Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

7 choses à savoir avant de voyager au Japon

Si tu rêves de partir à la découverte du Japon, tu sais sûrement que tout est complètement différent de ce dont tu es habitué dans ton pays. Bien entendu, c’est quelque chose que l’on peut dire de n’importe quel autre pays, mais tout de même, le Pays du Soleil Levant est un endroit particulièrement singulier.

Par exemple, ici, il est possible d’obtenir un large éventail de services à tout moment du jour et de la nuit dans un supermarché, mais en revanche, il se pourrait que tu te voies refuser l’accès à certains temples si tu ne portes pas de chaussettes. Au Japon, il existe de nombreuses règles, mais la principale est de ne pas déranger les autres.

Sympa a compilé quelques conseils qui seront utiles pour toute personne souhaitant partir à la découverte du Japon.

7. Les supérettes konbini, ouvertes 24 heures sur 24, pourront te dépanner dans presque toutes les situations

Les Konbini sont de petites supérettes qui sont ouvertes 24 heures sur 24 et disponibles à chaque coin de rue. Elles offrent une large gamme de produits, y compris des plats préparés et d’autres produits et services. On peut facilement reconnaître ces magasins par leur enseigne : ils appartiennent généralement aux réseaux 7-Eleven, Family Mart, Ministop et Lawson.

Contrairement à la plupart des magasins de ce genre que nous avons chez nous, il est possible d’acheter là-bas non seulement de la nourriture ou des produits de première nécessité, mais aussi de faire des photocopies, d’envoyer ou de recevoir un colis, de payer tes factures (il suffit de donner sa facture au vendeur), d’acheter un billet d’avion ou encore un ticket pour un concert ou autre événement.

Dans un konbini, ils réchaufferont avec plaisir les plats préparés que tu as achetés (qui sont d’excellente qualité au passage) et te donneront gratuitement des couverts, sauces et serviettes. Et si tu marches dans la rue et que tu as une envie soudaine d’aller aux toilettes, tu seras encore une fois sauvé par un konbini : chaque magasin a des WC propres et gratuits.

Pour ne pas trop payer pour les produits de première nécessité, il vaut mieux aller dans un magasin à 100 yens

Voilà un autre type de magasin très pratique, où tu peux trouver une grande variété de produits à seulement 100 yens (soit un peu moins d’un euro). Ce type de magasin ressemble à un joyeux bazar (mais très bien organisé) où tu pourras trouver de tout, en allant des produits ménagers, aux cosmétiques, en passant par la papeterie, les jouets, les vêtements et chaussures, les parapluies, des souvenirs et de nombreuses autres choses.

En plus, la qualité des produits s’avère très correcte. Il n’est donc pas surprenant que les “100¥ Shops” soient si populaires auprès des étudiants étrangers et des touristes avec un budget limité, car c’est un excellent moyen de faire des économies sur les produits les plus indispensables.

5. Lorsque tu achètes quelque chose, n’oublie pas la taxe à la consommation

Au moment d’effectuer des achats au Japon, il est important de se rappeler que le prix peut être affiché net, c’est-à-dire hors taxe du consommateur, qui est actuellement de 8 % (et passera à 10 % en 2019). Il est donc important de garder cela à l’esprit pour éviter les malentendus lors du paiement des produits ou de l’addition au restaurant.

Mais si tu dépenses plus de 5 000 yens pour ton achat (sans compter la taxe elle-même), alors le montant de la taxe est récupérable. En plus de cela, il y a des boutiques hors taxes au Japon, dont l’emplacement peut être trouvé ici.

Un joli petit détail : parfois, les fabricants accrochent de petits cadeaux souvenirs à leurs produits pour convaincre les acheteurs de les choisir. Ce genre de cadeau, c’est ce qu’on voit sur la photo, accroché à la bouteille de thé.

