Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

Un jeune Indien de 26 ans fait revivre des lacs morts en Inde et le monde a besoin de plus de héros comme lui

Selon les derniers rapports, le monde est confronté à la pire crise de l’eau de l’histoire, puisque 844 millions de personnes n’ont pas accès à leau potable si précieuse. L’un des principaux problèmes causés par sa rareté est la pollution de l’eau. Mais heureusement, il y a des gens comme Ramveer Tanwar, originaire de l’Inde, qui ne peuvent pas ignorer ce problème et qui, décident donc d’agir.

Chez Sympa, nous sommes fascinés par l’histoire de ce jeune Indien qui a décidé d’aider son peuple en faisant un travail fabuleux. C’est pourquoi nous avons hâte de partager avec toi l’histoire d’un homme qui, avec une grande volonté et une énergie incommensurable, a fait une différence en sauvant des dizaines de lacs et de lagons.

Il y a des super-héros dans la vraie vie qui se soucient de l’eau

Un jour, Ramveer Tanwar, un jeune Indien de 26 ans, s’est rendu compte que les lacs et les étangs localisés près de l’endroit où il jouait avec ses amis quand il était enfant avaient commencé à disparaître. En plus, de nombreuses zones marécageuses ont été contaminées du fait qu’elles étaient devenues des zones de déversements des déchets. Après avoir vu tout cela, il a décidé qu’il était temps de changer la situation et d’éduquer les gens sur l’importance de prendre soin de l’eau et de la garder propre.

Au début, ce n’était pas facile de convaincre les villageois

Au début, Ramveer donnait des leçons aux enfants de son village, et même eux ont alors réalisé qu’ils devaient faire quelque chose contre l’épuisement des ressources en eau. La partie la plus difficile a été de convaincre leurs parents du problème de la pollution et de la conservation de l’eau. Malheureusement, les villageois refusaient de croire qu’ils pourraient, un jour, manquer d’eau.

Ramveer était plus décidé que jamais à agir

Après cela, Ramveer a décidé d’agir seul. Il est donc allé de maison en maison pour expliquer le problème de l’épuisement de l’eau à tous les villageois. Plus tard, il a dit aux élèves de réunir leurs parents tous les dimanches dans un endroit spécial, où il donnait des conseils et suggérait des méthodes pour économiser l’eau. Finalement, le projet a commencé à marcher, et les villageois ont commencé à réaliser le problème auquel ils étaient confrontés.

Son effort a été reconnu par les autorités locales, et les réunions ont été officiellement appelées “Jal Chaupals”.

La patience et le travail acharné portent toujours leurs fruits

En 2015, Ramveer et son équipe de bénévoles, composée de ses élèves et de leurs parents, ont débarrassé un étang de toutes les ordures. Non seulement ils l’ont nettoyé, mais ils ont aussi planté de jeunes arbres autour. Plus tard, ils ont invité l’administration locale à se rendre sur le site et à voir sa glorieuse restauration. La bonne nouvelle s’est rapidement répandue, et peu après les gens d’autres villes ont commencé à se diriger vers Ramveer pour obtenir de l’aide pour la restauration de leurs lacs locaux.

Un système de filtration intelligent très bien planifié

Grâce à l’aide de nombreux bénévoles et enthousiastes, des dizaines de lacs et d’étangs ont été restaurés. La chose la plus importante dans le nettoyage de ces plans d’eau est d’éviter toute contamination supplémentaire. Par conséquent, une fois l’eau nettoyée, l’équipe creuse une fosse séparée pour ramasser les déchets. Ensuite, un double système de filtration est installé : un filtre fait de planches de bois et d’une pelouse pour éviter que des déchets plus gros et plus petits ne pénètrent dans l’eau à l’avenir.

Les fosses et les filtres sont nettoyés une fois par semaine.

Le voyage se poursuit

Ramveer voulait poursuivre son travail de préservation de l’eau en Inde, mais il a dû faire face à de nombreux obstacles dans le processus. Le gouvernement de son État l’a aidé et a créé des organisations appelées “armées des eaux souterraines” dans chaque district, et le jeune héros est maintenant le coordinateur de la région où il vit. Malheureusement, le gouvernement n’a pas de fonds pour de tels programmes de sensibilisation, alors Ramveer a dû dépenser son propre argent pour continuer ce qu’il a commencé.

As-tu trouvé cette histoire intéressante ? Que penses-tu de la situation de l’eau dans le monde ? Les lacs et les étangs sont-ils pollués vers chez toi ? Dis-nous tout dans la section des commentaires ci-dessous !