Sympa
Sympa

15+ Personnes qui ont des collègues avec qui la collaboration devrait être considérée un travail dangereux

Le fait de commencer un nouveau travail ou d’arriver dans une nouvelle entreprise est une vraie loterie : on ne sait jamais sur quoi on va tomber. Si on a de la chance, on peut avoir des collègues sympathiques, prêts à aider et à partager leurs connaissances. Mais que se passerait-il si, au lieu d’une équipe normale, tu tombes sur une bande de vipères qui ne font que t’empoisonner la vie et tisser des intrigues ? Dans ce cas, ton bureau risque de ressembler à une poêle chaude, sur laquelle il n’est pas si facile de s’asseoir.

Chez Sympa, nous avons trouvé des histoires d’internautes pour qui le travail quotidien est devenu un véritable calvaire à cause de collègues désagréables. Et dans le bonus, nous te parlerons de collègues avec qui travailler est un pur plaisir.

  • Nous avions un manager qui s’est débarrassé de plein d’objets dans le bureau, même des meubles, sous prétexte de rénovation. Il a fait enlever les fours à micro-ondes, parce qu’ils étaient mauvais pour la santé, les stores parce que c’étaient des nids à poussière, les plantes en pot, car elles provoquaient des allergies, le papier de l’imprimante pour sauver la planète, etc... Puis tout cela s’est retrouvé chez lui. © Lana Ploom / Facebook
  • Mon collègue essayait constamment de mettre quelque chose qui était à lui sur mon bureau. Le psychologue m’a expliqué qu’il marquait en fait son territoire de cette manière. © Natalia Shabe / Facebook
  • Une amie se retrouve constamment dans des entreprises, où il est de coutume de manger ensemble au bureau, que ce soit pour fêter un anniversaire ou pour tout simplement déjeuner à midi. Une fois, elle s’était retrouvée dans une société où la chef de service avait l’habitude de se servir dans un plat de salade commun avec une cuillère, puis de la lécher et de la remettre dans le plat. Tout le monde essayait de se servir avant elle. © Buterbrodik / AdMe

“J’ai réalisé que j’ai raté ma vie lorsqu’aujourd’hui, un collègue à moi a sorti un steak dans un sac en plastique de son sac à dos et a commencé à le manger pendant la pause.”

  • Un collègue de travail achetait constamment du café assez cher pour boire au bureau. D’autres salariés étaient au courant de ça et lui rendaient souvent visite pour s’asseoir et boire du café avec lui. Il y a environ trois semaines, il a acheté du café bon marché et l’a dit à tout le monde. Depuis, ses gentils collègues ont commencé à aller le voir de moins en moins. Des semaines sont passées et tous ceux qui étaient “copains” avec lui ne venaient plus du tout à son bureau. Hier, il m’a dit que depuis tout ce temps, il achetait le même café, et que c’était juste un test pour connaître les réelles intentions de certaines personnes. © MR.PHANTOM / Pikabu
  • Nous avions un ingénieur dans notre bureau qui réglait la climatisation à 16°C en été, alors que lui-même portait un gros pull en laine. © Olena Ivanova / AdMe
  • Je travaille dans une entreprise où il existe une tradition d’apporter des bonbons ou des chocolats le jour de son anniversaire. Bien sûr, les gens sont parfois en vacances à ce moment précis, mais à leur retour, ils apportent toujours quelque chose. Toutefois, il y avait un type qui n’a pas apporté un seul bonbon depuis trois ans. En revanche, il avalait tout ce que les autres pouvaient offrir. Il était le seul parmi 15 personnes à n’avoir jamais rien à proposer. © Katie Tighineanu / Facebook
  • J’avais une collègue que je considérais comme mon amie. Nous déjeunions ensemble, rions beaucoup et parfois même sortions après le travail. Un jour, pendant le déjeuner, je lui ai raconté quelque chose de personnel sur moi et mon petit ami, et je lui ai demandé de n’en parler à personne. Elle a promis d’être discrète. Le lendemain matin, un autre salarié a soudainement commencé à me poser des questions sur mon petit ami. J’étais choquée. Les informations se sont propagées dans le bureau à une vitesse incroyable, et je me suis sentie trahie. Plus tard, j’ai découvert que mon “amie” n’avait pas simplement mentionné notre conversation par hasard, elle a raconté mon secret à tout le monde dès son retour de déjeuner. © Joyce Neeley / Quora
  • Je travaillais dans un supermarché. Nous avions un collègue qui, à chaque fois que c’était l’anniversaire de quelqu’un et qu’il fallait côtiser pour acheter un cadeau, préférait partir, et ne revenait qu’au moment où le cadeau était déjà acheté. De plus, lorsque nos fournisseurs apportaient leurs produits aux responsables du service commercial pour qu’ils les testent, ce type prenait ces produits tout le temps et les ramenait chez lui.© Natalia Pióro / Facebook
  • Dans mon premier emploi, mes collègues n’étaient pas sympa avec moi, mais il y en avait un parmi eux qui était tout simplement invivable. Il m’a terrorisé pendant presque cinq mois. J’étais la cible de toutes ses attaques. C’était comme au lycée. Par exemple, il appelait le numéro de la cuisine, et lorsque je répondais, il allumait la musique sur son téléphone et il le mettait tout près du combiné. Il a également lancé toutes sortes de rumeurs à mon sujet. Je pense qu’il essayait de me faire craquer : soit de provoquer une bagarre entre nous, soit de me faire quitter mon travail, mais je n’ai fait ni l’un ni l’autre. Finalement, c’est lui qui a quitté l’entreprise. © Greg Asci / Quora
  • Il y avait parmi mes collègues le publicitaire Arnaud qui se lavait exclusivement dans les toilettes du bureau. Il l’expliquait par le fait qu’il vivait en colocation et qu’il n’avait jamais le temps, ni la place pour y prendre une douche. Il lavait ses vêtements au bureau également. Cela ne le gênait pas du tout de mettre à sécher ses sous-vêtements et ses chaussettes sur le radiateur de l’open-space. Il s’est indigné lorsque le directeur l’a obligé à les retirer, car les clients, étaient surpris, pour ne pas dire plus, de voir tout cela. © Luanna / AdMe

“Je suis revenu travailler après mes vacances, et voici ce que j’ai vu. Mes collègues se sont moqués de moi : ” Ce serait mieux si tu étais resté là." " Mais j’étais en vacances, je n’y suis pour rien !"

