Sympa

Découvre les 10 célébrités qui ont eu le courage de parler de leurs problèmes de santé mentale

Parler de problèmes de santé mentale ou de problème en général, n’est jamais une chose facile. Il y a plusieurs raisons à cela. Certaines personnes ne veulent pas qu’on leur diagnostique de l’anxiété ou de la dépression à cause des préjugés que peuvent générer ces problèmes. D’autres ne veulent pas admettre qu’ils se sentent déprimés ou qu’ils ne peuvent tout simplement pas faire face à la situation en raison de l’attitude de leurs amis ou de leur famille. Et il y a un autre groupe de gens qui pensent que personne ne pourra jamais les aider. Cependant, certaines célébrités ont eu le courage de s’ouvrir, et elles ont trouvé beaucoup de soutien auprès d’autres individus, parfois anonymes.

L’équipe de Sympa aimerait encourager les gens à cesser d’avoir peur, d’être timides ou négatifs avec ces 10 histoires tout droit venues du monde des paillettes. Et oui, il est possible de surmonter ce problème, vous n’êtes pas tout seuls !

1. Brad Pitt

Notre célèbre beau-gosse a avoué qu’il a eu une période sombre dans sa vie, à la fin des années 90 : “Je ne voulais rien savoir du monde des célébrités. J’étais allongé sur le canapé et je sombrais petit à petit. À un moment donné, je m’en suis vraiment voulu d’être comme cela”.

Sa vie a changé après un voyage à Casablanca, au Maroc. Il a pris la décision de se lever du canapé et de faire quelque chose de sa vie après avoir observé la vie dans ce pays. “J’ai vu tant de pauvreté, quelque chose que je n’avais jamais imaginé auparavant. Nous avons parlé d’inégalités et de soins médicaux, et j’ai vu que les gens pouvaient survivre dans ces circonstances. Les enfants qui étaient maltraités et en mauvaise santé, et tous les malheurs qui auraient pu être évités, sont devenus des éléments fondateurs de leurs vies. Cela est resté gravé à jamais dans ma mémoire”.

2. Lady Gaga

Il est extrêmement difficile d’imaginer qu’une chanteuse aussi extravertie et aussi vivante que Lady Gaga puisse souffrir de maladie mentale. Toutefois, il semble que l’image ne soit parfois qu’une couverture pour une personne qui est en réalité vulnérable. Dans son discours, lors de la remise des prix SAG-AFTRA, elle a soulevé une question très importante au sujet des services de soins de santé mentale et a révélé qu’elle devait faire face à un trouble de stress post-traumatique et à un phénomène de dissociation.

À force de toujours dire “oui” à toutes les opportunités qui s’offraient à elle, la chanteuse a comme oublié son “moi” intérieur. Lady Gaga a confié : “Ce que j’ai appris, c’est que j’avais tout faux. J’ai commencé à remarquer que je regardais souvent le ciel et que je m’évanouissais pendant quelques secondes ou quelques minutes. J’ai vu des milliers de choses qui me tourmentaient, des expériences que j’avais gardées dans mon esprit.” Mais voilà, ces choses se sont ensuite transformées en douleur chronique, fibromyalgie, crises de panique, réactions traumatiques aiguës et on en passe. Autant de troubles qui ont poussé la chanteuse à avoir des idées suicidaires et des comportements masochistes.

3. Selena Gomez

Selena Gomez a inspiré beaucoup de gens. Atteint de lupus, elle continue cependant de vivre pleinement sa vie, bien qu’elle ait dû subir une transplantation rénale en raison des complications de cette maladie auto-immune chronique. Dans son interview avec Harper’s Bazaar, la chanteuse a confié qu’elle avait beaucoup de problèmes de dépression et d’anxiété.

“J’ai l’impression que je ne m’en remettrai jamais. Je pense que c’est une bataille à laquelle je vais devoir faire face pour le reste de ma vie, et je me sens mieux, car je sais qu’à présent, je me choisis moi avant de choisir les autres.” La jeune chanteuse a passé de longs mois hospitalisée pour dépression et son dernier titre, Anxiety, évoque sa maladie.

4. Kesha

Dans une de ses interviews, Kesha raconte comment elle a été élevée par une mère qui ne correspondait pas vraiment au profil d’une bonne mère telle qu’on s’y attend classiquement. La chanteuse parle aussi des intimidations subies dans son enfance et son adolescence parce qu’elle avait quelque chose qui la rendait unique et comment cela affecte encore sa vie actuelle. Elle a confié : “Je sais par expérience que certains commentaires peuvent nuire à la confiance en soi et à l’estime de soi. Je me suis sentie très mal après avoir lu des mots cruels écrits par des étrangers qui ne savent rien de moi.”

