Sympa

8 Réponses aux questions sur les rayonnements nucléaires qui ont été soulevées suite à la série “Chernobyl”

La mini-série Chernobyl a suscité un débat animé dans le monde entier et a fait l’objet de plusieurs critiques controversées. Cela ne l’a cependant pas empêchée de devenir la “meilleure série au monde” selon le classement IMDb actuel.

Chez Sympa, nous avons vu cette série et nous nous sommes interrogés sur l’un de ses “principaux protagonistes” : le rayonnement nucléaire. Nous avons essayé de comprendre ce phénomène complexe pour t’expliquer, dans un langage simple, comment la radioactivité affecte les êtres vivants dans leur vie quotidienne.

1. Pourquoi le rayonnement nucléaire est-il dangereux ?

La radioactivité naturelle est constamment présente sur Terre. Certaines particules instables proviennent encore du “fourneau” du Big Bang, et leur demi-vie est comparable à l’âge de l’univers. À cela s’ajoute le rayonnement ionisant de l’espace (rayonnement cosmique). Mais, à une échelle normale, elle n’est pas dangereuse pour les êtres vivants.

Les bombardements atomiques ou les catastrophes provoquées par l’homme avec des émissions de particules ionisantes d’une grande ampleur donnent un tableau complètement différent. L’énergie produite par la division des noyaux radioactifs laisse s’échapper les électrons des atomes des cellules, ce qui entraîne une altération de leurs fonctions. C’est ainsi qu’apparaît la contamination par irradiation.

2. Comment se manifeste la contamination par irradiation et comment est-elle traitée ?

Les premiers symptômes de la maladie (nausées, vomissements et désorientation) apparaissent lorsque des particules radioactives pénètrent dans l’organisme par la peau, par l’air inspiré ou par les aliments ingérés. Par conséquent, la tâche principale des médecins dans la première étape du traitement est d’éliminer les particules actives par des perfusions et des lavages d’estomac. Lorsque l’on est exposé à de fortes doses de radioactivité, la forme aiguë de cette maladie se développe. Le patient souffre principalement de complications liées à son système hématopoïétique. Dans ce cas, les transfusions sanguines et la greffe de moelle osseuse sont un remède possible.

Le corps subit des dommages particuliers si les deux spirales d’ADN sont endommagées. Le patient ne pourra pas récupérer correctement, donc l’espace libre sera rempli de nucléotides aléatoires. Cela entraîne une dégénérescence des tissus et la formation de tumeurs. Les conséquences peuvent survenir sur une longue période de temps. Les dommages aux chromosomes des cellules germinales sont héréditaires et entraînent des mutations chez les générations ultérieures.

3. Comment se protéger des rayonnements ionisants ?

Cela dépend du type de rayonnement auquel une personne est exposée. Le rayonnement nucléaire, aussi appelé rayonnement ionisant, transforme les noyaux des atomes en noyaux d’autres éléments lorsqu’ils interagissent avec d’autres substances. Entre-temps, des particules de différents types se forment :

  • Lors de la désintégration alpha, des particules alpha sont émises. De simples vêtements ordinaires permettent de s’en protéger.
  • Les particules bêta sont beaucoup plus petites que les particules alpha, de sorte qu’elles sont capables de pénétrer dans des matériaux non denses. Une feuille d’aluminium ou de verre peut arrêter ce type de rayonnement.
  • Le rayonnement gamma a le pouvoir de pénétration le plus élevé. Ni les combinaisons spéciales ni les masques à gaz ne peuvent l’arrêter. Dans ce cas, il est possible de recourir à des éléments très denses : non seulement le plomb, matériau avec lequel les plaques utilisées par les personnages de la série ont été fabriquées, mais aussi l’acier, le tungstène et autres métaux lourds. L’épaisseur des murs de béton sera également d’un grand secours, une question qui doit être prise en compte lors de la construction d’abris souterrains.
  • De plus, des neutrons sont produits pendant la réaction. L’eau, le polyéthylène et d’autres polymères sont capables de dissiper leur énergie.

4. Comment la substance contaminée peut-elle être désactivée ?

La désactivation s’effectue de deux façons. Les particules radioactives sont éliminées mécaniquement par un jet d’eau, à l’aide de brosses et d’autres moyens. De plus, des solutions sont utilisées pour éliminer celles qui ont pénétré profondément dans les matériaux.

