Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

Pour aider ceux qui sont dans le besoin, ces 10 personnes ont trouvé des solutions étonnantes

Le travail d'un seul individu est généralement invisible à l'échelle du monde entier (sauf si bien sûr il s'agit d'Elon Musk). Mais chaque personne peut aider son prochain et partager ses connaissances avec lui. Par exemple, un simple coiffeur peut apprendre à lire à des enfants, un homme peut tondre la pelouse de son voisin malade, et ainsi donner un peu de leur temps de façon utile. Difficile à croire ? Les 10 personnes de cet article prouvent que l'on peut tous commencer à faire le bien autour de soi dès aujourd'hui.

N'aie pas peur de l'ampleur de la tâche. Les bonnes actions attirent toujours des gens qui voudront contribuer à la réalisation de tes projets, donc le plus important est de commencer à créer cette chaîne d'actions positives.

Sympa souhaite te présenter des individus qui n'ont pas attendu que le monde devienne bon et beau, ils ont simplement commencé à le rendre un peu meilleur eux-mêmes. À la fin de l'article t'attend un bonus qui te montrera ce qu'est une bonne éducation.

1. Jake Austin : "Shower to the people"

Jake Austin aide depuis plusieurs années les SDF, en leur offrant la possibilité de se laver dans de bonnes conditions.

Son vieux camion, aménagé pour 5 000 dollars, a été transformé en salle de bain mobile portant l'inscription "Shower to the people". L'eau est prélevée des bouches à incendie et est chauffée à l'aide d'un générateur externe.

À l'intérieur du camion se trouvent deux cabines de douche, deux lavabos et des miroirs. Jake et ses assistants fournissent le savon, les rasoirs et autres articles de toilette, le tout gratuitement.

Comment Jack a-t-il eu l'idée de créer une douche mobile ? Il pense que l'hygiène est source de bien-être, restaure la dignité et l'espoir d'un avenir plus heureux.

2. Les motards de Rescue Ink

Les motards suscitent souvent la méfiance dans l'esprit de la plupart des gens : ils passent pour des hommes violents avec des tatouages et un regard dur... Peu de gens oseraient leur demander de l'aide en cas de besoin. Et pourtant, les apparences sont trompeuses ! Les membres de Rescue Ink adorent les animaux et sont toujours prêts à défendre ceux qui ne peuvent pas le faire tout seuls.

Les membres de cette association luttent contre les combats de chiens, sauvent les animaux maltraités par des propriétaires cruels, et engagent des détectives privés pour récolter des preuves contre tous ceux qui font du mal aux animaux.

Ils ont construit leur propre refuge, où des instructeurs expérimentés se consacrent au soin des animaux. Leurs actions ont été approuvées par de nombreuses personnes ; les enfants les regardent avec admiration et souhaitent suivre leur exemple.

3. My 360 Project

Le projet My 360 Project fournit des chaussures à des enfants dans les pays en développement. Ils fabriquent les chaussures et donnent du travail à des personnes qui ont été libérées de l'esclavage, des vétérans de guerre, ou à ceux qui n'arrivent tout simplement pas à trouver du travail.

Le créateur de chaussures Mike Friton est un pionnier de cette industrie depuis plus de 30 ans. Depuis 1998, Mike a fait breveter 14 modèles pour Nike. En 2011, il a finalement décidé de quitter cette entreprise pour créer la sienne.

Pour 35 dollars, tu peux contribuer à cette cause. Ce montant inclut une paire de chaussures et le coût de la main d'œuvre des travailleurs.

4. Phil Packer

Phil Packer a été gravement blessé à la colonne vertébrale en Irak en 2008. Les médecins lui ont dit qu'il ne pourrait plus jamais marcher, mais il a décidé de leur donner tort. Il s'est entraîné plus de quatre heures par jour, et en 2009, il a participé au marathon de Londres, en effectuant environ 50 000 pas pour couvrir la distance de 42 kilomètres en deux semaines. Il a réussi à récolter 637 000 livres sterling, qui ont été reversées à des militaires blessés et des vétérans de guerre.

Mais il ne s'est pas arrêté là. La même année, Phil a escaladé le célèbre rocher El Capitan, dont l'altitude est d'environ 910 mètres.

En 2010, Packer a de nouveau participé au marathon de Londres, ainsi qu'à la compétition nationale "Three Peaks" ; et il a fondé sa propre association caritative, BRIT, qui aide les enfants souffrant de handicaps physiques.

5. Ryan Griffin

Ryan Griffin est un coiffeur de Ypsilanti (Michigan, États-Unis). Il offre une remise de deux dollars à chacun de ses "petits" clients à une seule condition : l'enfant doit lire un livre à haute voix pendant qu'il se fait couper les cheveux.

L'idée n'est pas seulement de promouvoir l'alphabétisation, mais aussi d'inspirer les jeunes à faire de bonnes actions. Les livres du salon de coiffure Fuller Cut contiennent d'ailleurs des histoires didactiques.

