Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

Cela fait déjà sept ans que je vis en Norvège, et je veux vous raconter ce qui m’y étonne aujourd’hui encore

--16
48k

Je m’appelle Veronica et je vis en Norvège depuis sept ans. J’ai “dû” quitter Riga pour m’installer dans ce pays nordique à cause de mon mari. Au fil des années passées en Norvège, beaucoup de choses ont changé dans ma vie. Ainsi, ma garde-robe a complètement été modifiée : j’ai abandonné les talons et les robes au profit des jeans, des pulls et des chaussures plates. J’ai commencé à beaucoup moins travailler, et pour moi, le Nouvel An a arrêté d’être une grande fête. Certains de ces changements, causés par mon emménagement dans ce nouveau monde, sont depuis longtemps devenus une partie intégrante de ma vie, mais d’autres sont aujourd’hui encore très étranges pour moi.

Spécialement pour Sympa, je vais raconter quelles particularités de la vie en Norvège me surprennent toujours, alors que cela fait plusieurs années que j’y habite. Le plus souvent, il s’agit de spécificités plutôt positives. De plus, un bonus t’attend à la fin de cet article, t’indiquant les meilleurs moments pour aller en Norvège et ceux où il vaut mieux éviter de s’y rendre.

Les Norvégiens sont des amoureux de la nature

En Norvège, il y a une loi qui autorise un libre accès à la nature sauvage. Cela signifie qu’il est possible de planter sa tente hors des campings, de se promener, de faire du ski, du vélo et de la natation là où tu le souhaites. Les Norvégiens aiment passer du temps dans la nature tout au long de l’année. Il y a même un mot spécial pour cela : “friluftsliv”, qui signifie “vie en plein air”. De plus, les Scandinaves chérissent vraiment l’environnement dans lequel ils vivent : personne ne jette de détritus, et il n’y a pas de braconnage.

La pêche en eau salée (en mer et fjords) ne nécessite pas de permis. Selon la loi norvégienne, une personne a le droit d’emporter 15 kg de filets de poissons, et un gros poisson en guise de trophée. Par conséquent, les Européens ont un loisir rentable : venir en Norvège avec des camions frigorifiques, vivre dans des tentes ou dans les petites maisons les moins chères, pêcher pendant quelques semaines et rentrer chez eux avec beaucoup de poissons. Par contre, la pêche en eau douce (lacs et rivières) nécessite un permis qui peut être acheté dans les bureaux de poste ou sur ce site.

L’absence de rideaux aux fenêtres

Les Norvégiens aiment répéter qu’ils n’ont rien à cacher. C’est pour cette raison qu’ils n’ont pas de rideaux aux fenêtres. Pendant la nuit, quand tu marches dans les rues, tu peux voir ce qui se passe dans les maisons : là, ils se sont mis à table pour dîner, ils regardent la télévision, par là, ils jouent avec leurs enfants, là encore, il y a une cheminée, et dans l’appartement d’à côté, il y a des tableaux accrochés au mur et un piano.

L’herbe et les arbres qui poussent sur les toits

Je trouve cela très beau et c’est plutôt courant en Norvège. Il s’avère que la mode d’avoir des toits végétaux est apparue il y a très longtemps, au début du XIXe siècle. Ce type de revêtement (la tourbe) était utilisé (et l’est toujours) pour fournir de la chaleur supplémentaire dans les maisons en hiver, de la fraîcheur en été, et pour une bonne isolation acoustique. Ce toit vert résiste également aux intempéries.

Si tu veux un toit similaire pour ta maison, rappelle-toi qu’il faut d’abord poser plusieurs couches d’écorce sèche imprégnée de graisse de mouton, puis il faut mettre de la tourbe, de la paille, et enfin, de la mousse. Un toit végétal pèse très lourd, surtout après la pluie. L’herbe doit être tout le temps humide, ces toits conviennent donc très bien au climat norvégien qui est très pluvieux.