  • Je travaille avec un gars en ce moment. Il parle sans cesse toute la journée sur plein de sujets, mais le plus souvent, il dit qu’il y a un complot contre lui. Au début, c’était drôle, puis un peu moins, mais maintenant c’est devenu totalement pénible. C’est comme écouter une station de radio où on raconte n’importe quoi toute la journée. C’est impossible de se concentrer ! © awesome82 / Pikabu
  • Ma patronne m’a demandé de lui prêter de l’argent. J’ai accepté. Au début, elle était sympa avec moi, me disait des choses agréables, m’appelait son amie, etc... Mais dès qu’elle m’a rendu l’argent, elle a complètement changé d’attitude. Elle s’est mise à me détester. Maintenant, tout le monde est meilleur que moi, et tout ce que je dis est impitoyablement critiqué. En revanche, si mes collègues font passer mes idées pour les leurs, ils sont immédiatement applaudis. Drôle et un peu triste. © LaMort / AdMe
  • Ma collègue qui est “toujours au régime” m’énerve. Elle n’achète jamais rien pour apporter au bureau en expliquant : “Je suis au régime !” Mais elle bouffe tout ce que nous apportons, toutes sortes de cochonneries, de bonbons, etc... © Elena Pokusaeva / Facebook
  • J’avais un collègue de travail qui prenait tout le monde de haut. Au début, il semblait confiant et intelligent, mais je me suis vite rendu compte qu’il n’était qu’une personne toxique qui n’apportait rien à part de la négativité, en plus de répandre des ragots. J’ai essayé de rester loin de lui, mais il était assis en face et me taquinait ou se moquait constamment de moi. Un beau jour, alors qu’il s’est mis à me parler de manière condescendante, je l’ai coupé et lui ai dit : “Si je devais vraiment écouter les conseils d’un tel boulet, je préférerais péter très fort.” Il y a eu un silence de mort dans la pièce, puis toute l’équipe a éclaté de rire. Il a été extrêmement humilié et ne m’a plus jamais dérangé. © Arpita Thakur / Quora
  • J’ai eu des collègues différents : certains m’ont beaucoup marquée, et d’autres un peu moins. Mais je me souviens surtout d’un stagiaire qui est parti déjeuner et qui n’est pas revenu. Son téléphone était éteint. Tout le monde a commencé à s’inquiéter : on pensait qu’il lui était arrivé quelque chose de mal. Pendant une semaine, nous avons cherché à le contacter par tous les moyens, et nous avons fini par obtenir son deuxième numéro de téléphone. Lorsqu’on l’a appelé, il s’est avéré qu’il était déjà dans une autre ville. Il a répondu : “Quand je suis rentré chez moi, je pensais que vous aviez compris que je ne travaillerai plus pour vous”. © Ksuscha Ivanenko / Facebook
  • Mon ex-femme a été embauchée pour travailler dans mon entreprise. Je suis chef de service, et j’ai recruté une équipe de spécialistes sympa, mais son profil ne m’intéresse pas vraiment. Elle a essayé d’établir le contact, mais j’ai demandé poliment à ce qu’on garde une relation purement professionnelle : pas d’amitié, ni de déjeuners ensemble. Puis elle a commencé à flirter avec mon subordonné, et elle m’a mêlé dans une sorte de drame. Moi, je veux juste travailler tranquillement ! © Podslouchano / VK
  • J’avais une collègue qui “tombait malade” chaque vendredi matin et disait qu’elle irait chez le médecin lundi. Du coup, elle ne travaillait que trois jours par semaine. Je devais chercher un remplaçant pour elle à chaque fois. © Svetlana Kurilova Grischko / Facebook

Bonus № 1

  • Pendant que j’étais en congé, on nous a offert une grosse boîte de chocolats au travail. Dans notre équipe, nous avons deux filles pathologiquement accros du chocolat. Elles sont toutefois honnêtes, et ont partagé le cadeau de façon égale avec tout le monde, en me laissant ma part. Lorsque je suis revenu, elles m’ont dit qu’elles ont galéré pour se retenir et ne pas manger mes chocolats aussi. J’en ai pris un, mais je n’en avais plus envie, et la boîte est restée là pendant un moment. Deux jours plus tard, j’ai jeté la boîte et j’ai mis les chocolats sur la table. Aujourd’hui, j’ai découvert cela. Elles les ont enveloppés dans une serviette, pour ne plus les voir et ne pas être tentées. À ce moment, mon cœur a frémi. © KilliBilli / Pikabu

Bonus № 2

  • Aujourd’hui, c’était le jour le plus horrible : je n’ai pas mangé de toute la journée, j’ai couru partout et j’ai pleuré. Alors mon collègue m’a préparé une soupe. © iyaromar / Twitter

Penses-tu que de bonnes relations au sein d’une équipe n’ont pas de prix, ou pourrais-tu tout supporter pour un bon salaire ? N’hésite pas à partager ton avis dans les commentaires !

Partager cet article