13 Tenues de cinéma pour lesquelles les créateurs se sont inspirés des costumes véritables de personnages célèbres

Le biopic (film biographique) est l’un des genres cinématographiques les plus complexes pour un créateur de costumes. Contrairement à ce que l’on peut croire, la reconstitution des tenues ayant existé nécessite souvent beaucoup plus d’efforts et de temps que la création d’un style vestimentaire à partir de zéro. Les tenues des films avec mention " Basé sur des faits réels " doivent être aussi proches que possible des originaux légendaires. Pour ce faire, les créateurs font des recherches approfondies sur la mode de l’époque en question, consultent les archives et peuvent même aller jusqu’à la reproduction des textiles anciens.

Heureusement, Hollywood a un nombre infini de créateurs de renom qui ont atteint un degré de perfection incomparable. Chez Sympa, le talent de ces personnes nous laisse sans voix. Nous vous invitons à jeter un œil sur leurs créations d’une finesse sans égal.

Judy, 2019

Le tissu pour cette robe noire aux grandes fleurs de couleurs vives a été trouvé dans une boutique indienne située dans un quartier au nord-ouest de Londres. La créatrice de costumes Jany Temime a eu la chance de tomber sur le dernier morceau de tissu de 3m80, avec lequel elle a pu fabriquer pour le film une seule et unique robe au lieu de plusieurs, comme cela se fait habituellement.

Victoria — les jeunes années d’une reine, 2009

Les créateurs du film ont fait un travail remarquable : la robe de mariée de la reine a été reproduite avec une précision phénoménale. Cela a apporté au film l’Oscar de la meilleure création de costumes.

Audrey Hepburn, une vie, 2000

En regardant la robe noire de Jennifer Love Hewitt, il est difficile de croire que ce n’est qu’une réplique de la célèbre tenue du film “Breakfast at Tiffany’s”. Les créateurs du biopic ont fait un excellent travail.

Emily Dickinson, A Quiet Passion, 2016

L’une des tenues portées par l’héroïne du film est une réplique exacte de la robe d’Emily Dickinson qu’elle porte sur son portrait. Les créateurs sont parvenus à une reproduction très détaillée de sa garde-robe.

My Week with Marilyn, 2011

L’équipe du biopic sur Marilyn Monroe a reproduit de nombreuses tenues originales de l’actrice, y compris son emblématique robe longue blanche du mélodrame " Le Prince et la Danseuse ".

Moi, Tonya, 2017

Exclusivement pour ce film, les designers ont reproduit la plupart des costumes de la célèbre patineuse. La robe bordeaux, que portait Tonya aux Jeux Olympiques de 1994, suffit à elle seule à démontrer la prouesse des créateurs.

Liz & Dick, 2012

Travaillant sur la légendaire robe écarlate d’Elizabeth Taylor, les costumiers du film ont privilégié l’accent sur la coupe en minimisant les accessoires. Cependant cela n’a nullement impacté l’image de l’héroïne.

Florence Foster Jenkins, 2016

Les designers du film ont laissé libre cours à leur imagination et ont beaucoup modifié la célèbre tenue de Florence Foster Jenkins. Mais l’excès de bijoux et une tiare de taille quelque peu exagérée ne font que souligner l’excentricité de la chanteuse.

Marie-Antoinette, 2006

La coupe de la robe correspond bien à celle d’une robe de mariée du 18e siècle. Cependant, les créateurs ont dû se servir d’un autre type de tissu faute de celui utilisé à cette époque. Ils ont également simplifié le décor : la vraie robe de mariée de Marie-Antoinette était brodée de pierres précieuses.

The Crown, 2016

L’équipe de costumiers de la série “The Crown” a fait un travail colossal, ayant reproduit dans les moindres détails les célèbres pièces de la garde-robe royale portées par les membres de la monarchie britannique.

La robe de mariée de Lady Di en fait partie.

Ainsi que les tenues de Charles et Diana, qu’ils portaient le jour de l’annonce de leurs fiançailles.

De même que les tenues de mariés de la reine Elizabeth et du prince Philip.

À ton avis, les costumes dans les films biographiques devraient-ils être des répliques exactes des tenues emblématiques des personnages ? Les créateurs ont-ils le droit d’y apporter leur touche personnelle ?

Partager cet article