En juillet, toute la Norvège est en vacances

En Norvège, il existe un phénomène très intéressant : les vacances générales. Cela se produit en juillet, et il y a alors comme une impression que le pays a été “éteint” : 80 %, ou peut-être même 90 % des Norvégiens partent en vacances en même temps. Beaucoup ont même des contrats de travail qui stipulent que trois des cinq semaines de congés doivent être prises en juillet. Pendant cette période, les écoles et les jardins d’enfants sont également fermés. En juillet, les rues d’Oslo sont vides. Les Norvégiens partent dans le sud de l’Europe ou dans leurs chalets d’été (des maisons en bois dans les montagnes norvégiennes).

Pendant cette période, presque tous les bureaux sont fermés, de nombreuses entreprises ne travaillent pas et il est extrêmement difficile d’obtenir quelconque service. Il y a quelques années, nous avons déménagé dans une autre ville. Nous sommes partis en juillet, pendant la période des vacances générales. Nous avons voulu installer Internet dans notre nouveau domicile à l’avance, mais avons dû vivre sans pendant trois semaines, car tous les installateurs étaient en vacances et personne ne pouvait venir chez nous pour connecter le câble.

On peut avoir l’impression que les Norvégiens travaillent peu

Quand je suis arrivée en Norvège, pendant longtemps, j’ai eu du mal à comprendre pourquoi les gens travaillent si peu. Toutes les crèches ferment à 16h30, mais en fait tous les enfants sont récupérés avant 16h. À 15h30, il y a déjà de gros embouteillages. De plus, à cette heure-ci, les magasins sont bondés, car tout le monde fait ses courses après le travail. Et après 17h, il n’y a presque plus de voitures et de gens dans les rues, car la plupart des Norvégiens dînent tôt.

Voici quelques faits et chiffres :

  • En Norvège, la journée de travail officielle dure 7,5 heures. Mais en réalité, la plupart des employés travaillent de 6 à 7 heures par jour.
  • Presque tout le monde commence sa journée assez tôt, à 7 ou 8 heures du matin.
  • La pause déjeuner est généralement très courte et ne dure que 30 minutes (mais les Norvégiens se permettent de faire des pauses café toutes les heures). ⠀
  • En cas de maladie, il n’y a pas besoin d’aller chez le médecin : tu peux tout simplement prendre trois jours de congés qui sont payés par l’employeur, et te soigner. Aucun justificatif ou document n’est nécessaire, et tu as droit à douze jours par an. De nombreuses personnes profitent de cet avantage et prolongent donc leurs congés de douze jours.

Pour les Norvégiens, il est très important d’avoir un équilibre dans leur vie : travailler, consacrer du temps à la famille, aux sports et aux loisirs. Et ils s’en sortent très bien !

Les enfants dorment dehors. Par n’importe quel temps.

Dans les écoles maternelles et les crèches, après le déjeuner, les enfants dorment dehors dans des poussettes : qu’il neige, pleuve, qu’il y ait du vent, du soleil, ou qu’il fasse −10 degrés. Certains jardins d’enfants ont des tentes, d’autres n’en ont pas.

Quand ma fille est allée à la maternelle, je faisais tout pour qu’elle ne dorme pas dehors, mais je me suis calmée et j’y ai trouvé de nombreux avantages :

  • Les enfants respirent de l’air frais et le risque de maladies est réduit.
  • Les enfants dorment mieux, ce qui signifie que leur sommeil est sain et profond.
  • Leur immunité est renforcée.

La particularité des écoles norvégiennes

Les enfants acquièrent des connaissances en jouant (surtout dans les petites classes). Par exemple, en cours de mathématiques, les élèves s’amusent au “magasin” avec de la nourriture, des faux billets et des caisses enregistreuses. Pendant leur leçon d’anglais, ils se transforment en personnages de dessins animés et jouent des scènes en anglais. Dans les écoles, il y a pas mal d’enseignants de sexe masculin.

