Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

Un homme célibataire adopte une fillette qui a vécu à l’hôpital pendant un an et cela a changé leur vie

1-3-
649

Le héros de notre histoire est un homme gay célibataire qui rêvait de devenir père dans un pays où la communauté LGBTQ+ ne faisait que les premiers pas dans la lutte pour ses droits. Son chemin vers une famille forte et aimante a été compliqué. Il a dû surmonter toutes les difficultés sur son chemin pour offrir un foyer aimant à une petite fille laissée seule, et construire la famille dont il rêvait.

Chez Sympa, nous voulons te présenter Pablo Fracchia, et nous pensons que son histoire te donnera la force de te battre pour ton bonheur.

Voici Pablo Fracchia, un homme dont le plus grand rêve était de devenir père

Pablo Fracchia est un travailleur social, un volontaire de la Croix-Rouge et un militant LGBTQ+ d’Argentine. Toute sa vie, Fracchia a rêvé de devenir père. “Mais ensuite, j’ai découvert que j’étais gay, et en grandissant dans les années 90, penser à une famille en tant qu’homme gay était quelque chose d’impossible en Argentine”, a-t-il partagé. “Super cruel pour un adolescent qui devait choisir entre être la personne qu’il était et renoncer à l’un de ses rêves”.

Plus tard, Pablo a commencé à travailler en étroite collaboration avec la Fédération LGBTQ+ d’Argentine. Ils s’efforçaient d’établir l’égalité du mariage. “Après cela, l’idée longtemps perdue d’une famille, mais surtout d’avoir un enfant, est lentement revenue dans mon esprit”, a-t-il déclaré. En 2017, surmontant toutes les peurs et incertitudes qu’il avait, après avoir suivi une thérapie et une remise en question, il a décidé d’aller au bout de son rêve.

“Comme je le dis toujours : ‘Quand le désir l’a emporté sur la peur’, j’ai décidé d’aller de l’avant et j’ai rempli les papiers pour commencer le processus d’adoption”, a-t-il partagé.

Pendant ce temps, Mia vivait seule dans un hôpital, en attendant un foyer aimant

Deux ans plus tard, en 2019, Pablo a reçu un appel. “Un juge de la famille a appelé et a dit qu’il y avait une petite fille qui avait un an et 10 mois, et vivait dans un hôpital”, a-t-il raconté. “Mia avait un problème gastro-intestinal qui nécessitait des soins, et comme sa famille biologique n’était pas en mesure de les lui fournir, le juge aux affaires familiales avait ordonné que Mia soit envoyée dans un ‘foyer d’accueil/hôpital’ pour les enfants ayant des problèmes de santé.”

Le processus d’adoption n’a pas été simple

“En Argentine, le processus d’adoption n’est généralement pas difficile, mais il est extrêmement long”, a-t-il déclaré. En plus, dans la province d’où vient Pablo, “ce sont les juges de la famille qui choisissent le parent et décident si vous pouvez adopter l’enfant ou non. Donc, en fin de compte, tout se résume à savoir si vous avez la chance de tomber sur un juge assez sensible, ouvert et inclusif pour penser qu’un célibataire gay pourrait être un bon parent pour un bébé.”

Pablo n’était pas le seul candidat à l’adoption. “Le tribunal avait également 4 autres couples sur la liste restreinte pour l’évaluation”, a-t-il partagé. “Imaginez être célibataire et gay. Je pensais que j’avais très peu de chances d’être choisi.” Heureusement, le juge était suffisamment objectif pour prendre une décision malgré tous les préjugés courants.

“Le lendemain, je me suis rendu à l’hôpital pour la rencontrer (je n’avais jamais vu Mia, pas même sur une photo)”, a-t-il déclaré.

Il sera difficile d’oublier la première fois que ces deux-là se sont rencontrés

Après l’arrivée de Pablo à l’hôpital, l’infirmière l’a fait entrer dans une pièce où ils devaient se rencontrer. “La porte s’est ouverte, et elle était là, tenue par une infirmière”, raconte Pablo. “J’étais assis, alors l’infirmière s’est approchée et me l’a donnée. Et nous nous sommes serrés dans les bras, pendant un long moment. Quelques longues minutes plus tard, elle a pointé un jouet du doigt et a commencé à jouer avec. Elle m’a fait un petit signe de tête pour me faire comprendre qu’elle voulait que je participe. J’ai rejoint le jeu. Et voilà. Nous nous sommes rencontrés.”

Pablo a dû sacrifier l’une des choses les plus importantes de sa vie pour devenir père

Après l’arrivée de Mia dans sa vie, Pablo a dû abandonner ses activités à but non lucratif. Il a cessé de travailler comme volontaire de la Croix-Rouge et a quitté les missions humanitaires, car elles l’obligeaient à s’absenter de chez lui pendant une longue période. “Être un volontaire de la Croix-Rouge était une partie essentielle de moi”, a déclaré Pablo. “J’ai passé plus d’années de ma vie en tant que volontaire qu’en dehors de la Croix-Rouge. Ses valeurs et ses principes ont formé l’homme que je suis.”

“L’idée de quitter l’organisation a été extrêmement difficile, mais elle en valait la peine. Et si c’était à refaire, je le referais”, a raconté Pablo.

As-tu déjà pensé à adopter un enfant ? L’histoire de Pablo et Mia t’a-t-elle donné envie de te lancer dans l’adoption ? Dis-nous tout dans les commentaires ci-dessous.

1-3-
649
Partager cet article