4. Prépare-toi à enlever tes chaussures avant d’entrer dans une maison, un temple, un hôtel traditionnel et pas mal d’autres endroits

Les Japonais considèrent que les espaces situés à l’extérieur de la maison sont très sales, alors il est important d’enlever ses chaussures avant d’entrer dans la maison de quelqu’un. Ceci est également appliqué dans d’autres endroits : ryokan (hôtels traditionnels japonais), temples, centres communautaires, écoles et certains restaurants. Si tu te rends dans un endroit pour la première fois, regarde attentivement l’entrée pour voir si tu peux entrer avec tes chaussures ou si tu dois enfiler des pantoufles qui sont mis à disposition.

A propos des pantoufles : au Japon, il y a des chaussons séparés pour aller aux toilettes, car elles sont aussi considérées comme très sales par rapport au reste de la maison. Et un dernier petit détail : tu ne pourras pas entrer dans un temple avec des chaussures de ville, mais tu ne pourras pas entrer pieds nus non plus, alors prends une paire de chaussettes avec toi juste au cas où.

3. Si tu restes longtemps au Japon, il est important de préparer un “kit d’urgence” pour d’éventuels problèmes climatiques

Si ta visite dans ce pays va durer deux ou trois mois, alors tu vas devoir anticiper d’éventuelles catastrophes naturelles telles que des ouragans ou des tremblements de terre. Pour cela, de nombreux Japonais ont confectionné un kit de produits de première nécessité, comme illustré sur la photo.

Le kit comprend des articles d’hygiène, de la nourriture et d’autres produits de première nécessité, dont la plupart peuvent être trouvés dans les magasins de 100 yens mentionnés ci-dessus. Bien sûr, on espère que tu n’auras jamais besoin d’utiliser tout ça, mais anticiper et être prêt est toujours une bonne idée.

2. Dans chaque quartier, il y a des postes de police ouverts 24 heures sur 24 (kōban) où ils seront toujours disponibles pour t’aider si besoin.

Il y a plus de 100 ans, un système de postes de police appelé “koban” a été créé, d’abord à Tokyo, puis partout au Japon. Depuis 1990, ce mot est écrit en lettres majuscules latines : KOBAN. Le devoir du personnel courtois et aimable est de maintenir l’ordre public, mais ce n’est pas la seule chose qu’ils font.

Au-delà de la prévention du crime, les policiers o-mawari-san (que l’on peut traduire par “garde” ou “patrouilleur”) se dédient également à aider ceux qui sont perdus ou qui cherchent une adresse précise. Ils se chargent aussi de ramener chez eux ceux qui ont un peu trop bu. Ils restituent également les objets et documents perdus à leur propriétaire, parce que les Japonais sont honnêtes et ramènent généralement ce qu’ils trouvent au KOBAN le plus proche.

1. La chose la plus importante à retenir au Japon est le principe du “meiwaku kakenai”

En parlant du Japon, on ne peut pas ne pas mentionner un concept aussi essentiel pour la société et la culture de ce pays que le meiwaku : la gêne ou l’inconfort que peut causer une personne à autrui. La population du Japon vit sur un territoire très restreint, depuis la nuit des temps, et en coexistant avec les autres, une personne ne peut pas ne se soucier que de son propre confort. Elle doit compter avec les autres.

L’un des principes les plus importants de la “cohabitation” dans la société japonaise peut se résumer au fait que chacun doit veiller à tout moment aux besoins et au confort de son entourage et s’assurer de ne mettre personne mal à l’aise.

Naturellement, le concept de “meiwaku” engendre de nombreuses règles de comportement. Par exemple, il est rare de voir des Japonais parler à vive voix dans les transports en commun et partout ailleurs où cela peut irriter d’autres personnes. Dans les centres commerciaux, il y a des pancartes “peu aimables” demandant aux visiteurs de ne pas rester trop longtemps affalés sur les divans.

En bref, au Japon, il est de coutume non seulement de penser à soi-même, mais aussi aux personnes inconnues, celles autour de soi. Ce serait incontestablement une excellente idée que d’appliquer ce principe dans d’autres pays aussi, ne crois-tu pas ?

As-tu déjà visité le Japon ? Quelles ont été tes impressions sur ce pays ? N’hésite pas à partager tes anecdotes avec nous dans la section des commentaires ci-dessous.