes avec sa propre santé. Cela a valu chaque minute et chaque dollar dépensé. Maintenant, nous avons une fille et nous avons pu changer ce à quoi sa vie et la vie de ses enfants ressembleraient.
    © ThisIsNowAUsername / reddit

Peut-être que tu connais une histoire qui pourrait compléter cet article ? Quelle est ton attitude par rapport à l’adoption ? N’hésite pas à partager tes idées dans les commentaires.

Sympa/Bien-être/15 Histoires d’adoption qui prouvent que nous vivons dans un beau monde
Partager cet article
Ces articles peuvent te plaire