D’autres formes de désactivation existent (par exemple, l’utilisation d’électrolytes, d’ultrasons ou de rayons laser), mais elles sont moins courantes en raison de la complexité de leur utilisation pour les objets de grande taille.

5. Est-il conseillé de prendre de l’iode à titre préventif ?

Les personnages de la série prennent des comprimés d’iode pour protéger leur système endocrinien d’une exposition radioactive. Certains isotopes peuvent être impliqués dans le métabolisme. L’iode radioactif (iode-131) peut s’accumuler dans la glande thyroïde et remplacer l’élément “normal”.

En cas de carence en iode, la glande thyroïde accumule indistinctement tout type d’iode. C’est pourquoi il est important de fournir l’élément stable. Cependant, à titre préventif, cette mesure n’est pas seulement inutile, mais également dangereuse, car elle peut déclencher des maladies thyroïdiennes.

6. Où le rayonnement ionisant naturel est-il le plus fort ?

C’est très simple : plus on se rapproche du soleil, plus il y a de rayonnement. Seule une petite partie du rayonnement cosmique atteint la surface de la Terre. Mais plus nous nous élevons haut dans le ciel, plus la dose que nous recevons est élevée. Les habitants des latitudes équatoriales sont plus exposés que ceux qui vivent près des pôles.

Les employés du secteur de l’aviation, en un an, sont exposés à plus de rayonnements que les travailleurs des centrales nucléaires. Et les marins à bord des sous-marins nucléaires sont paradoxalement les moins exposés : ils sont protégés du rayonnement qui atteint la Terre par une couche d’eau, tandis que les ogives nucléaires qu’ils embarquent sont isolées de façon fiable par des parois de plomb.

Le rayonnement est présent non seulement à l’extérieur, mais aussi à l’intérieur des bâtiments, qui rayonnent encore plus. Le fait est que le sable et les débris contiennent des radionucléides naturels. Mais ne panique pas ! Dans la construction résidentielle, seuls les matériaux sécuritaires présentant les niveaux de rayonnement les plus faibles sont autorisés, et ce processus est réglementé par diverses lois.

7. Les aliments sont-ils dangereux aussi ?

Après l’explosion de Tchernobyl, un certain nombre de particules radioactives très dangereuses ont pénétré dans les aliments. Mais dans notre vie quotidienne, nous sommes également entourés de produits qui contiennent des éléments radioactifs naturels, et parfois leur niveau est assez élevé.

Les bananes, considérées comme bénéfiques en raison de leur forte teneur en potassium, contiennent l’isotope de cet élément, le potassium-40, en une quantité telle que le rayonnement ionisant créé par les lots de bananes exportés déclenche des alarmes aux frontières entre États. En raison de cette propriété alimentaire, les employés de l’industrie nucléaire ont même introduit le concept de “dose équivalente banane” pour désigner les fuites de petites doses de rayonnements ionisants.

Mais les amateurs de bananes n’ont rien à craindre : les aliments cultivés dans le sol avec un niveau de radiation conforme à la norme sont considérés comme sûrs. Au total, nous recevons environ 10 % du rayonnement annuel par l’alimentation. D’ailleurs, en raison de la consommation de substances contenant des éléments radioactifs, une personne devient également une source de rayonnement ionisant.

8. Comment le rayonnement affecte-t-il les appareils électroniques ?

Comme dans le cas de l’exposition aux rayonnements d’organismes biologiques, un niveau élevé d’irradiation ionisante détériore les atomes qui composent les appareils électroniques. Les semi-conducteurs sont les plus touchés. Les ondes acoustiques qui apparaissent lorsqu’une particule de haute énergie frappe la surface de l’appareil provoquent l’apparition de défauts cachés. C’est la raison pour laquelle le robot allemand montré dans la série s’est immédiatement effondré et n’a pas été en mesure d’accomplir sa mission.

Mais les hélicoptères, eux, ne sont pas tombés à cause des radiations. La scène de Chernobyl est une simple licence dramatique. La tragédie s’est vraiment produite, non pas dans les premiers jours qui ont suivi l’explosion, mais six mois plus tard, le 2 octobre 1986. Au cours des travaux visant à minimiser les conséquences de l’accident, le pilote de l’hélicoptère n’a pas vu un câble de grue de construction qui se trouvait à côté du groupe moteur, et y a accroché son hélice.

As-tu vu la série Chernobyl ? Quelles autres questions a-t-elle soulevées chez toi ? Partage-les dans les commentaires.

Photo de couverture depositphotos