Ryan a formé toute une équipe qui traite les enfants avec patience, s'occupe d'eux et leur apprend à lire.

6. Rodney Smith Jr.

Tout a commencé lorsque Rodney et son ami ont tondu la pelouse de leurs voisins âgés. Aujourd'hui ils ont créé toute une organisation, destinée à améliorer la vie en société et le futur. Les principaux participants sont des jeunes qui aident les mères célibataires, les retraités, les vétérans de guerre, et tous ceux qui souffrent d'un handicap.

Rodney lui-même ne s'est pas contenté de tondre des pelouses : il donne de la nourriture aux pauvres, il collecte des cadeaux pour les fêtes et il aide les gens dans le besoin.

7. Rachel Lapierre

Rachel Lapierre a eu la chance de gagner au loto. Cela a totalement changé sa vie, mais de façon inattendue : elle n'a pas gaspillé sa fortune, mais a gardé son travail d'infirmière et s'est consacrée à des œuvres de charité. En touchant 1 000 dollars canadiens par semaine, Rachel a créé sa propre association à but non lucratif.

Rachel a rapidement trouvé des volontaires qui sont devenus la fierté de sa fondation. Elle est convaincue que la charité ne vient pas seulement du matériel : il suffit parfois d'accompagner un patient atteint d'un cancer chez le médecin.

Chaque année, l'organisation de Rachel dépense environ 70 000 dollars pour aider les nécessiteux, et attire des milliers de nouveaux volontaires.

8. Campbell Remess

À l'âge de neuf ans, Campbell a demandé à ses parents qu'ils lui achètent des jouets afin de les donner à des enfants soignés à l'hôpital pendant Noël. Ils lui ont répondu que c'était trop cher, si bien que Campbell a décidé de fabriquer lui-même des peluches.

Campbell a appris à coudre tout seul, en suivant des modèles. L'enfant se souvient que son premier ours avait un aspect plutôt pathétique, mais cela ne l'a pas découragé, et il a continué à se perfectionner. À ce jour, Campbell a déjà cousu plus de 800 peluches.

Campbell remet lui-même ses peluches aux enfants des hôpitaux. La plus belle récompense, d'après lui, est le sourire de ceux qui n'ont pas eu de source de joie depuis longtemps.

Il y a quelques années, le père de Campbell a appris qu'il avait un cancer. Son fils lui a offert un ours en peluche avec ce message : "Cet ours est un champion et il t'aidera à vaincre la maladie". De fait, l'ours a vraiment eu l'effet escompté puisque l'homme a survécu à son cancer.

9. Sasha Galitsky

Sasha Galitsky est un artiste israélien qui enseigne depuis plus de 15 ans l'art de tailler le bois à des personnes âgées en maison de retraite. L'artiste réalise des expositions des œuvres de ses élèves, qui ont entre 80 et 100 ans. Il a mis du temps à s'habituer aux personnes âgées et à apprendre à interagir avec elles, ce qui d'après lui requiert beaucoup d'énergie. Mais il ne s'est jamais avoué vaincu et a toujours été persuadé du bien-fondé de sa cause.

Sasha a publié un premier livre inspiré de son expérience, "Maman, ne pleure pas", où il explique comment communiquer avec les personnes âgées sans devenir fou.

10. Amy Wright

Le café Bitty & Beau’s Coffee est célèbre pour ses employés : ils souffrent quasiment tous d'un handicap, du syndrôme de Down à la paralysie cérébrale. Pour beaucoup d'entre eux, cet endroit est devenu leur seule opportunité de travailler, ainsi qu'un lieu de partage et de joie.

Ce sont les propres enfants d'Amy Wright qui l'ont poussée à créer un café de ce type : deux des ses quatre enfants souffrent de trisomie 21. Et Amy et son mari se sont rendus compte à quel point il était difficile pour eux de vivre dans ce monde.

Lorsqu'Amy a découvert que 70% des individus souffrant d'un handicap mental ne pouvaient pas trouver de travail, elle a créé une association à but non lucratif destinée à aider ces personnes à trouver des employeurs. Mais elle a fini par se rendre compte qu'il y avait beaucoup plus de demande que d'offre. Alors elle a décidé d'ouvrir sa propre affaire ; et quoi de mieux qu'un café pour créer une atmosphère amicale et favoriser la communication ? L'établissement a ouvert ses portes en janvier 2016, et grâce aux relais médiatiques, il est devenu tellement célèbre qu'Amy a du trouver un local plus grand.

Aujourd'hui, 40 personnes souffrant d'un handicap mental travaillent dans le café, sous la supervision de deux gérants ayant un diplôme d'éducateur spécialisé. Amy est fière de la qualité de service, qui n'est pas inférieure à celle d'établissements similaires.

Bonus : "Mes enfants ont vu un jeune en fauteuil roulant enlever la neige du trottoir, et ont décidé de l'aider. Je suis tellement fière !"

Et toi qu'en penses-tu ? Est-il possible de créer un monde meilleur si chacun d'entre nous prend l'habitude d'aider son prochain ?