Sympa
Sympa

À 56 ans, Cindy Crawford a enfin accepté son âge et veut que tout le monde arrête de dire qu’elle est “éternelle”

Cindy Crawford est l’incarnation même du top model. Mais, malheureusement, les gens ont tendance à imposer aux mannequins des normes de beauté irréalistes, surtout lorsque ceux-ci vieillissent. Cindy Crawford rejette personnellement toute attente que les gens pourraient avoir à son égard et a quelques mots de sagesse à partager avec tous ceux qui ont peur de vieillir.

Cindy Crawford a défini l’ère des mannequins des années 90

imago stock&people/EAST NEWS

Lorsque l’on pense aux mannequins des années 90, l’un des premiers noms qui nous viennent à l’esprit est sans aucun doute celui de Cindy Crawford. Son ascension vers la gloire a commencé en 1990, lorsqu’elle a fait la couverture du British Vogue aux côtés de Naomi Campbell, Linda Evangelista et Christy Turlington. Depuis lors, Cindy Crawford a souvent défilé et posé pour les plus grandes maisons de couture et les plus grands magazines de la décennie.

En 2000, exactement 10 ans après l’explosion de sa carrière, Cindy a quitté le mannequinat à plein temps à l’âge de 34 ans. Depuis, l’ancien top model a écrit un livre, Becoming, a travaillé comme ambassadrice de plusieurs marques et a même lancé sa ligne de meubles. Pourtant, bien qu’elle ait raccroché sa casquette de mannequin il y a plus de 20 ans, Cindy Crawford se bat toujours contre les attentes irréalistes que les gens ont vis-à-vis des mannequins.

Vieillir a été difficile à accepter au début

À l’approche de la cinquantaine, Cindy a commencé à remarquer son âge dans de petites choses : “Ta peau, tes cheveux, ton corps. Je prends soin de moi, mais je sais que je suis une femme de 51 ans”.

Pourtant, Cindy s’est rendu compte que ses préoccupations étaient davantage fondées sur les attentes des autres à son égard. “Je veux bien faire mon travail, et je veux être à la hauteur, mais je sais aussi que ce que j’ai à offrir maintenant est différent de ce que j’avais à offrir à 25 ans”.

L’ancien top model a également eu du mal avec les personnes en ligne qui réagissaient à son changement d’apparence, déclarant : “Je n’ai pas besoin que tout le monde sur Instagram me fasse remarquer que je n’ai pas la même apparence que lorsque j’avais 20 ans. Je le sais”. Mais après la lutte est venue l’acceptation, dont nous pouvons tous tirer des leçons.

Cindy a accepté son âge et refuse de regarder en arrière

AF Archive/Graham Whitby Boot/Mary Evans Picture Library/East News, Sipa USA/Sipa USA/East News

Elle a fini par accepter le fait qu’on ne peut pas remonter le temps et qu’il est bien plus important de se concentrer sur le présent. Comme elle l’a dit : “Peu importe ce que je fais, je ne vais pas avoir l’air d’avoir 20 ou 30 ans. Je veux juste être belle à 50 ans. Les femmes subissent une pression pour faire l’impossible, c’est-à-dire ne pas vieillir. Mais il s’agit d’être belle quel que soit l’âge que l’on a, quel que soit le chiffre”.

Pour l’instant, elle rejette également l’idée de ne pas définir son âge et veut que tout le monde cesse de pousser ce récit. Elle a déclaré : “Il n’est pas juste de dire que je n’ai pas d’âge, surtout parce que vieillir est déjà assez difficile, sans compter que nous vivons dans une culture obsédée par la jeunesse”.

En fin de compte, l’âge de Cindy est devenu son sentiment de fierté, car il reflète toutes ses réalisations. “Je n’ai pas 25 ans, alors pourquoi devrais-je essayer d’en avoir l’air ? Pourquoi voudrais-je que l’on me prenne pour une personne de 25 ans ? J’ai eu des enfants. J’ai toute cette expérience de la vie”.

Es-tu d’accord avec Cindy Crawford ? Que penses-tu du fait de vieillir ?

Sympa/Gens/À 56 ans, Cindy Crawford a enfin accepté son âge et veut que tout le monde arrête de dire qu’elle est “éternelle”
Partager cet article
Ces articles peuvent te plaire