Sympa

Il a 10 ans, il souffre d’autisme et il a construit la réplique du Titanic avec 65 000 blocs de Lego

Brynjar Karl Birgisson est un enfant qui souffre d’autisme, et dont l’histoire est devenue virale parce que c’est l’exemple de ce qu’une personne peut atteindre quand elle s’en donne les moyens. Brynjar est fasciné par l’histoire du Titanic, le fameux navire qui a coulé en 1912, et il a décidé d’en faire une réplique en utilisant des blocs de Lego.

Chez Sympa, nous espérons que l’histoire de ce petit garçon deviendra une source d’inspiration. C’est pour cela que nous la partageons avec toi.

Des trains aux bateaux

Brynjar Karl Birgisson est un garçon qui souffre de troubles du spectre autistique (TSA) et à l’âge de dix ans, il a utilisé des pièces de Lego pour construire la plus grande réplique du Titanic que l’on connaît à ce jour. Brynjar, qui a désormais 15 ans, a utilisé 65 000 blocs (et 120 flacons de colle) pour réaliser cette réplique miniature, qui mesure huit mètres de long sur 1,5 mètre de haut.

Ce garçon originaire d’Islande adore s’amuser avec les jouets de cette marque, depuis l’âge de cinq ans. Brynjar a commenté dans des entretiens que, lorsqu’il a commencé à construire des objets avec des Lego, il était obsédé par les trains, mais que tout a changé lorsque son grand-père, Ludvik Ogmundsson, l’a amené pêcher sur un bateau. Dès ce jour, le garçon s’est senti profondément intéressé par les bateaux et est vite devenu un expert du Titanic.

Inspiré par Legoland

Pour Brynjar, les choses ont changé la première fois qu’il a visité Legoland, le site d’exposition de la marque, qui se trouve au Danemark. Le garçon affirme que lorsqu’il a vu les maquettes géantes de divers objets comme des avions, des maisons et des bateaux, il a eu l’idée de construire le Titanic à la même échelle.

Le projet est devenu une affaire familiale, car Brynjar a pu compter sur le soutien de son grand-père, qui est ingénieur, et qui s’est chargé de faire la conversion à l’échelle adéquate en utilisant une copie des plans originaux du Titanic, pour calculer le nombre de pièces Lego nécessaires à la construction de la maquette. Très vite, les dons des amis et des proches ont commencé à affluer ; certains en liquide et d’autres en blocs de Lego. De plus, l’entreprise Lego a offert 30% de remise sur l’achat des pièces pour faciliter la réalisation de son objectif.

La réplique monumentale du Titanic a été transférée aux musées d’Islande, de Suède, de Norvège et d’Allemagne pour que le public puisse l’admirer. La fascination que provoque l’exploit de Brynjar est telle que le Titanic Museum Attraction à Pigeon Forge, dans le Tennessee aux États-Unis, l’a invité à exposer son œuvre là-bas.

Il réalise les rêves des autres enfants atteints d’autisme

Brynjar affirme qu’avoir lutté pour réaliser son projet lui a permis d’améliorer son amour-propre : “Quand j’ai commencé ce projet, j’avais du mal à communiquer avec les autres, je n’imaginais pas qu’un jour je serais sur scène et encore moins que je donnerais des entretiens. J’ai gagné confiance en moi”. Le garçon se sent tellement reconnaissant pour le soutien qu’il a reçu qu’il a créé le Fond Titanic pour réunir des fonds qui permettront aux enfants atteints d’autisme de réaliser leurs rêves.

Cependant, bien qu’il ait réalisé sa création, il affirme qu’il ne construira plus rien avec des Lego. “Pour le moment, je me sens plus attiré par le fait d’explorer des bateaux et apprendre leur histoire, parce que je souhaite être capitaine d’un bateau quand je serai plus grand”, a-t-il affirmé lors d’un entretien.

Que penses-tu des exploits de ce jeune homme ? Et toi, quelle est ta passion ? Raconte-nous dans les commentaires !

Photo de couverture brynjarkarl.com