Si un enfant vit loin de l’école, un bus ou un taxi vient le chercher pour l’emmener en classe puis le ramène chez lui le soir. “Loin de l’école”, c’est 2 km pour les élèves de CP, et 4 km pour les enfants à partir du CE2. Nous habitons à 7 km de l’institution scolaire : ma fille pourra donc prendre un taxi pour aller à l’école pendant plusieurs années encore. Au moins une fois par semaine (dans notre établissement, c’est deux fois), les enfants font des randonnées en montagne ou dans les bois. Cela dure quelques heures minimum, et une journée maximum.

Le grand inconvénient des écoles norvégiennes, c’est la nourriture. Tous les jours, les parents doivent cuisiner des repas que les enfants apportent sur place pour toute la journée.

La tradition de préparer des boîtes avec de la nourriture

Dans les familles norvégiennes, chaque journée commence par la préparation de matpakke (de boîtes de nourriture). Les parents les préparent pour l’école et pour la maternelle, pour toute la journée. Les adultes préparent aussi ces boîtes pour les porter au travail. Elles contiennent principalement des sandwiches avec différentes garnitures : du fromage, du pâté, du poisson, des légumes. Ils y mettent aussi des fruits, et parfois des yaourts et des pâtes.

En plus de l’école, de la maternelle, et du travail, tu peux ouvrir ta boîte dans l’autobus ou dans le train pour prendre une collation. Beaucoup de gens le font. Si tu pars en randonnée, tu n’as qu’à en emporter une avec toi, car les Norvégiens ont un rituel : après avoir gravi une montagne, ils s’assoient, ouvrent leurs boîtes à déjeuners et mangent en admirant la vue.

La nourriture bizarre

En Norvège, il y a de la nourriture qui peut être qualifiée d’étrange. Voici mon top 5 des plats norvégiens les plus “immangeables” :

1. Le “vieux fromage” (gamalost) est un fromage norvégien traditionnel avec de la moisissure qui peut être conservé hors du réfrigérateur. L’odeur qu’il dégage s’étend sur quelques kilomètres, il coûte très cher, mais il a beaucoup de fans.

2. La tête d’agneau (smalahove). Elle est cuite et servie avec une purée de brocolis et des pommes de terre.

3. Des crêpes au sang (blodpannekaker). Du sang de cerf est ajouté à la pâte à crêpes, et elles deviennent brunes.

4. Du chou cuit au lait (kålstuing). Le chou est cuit dans du lait de façon à ce que le plat rappelle plutôt une soupe au lait avec du chou.

5. Le lutefisk est un poisson séché trempé dans une solution saturée d’hydroxyde de sodium pendant plusieurs jours. Le poisson dégage une odeur forte et spécifique.

Les succulentes gaufres norvégiennes

C’est vrai qu’il y a beaucoup de produits délicieux en Norvège, tels que le fromage brun (brunost), qui a le goût de lait concentré bouilli, les soupes de poisson cuites avec de la crème, de la morue et du saumon. Et je n’ai jamais goûté de fraises aussi délicieuses qu’en Norvège (elles sont vendues en juillet).

Mes plats norvégiens préférés sont les gaufres chaudes, qui sont servies avec du fromage brun, de la confiture et de la crème fraîche. Pour les Norvégiens, ces gaufres sont comme un deuxième pain. Elles sont cuisinées pour presque toutes les occasions : pour le petit-déjeuner, le déjeuner, le dîner, le dessert, et sont vendues dans tous les cafés et restaurants. Il y en a qui sont sucrées et d’autres non, il y en a qui sont faites avec de la farine simple et d’autres avec de la farine complète. Tu peux facilement les préparer à la maison :

Voici la recette :

  1. Fouette 2 œufs et 100 g de sucre, ajoute 150 ml de lait, 200 ml de babeurre ou de lait fermenté, et 100 ml d’eau.
  2. Ajoute 350 g de farine, 1 cuillère à café de sucre vanillé, 1/2 c. à thé de cardamome, 1/2 c. à café de bicarbonate de soude et 1 c. à café de levure.
  3. Mélange bien le tout et laisse reposer pendant 15 minutes.
  4. Ajoute 125 g de beurre mou et fais cuire les gaufres jusqu’à ce qu’elles soient dorées.

