Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

16 Récits qui prouvent que les employés des centres d’appel ont de bonnes occasions de rire au quotidien

À travers le monde, il existe des milliers de métiers différents, et certains d’entre eux font face à pas mal de préjugés. Par exemple, nous connaissons tous le mythe selon lequel les salariés des centres d’appels seraient très mal payés et qu’ils ne souhaitent en aucun cas exercer ce travail sur le long terme. Ce n’est pas tout à fait vrai. En effet, comme dans tous les métiers, tout dépend de l’employeur et de l’employé. D’ailleurs, certains arrivent à tirer leur épingle du jeu et à bien gagner leur vie, tout en ayant des conditions de travail formidables dans une atmosphère détendue. Cependant, il ne faut pas croire qu’il s’agisse d’un métier facile qui convient à n’importe qui : l’employé doit être doté de beaucoup de patience et de sang froid, ainsi que d’un grand sens de l’humour, car les salariés ne savent jamais quelles surprises les attendent à l’autre bout de la ligne, sur qui ils vont tomber, ni à quelle sauce ils vont être mangés.

Chez Sympa, nous sommes convaincus qu’il est très difficile de trouver des gens plus patients et sereins que les salariés des centres d’appel. Et les histoires vécues par les héros de notre article vont te le prouver.

  • Je travaille dans un centre d’appel. À la fin d’une longue journée de travail, j’ai décidé de passer au magasin avant de rentrer à la maison. Il faut savoir que je suis obligé de répéter les mêmes phrases tout au long de la journée, donc certains mots sortent machinalement de ma bouche. Je m’approche de l’employé du magasin et je dis automatiquement : " Bonjour, vous venez de joindre notre boutique en ligne “. Et la vendeuse, m’a répondu du tac au tac : ” Bonjour, vous venez de joindre notre supermarché ". © EMaylis / Pikabu

  • Je travaille dans un département d’un établissement pénitentiaire. Un jour, j’ai reçu l’appel d’un SDF qui avait été arrêté car il vivait dans une voiture qui ne lui appartenait pas. Après son arrestation, le propriétaire de l’automobile a rapporté toutes ses affaires dans un centre d’hébergement, où elles ont été récupérées par les autres SDF. En fait, le gars voulait juste savoir qui lui rembourserait ses slips perdus. J’ai dû mettre son appel en attente pour ne pas qu’il entende mon fou rire. © Karen L Singer Zander / Quora

  • Un des effets de travailler dans un centre d’appel fait que systématiquement, quand j’appelle quelqu’un, à la fin de la conversation j’ai toujours l’habitude de dire : " Au revoir, merci de votre appel “. © schmanunya / Twitter

  • La meilleure phrase que j’ai dite à un client durant toutes mes années de travail dans un centre d’appel : ” Nous vous excusons pour la gêne que vous nous avez occasionnée “. © AlreadyShrugging / Reddit

  • Je travaille dans un centre d’appel dans lequel des personnes morales nous consultent. Un jour, j’ai reçu l’appel d’un client. Je me suis présentée, en lui disant que je serais ravie de l’aider. Il a répondu : ” Bonjour, je suis le directeur de la Soucoupe Volante... “. Après une minute de silence il a précisé en riant : ” Mademoiselle, ce n’est pas ce que vous pensez. Je vous appelle à propos du restaurant qui se nomme “Soucoupe volante”, dont je suis le directeur ". Et puis nous avons éclaté de rire. © SurikDurik / Pikabu

  • Une opératrice en télécommunication a reçu l’appel d’un client. À la question de comment il fallait l’appeler, il a répondu : " Chaton “. L’employée a alors décidé de jouer le jeu et a demandé à l’abonné d’une voix douce : ” Et que désire mon chaton ? " En fait, il s’agissait du vrai nom du client. © Cooperman / Pikabu
  • Un jour, j’ai reçu l’appel d’une femme. Elle semblait troublée et a dit : " Mon mari et moi sommes actuellement en lune de miel et notre carte bancaire ne marche plus. Pourriez-vous m’expliquer ce qu’il se passe ? “. J’ai vérifié le compte (il était uniquement au nom de son mari) et j’ai constaté qu’il n’y avait pas d’argent sur la carte. Entre-temps, j’entendais le mari qui maugréait en arrière-plan et qui disait que notre banque c’était vraiment n’importe quoi. J’ai expliqué à la femme que la carte ne fonctionnait pas car le compte était vide. Mais elle ne m’a pas cru, et elle s’est alors exclamée : J’ai récemment vérifié le solde, il y avait presque 5000 euros dessus ! “. Puis j ’ai compris qu’une somme importante avait été retirée par l’État : il s’agissait d’une pension alimentaire non payée pour des enfants. C’est alors que j’ai entendu : ” Une pension alimentaire non payée ?! Tu as des enfants ?! " © Kilowatt128 / Reddit