Pour faire face à son problème, Kesha a dû modifier son utilisation des réseaux sociaux. “Je les aime parce que c’est ainsi que je communique avec mes fans, et rien n’est plus important pour moi que mes fans, mais je sais aussi que si j’en abuse, cela pourrait raviver ma dépression et me rendre plus anxieuse.”

5. Ryan Tedder

En 2017, le chanteur du groupe OneRepublic, Ryan Tedder, a publié un commentaire sur Facebook qui n’a laissé personne indifférent. Ryan a décidé d’expliquer à ses fans pourquoi après tant d’années de succès, le groupe avait décidé de faire une (longue) pause. Ryan : “je me suis confronté à un mur physique, émotionnel et psychologique. J’étais au bord de la crise de nerfs, je ne dormais plus, je prenais des médicaments, je n’étais pas heureux, j’étais angoissé, bref, mon corps était arrivé à sa limite”.

Ryan a donc décidé de faire une pause : “j’ai appelé mon manager et je lui ai dit de tout annuler”. Heureusement, cette décision a rapidement été reconsidérée et le groupe a repris finalement sa tournée et ses concerts et a su reconquérir le cœur de ses fans.

6. Gwyneth Paltrow

Gwyneth Paltrow est mère de 2 adorables enfants. Elle a avoué qu’après la naissance de ses enfants, elle avait été confrontée à une dépression. Une phase bien compliquée de sa vie à laquelle elle ne s’attendait pas. “Je pensais que la dépression après l’accouchement était le fait de pleurer tout le temps, et de ne pas pouvoir prendre soin de ses enfants”.

Une période bien compliquée par laquelle l’actrice a dû passer. “Je me sentais comme un zombie. Je ne ressentais rien, je n’avais pas d’émotion, mon cœur était éteint. C’était terrible !” L’actrice a avoué que le plus difficile avait été de reconnaître son problème, mais qu’une fois accepté, elle a pu enfin commencer à s’en remettre.

7. Adele

Gwyneth Paltrow n’est pas la seule à avoir connu la dépression après avoir eu un enfant. Notre belle Adele sait bien de quoi elle parle. Dans une interview pour le magazine Vanity Fair, elle a avoué avoir des tendances dépressives. Selon elle, tout a commencé après la mort de son grand-père. “Je n’ai jamais eu envie de me suicider, mais je suis passée par de nombreuses thérapies”.

La chanteuse assure que la dépression après son accouchement est la phase la plus difficile par laquelle elle est passée. “Je n’en ai parlé à personne, j’étais terrifiée et les proches qui n’avaient pas d’enfants ne me comprenaient pas toujours”.

8. Ariana Grande

En 2017, Ariana Grande a donné un concert dans le célèbre Manchester Arena, où une attaque terroriste a eu lieu. La chanteuse a alors connu une période de stress post-traumatique.

Ariana avoue avoir toujours été une personne anxieuse. “Je n’ai jamais parlé de ça, car je pensais que c’était normal, mais en arrivant à la maison après le concert, j’ai plongé dans une crise d’angoisse”.

9. Justin Bieber

En 2016, Justin Bieber a posté un commentaire sur Instagram où il annonçait à ses fans qu’il n’y aurait pas de rencontre comme cela avait été prévu. Il a justifié cela en disant qu’il adorait rencontrer de nouvelles personnes et partager ses expériences, mais que cela faisait naître en lui un état de tristesse et d’épuisement. “Je veux rendre les gens heureux, mais pas à mes dépens. Je finis toujours par être épuisé mentalement et émotionnellement, j’ai l’impression que je vais entrer en dépression.”

Dans une interview, Justin a même confié : “les gens ne voient que les paillettes et le glamour, mais cette vie est à double tranchant. Il y a les paillettes, mais aussi les longs moments de solitude.”

10. Princesse Diana

Malheureusement, la dépression peut toucher n’importe qui. Même les princesses y ont droit, elles ne sont en rien protégées des problèmes de santé mentale. Dans une interview donnée en 1995, la princesse Diana a osé parler de sa dépression et de sa phase de boulimie après avoir donné naissance au prince William. “On se réveille et on sent qu’on ne veut pas sortir de son lit, on a l’impression que personne ne nous comprend, qu’on ne se comprend pas non plus soi-même.”

Au lieu d’obtenir de l’aide, on lui a collé une étiquette “Diana, la princesse instable”. Elle poursuit “je n’étais pas bien avec moi-même, j’avais honte de ne pas être capable de surmonter toute cette pression.”

As-tu aussi connu des problèmes de santé similaires ? Connais-tu des gens qui sont passés par ce genre de situation ? N’hésite pas à en parler dans la section des commentaires ci-dessous.

Photo de couverture AP/East News