La vie des retraités

Je n’arrive pas à oublier ma rencontre avec cette vieille norvégienne. Ça s’est passé cet hiver : mon mari et moi sommes allés skier dans une des stations de ski du pays. Tout à coup, nous avons été rattrapés par un groupe de quinze dames âgées : toutes étaient en bonne forme physique et de bonne humeur, et l’une d’elles m’a demandé de les prendre en photo. Elle a sorti le dernier iPhone et m’a dit que leur groupe de “filles” venait là chaque semaine pour passer du temps à l’air frais ; la plus jeune du groupe avait 68 ans et la plus âgée 85 ans. J’ai pris des photos avec grand plaisir : la femme m’a remerciée et a immédiatement posté le cliché sur Snapchat.

Les retraités norvégiens ont une très belle apparence, ils ont pleins de loisirs, d’intérêts, et ils sont en très bonne santé. Ils mènent une vie saine et de qualité :

  • Ils voyagent beaucoup : 3 ou 4 fois par an.
  • 95 % des retraités norvégiens possèdent une voiture et conduisent très bien.
  • Ils ont une vie active : ils font du ski, de la randonnée, et font partie de différents clubs.
  • En Norvège, la pension moyenne en 2019 est de 20 000 NOK par mois (2 000 €).

Les soins médicaux

Une visite chez le médecin de famille coûte environ 250 NOK (25 €). Il t’envoie si besoin chez tous les autres spécialistes. La visite chez un spécialiste coûte 300-400 NOK (30-40 €). Étant donné les salaires et les retraites élevés en Norvège, on peut dire que les soins médicaux sont abordables. Les Norvégiens se rendent régulièrement chez le médecin et n’attendent pas des années avant d’être opérés à cause de l’attente ou du manque d’argent.

Lorsque les frais médicaux atteignent 2 000 NOK(200 €) avant la fin de l’année, les citoyens reçoivent une carte qui couvre toutes les dépenses ultérieures, c’est-à-dire que toutes les visites chez le médecin, chez les spécialistes, et les nombreux médicaments seront gratuits.

L’inconvénient, c’est que si toi ou ton enfant êtes malades, tu ne peux pas faire venir un médecin à domicile et, même si tu as une forte fièvre, tu dois te déplacer à son cabinet ou bien aux urgences.

Les prix en Norvège

En mettant les bouteilles et les canettes au recyclage, il est possible de recevoir de l’argent. Les poubelles sont munies de supports spéciaux pour que les gens n’aient pas à les chercher dans les ordures.

La Norvège est un pays cher, c’est un fait. Il est normal pour les Norvégiens d’aller au supermarché, de dépenser 200 € et de ne “rien acheter”. Les services sont encore plus chers et l’essence coûte environ 2 € le litre. Par contre, le salaire moyen des Norvégiens est de 4 000 à 7 000 € par mois, donc les prix sont beaucoup trop élevés pour les touristes, mais pour la population locale, ils sont tout à fait corrects.

Malgré les salaires relativement élevés, les Norvégiens économisent beaucoup :

  • Le chauffage. En hiver, la température dans un appartement ou dans une maison ne dépasse pas 17-18 degrés. Avant d’aller travailler, beaucoup de gens éteignent le chauffage, et ils portent des vêtements en laine lorsqu’ils sont à la maison.
  • Ils contrôlent leur consommation de papier toilette.
  • Ils décident du menu pour la semaine et n’achètent que les aliments nécessaires à la préparation des plats prévus.
  • Ils achètent leurs aliments en Suède car ils y sont moins chers.