  • Je travaille dans un centre d’appel où je dois contacter des clients à propos du paiement de leurs crédits. Un jour j’ai appelé un gars, et lorsque j’ai commencé à lui parler de son crédit, il s’est mis à pleurnicher en disant : " Je n’ai plus de sous, qu’est ce que je dois faire, vendre un rein ? “. Et moi j’ai compris le mot ” chaîne ". Alors, je lui ai di que si j’étais dans une telle situation je m’occuperais rapidement de la vente. Il a brusquement raccroché et c’est juste après que j’ai réalisé de quoi il parlait réellement... © Подслушано / Ideer

  • Un de mes amis travaille dans un centre d’appel, chez un opérateur de téléphonie mobile. Hier, il a reçu l’appel d’un client. Je cite mon ami :

— Bonjour, vous êtes en contact avec l’opérateur X, je vous écoute.
— Est-ce que je vous parle normalement ?
— Oui, ça va pour l’instant. Que puis-je faire pour vous ?
— Vous êtes sûr que je parle normalement ? Réfléchissez bien !
— Pour l’instant, oui je vous le confirme. Que puis-je faire pour vous ?

C’est alors que le gars a dit à quelqu’un qui était à côté de lui :

— Tu as entendu ? Je parle normalement !

Et il a raccroché. © i4udo / Pikabu

  • J’ai travaillé dans un centre d’appel, pour une banque. Pendant les conversations, je vois sur l’ordinateur un script que je dois suivre. Un jour, j’ai reçu un appel d’une autre banque pour me proposer un crédit, et ils avaient exactement le même texte. C’était vraiment rigolo ! J’ai joué le jeu et continué la conversation. J’ai fait ça simplement parce que je voulais que l’opératrice puisse gagner plus d’argent pour son travail. © moonlyshee / Twitter

  • Un de mes collègues du centre d’appel parlait toujours avec une voix très monotone, sans aucune intonation. Et souvent je l’entendais dire : " Non madame, je ne suis pas un robot “. © Dadpool719 / Reddit

  • Je travaillais dans le centre d’appel d’une banque assez connue. Quand nous disons ” Attendez un instant ", nous sommes toujours là, à côté de l’appareil. Nous éteignons simplement le son du téléphone. En fait, nous vous entendons très bien, et vous, vous ne nous entendez pas du tout. J’entends souvent plein de choses : des compliments, des insultes, des gros mots et même des disputes. © Подслушано / Ideer

  • Ma sœur travaille dans un centre d’appel. Parfois, elle parle à des clients qui refusent catégoriquement de lui donner les informations permettant de confirmer leur identité. Je trouve ça plutôt marrant, car ma sœur a toutes les informations sous les yeux. D’ailleurs, il lui est souvent difficile d’obtenir le simple code postal de son client, comme si avec cette information précieuse elle allait vouloir les retrouver. Audry Spade / Quora

  • Si tu trouves ta vie ennuyeuse et inutile, sache qu’il y a quelques années je travaillais dans un centre d’appel. Nos bureaux étaient situés au rez-de-chaussée et je travaillais sous le nom de Julie (en réalité je m’appelle Kunduz). Un jour, j’ai dû expliquer à la femme d’un certain Serge que je n’étais pas la maîtresse de son mari, mais la salariée d’un centre d’appel à Paris (alors qu’en réalité j’étais à Casablanca, au Maroc). © k_placebo / Twitter

  • Il y a quelques années, une de mes amies travaillait dans le centre d’appel d’une société de service public dans l’État du Maine aux États-Unis. Un jour, elle a reçu un appel de Stephen King en personne qui se plaignait que quelque chose s’était éteint dans sa maison. Il criait dans l’appareil : " Vous savez qui je suis ? Si vous ne parvenez pas à réparer tous vos équipements, demain vous vous retrouverez à travailler dans un supermarché, croyez-moi, je m’occuperai personnellement de cela ! ". Quelques années plus tard, j’ai appris dans un documentaire qu’à l’époque Stephen King était un écrivain pauvre, qui ne payait pas ses factures à temps, et qu’on lui coupait souvent l’électricité. Sachant cela, on peut facilement comprendre son mécontentement et sa colère. © flipping_birds / Reddit

Et toi, que sais-tu sur le fonctionnement des centres d’appel ? D’ailleurs, comment communiques-tu avec leurs opérateurs ? N’hésite pas à partager ton expérience avec nous dans les commentaires !

Photo de couverture SurikDurik / Pikabu
Partager cet article