Voici comment un touriste peut économiser de l’argent :

  • Économiser sur la nourriture. Si ton budget est limité, choisis en magasin les produits “First Price” : la qualité est presque la même et le prix est de deux à trois fois moins cher.
  • Économiser sur le carburant. Essaie de faire le plein le dimanche soir, le lundi matin ou le jeudi matin, car c’est le moment où les prix de l’essence et du diesel sont au plus bas. Mais le lundi soir et le jeudi soir, c’est tout le contraire : les prix sont beaucoup plus élevés.
  • Économiser sur les cafés. Tous les cafés et snack-bars norvégiens ont un principe : manger sur place coûte 10 % plus cher qu’à emporter. Avec un budget limité, il vaut mieux rester dans un appartement et cuisiner soi-même.
  • Économiser sur pratiquement tous les emballages alimentaires, y compris les bouteilles et les canettes de boissons. En Norvège, les prix des emballages et des aliments sont généralement inscrits séparément, et le prix d’une bouteille peut parfois être supérieur au prix de son contenu. Les magasins ont des récepteurs d’emballages : après y avoir mis des bouteilles et des pots en verre, tu recevras un chèque sur lequel sera inscrit le tarif de l’emballage remis. Après l’avoir montré à la caisse, tu pourras réduire le prix de ton nouvel achat de la somme indiquée. Les bouteilles sont souvent collectées par les pauvres : beaucoup de poubelles ont des supports (comme sur la photo ci-dessus) pour que les gens n’aient pas à chercher dedans.
  • Économiser sur le remboursement de la TVA. À partir d’un montant d’achat équivalent à 50 €, elle peut être instaurée sur n’importe quelle marchandise et presque n’importe où. De cette façon, tu peux récupérer jusqu’à 30 % de l’argent dépensé.

Les paniers à provisions pour les personnes célibataires

Les magasins norvégiens ont des paniers gris avec un autocollant “Pour les personnes seules”. L’idée, c’est que si tu es célibataire et que tu veux faire des connaissances, on te propose de prendre un panier gris dans le magasin et de te “déclarer discrètement” de cette façon. Après tout, ta moitié peut marcher juste à côté, faire ses courses dans le même magasin que toi, se sentir seule aussi, avoir envie de faire connaissance, mais avoir peur de faire le premier pas. Et ce dispositif simple peut aider. Lors d’une récente visite au supermarché, j’ai vu que quelques personnes faisaient leurs courses avec ces paniers.

Bonus : quand est-il préférable d’aller en Norvège ?

  • Janvier est un excellent mois pour aller dans le nord (par exemple à Tromsø) et admirer les aurores boréales. La probabilité de les voir est très élevée.
  • Février et mars sont les meilleurs mois pour skier : un temps magnifique, de la neige étincelante, beaucoup de soleil, et des journées assez longues.
  • Au début du mois d’avril, les îles Lofoten sont idéales pour admirer la beauté du pays et peut-être même participer à la meilleure partie de pêche du monde : c’est en cette saison que sortent des millions de morues.
  • Le 17 mai, la Norvège célèbre le Jour de la Constitution. Tu pourras voir des milliers de Norvégiens en costumes nationaux, des défilés colorés et bien plus encore.
  • En juin, visite les différentes villes norvégiennes (Bergen, Stavanger, Trondheim) : chacune a son charme et sa propre atmosphère.
  • Juillet est le mois idéal pour partir en excursion dans un fjord pour une expérience inoubliable garantie.
  • Le mois d’août est la meilleure période pour les randonnées en montagne et les visites touristiques (Prequestulen, Goroshina).
  • En septembre, admire l’automne doré et fais du vélo.
  • Octobre et novembre sont les deux seuls mois durant lesquels je ne conseillerais pas aux touristes de venir en Norvège : il fait très mauvais temps, c’est gris, pluvieux et neigeux, et le soleil sort rarement. Beaucoup de mes amis qui sont venus ici en novembre ont été déçus.
  • La saison du ski s’ouvre en décembre : va à Bergen pour voir la plus grande ville du monde de biscuits au gingembre.

Alors, aimerais-tu aller en Norvège ? Ou as-tu déjà eu la chance de visiter ce pays ?
N’hésite pas à nous donner ton avis et à nous faire part de ton expérience
dans les commentaires !

Photo de couverture otkrojnorvegiju / instagram
--16
48k