Sympa

Un mannequin trisomique prouve que tu es le seul à pouvoir définir tes critères de beauté

Si quelqu’un sait ce que c’est que de rêver en grand et de réaliser ses rêves, c’est bien Chelsea Werner. Elle est la preuve vivante qu’il ne faut juger personne sur son apparence et que suivre ses rêves peut rapporter gros. En défiant les préjugés sur le syndrome de Down, elle est devenue non seulement un mannequin de renommée internationale, mais aussi une quadruple championne olympique.

Chez Sympa, nous sommes très heureux de partager l’aventure de Chelsea avec toi.

Tout a commencé lorsque Chelsea, contre toute attente, est devenue gymnaste.

Chelsea est née à Danville, en Californie, et on pensait qu’elle était incapable de marcher jusqu’à l’âge de deux ans, à cause de son syndrome de Down. Pourtant, ses parents l’ont encouragée en l’initiant à de nombreux sports différents, et finalement, l’énergie positive des compétitions de gymnastique a fait naître en elle le rêve de devenir gymnaste professionnelle. Elle a commencé sa carrière sportive à l’âge de huit ans, malgré les avertissements des médecins qui lui disaient qu’elle aurait toujours un faible tonus musculaire.

Elle est rapidement devenue championne du monde.

“Je suis une personne très positive et je ne vois pas les choses comme des limites. Je suis très têtue et je travaille très dur. La façon dont mes parents m’ont élevée m’a permis de me sentir bien dans ma peau”, dit-elle. Son dévouement, sa persévérance et ses sacrifices l’ont amenée à devenir une athlète de renom. Elle a remporté quatre fois le championnat national américain des Jeux olympiques spéciaux, et à 27 ans, elle pouvait déjà proclamer avec fierté qu’elle était deux fois championne du monde.

Mais elle a aussi découvert le monde de la mode.

Un nouvel intérêt est né en elle lorsqu’elle a découvert le monde de la mode. Alors que sa carrière de gymnaste professionnelle se poursuit, sa persévérance et sa détermination caractéristiques lui permettent de toquer aux portes de nombreuses agences de mannequins. Après avoir été rejetée par plusieurs d’entre elles, elle a commencé à publier des photos en ligne, et a finalement été engagée par une agence.

Dans une interview, Chelsea a déclaré : “devenir mannequin est arrivé par hasard”, ce à quoi sa mère a ajouté : “cela s’est fait par la gymnastique, qui lui a permis d’être repérée par l’agence We Speak Model Management”.

Elle apporte un changement positif dans l’univers de la mode.

We Speak est une agence basée à New York qui s’efforce d’apporter un changement positif dans les publicités de mode en y ajoutant une perspective positive, un style de vie sain et des caractéristiques uniques à la photo. Et Chelsea en est le parfait exemple. Elle montre qu’être unique est bien plus que ce que les gens qualifient de “parfait”. Aujourd’hui, grâce à son incroyable succès, elle apporte plus de diversité à l’industrie de la mode.

Elle n’est pas seulement un modèle devant l’appareil photo.

Les milliers de likes et de commentaires que Chelsea reçoit sur ses réseaux sociaux prouvent qu’il est temps d’opérer un changement positif dans l’industrie de la mode. Dans une interview, il a été demandé à Chelsea ce qu’elle ressentait en tant que mannequin. Elle a répondu : “J’adore ça ! Je suis souvent contactée par des parents de jeunes enfants. Si je peux aider à donner de l’espoir à quelqu’un, cela me rend très heureuse et fière !”

Elle a déjà conquis les univers du sport et de la mode, et rien ne peut arrêter Chelsea maintenant. Et le meilleur dans tout ça, c’est qu’elle fait tout simplement ce qu’elle aime.

Que penses-tu de cette histoire ? Penses-tu que l’unicité est plus importante que la perfection ? Es-tu d’accord avec le fait que chacun peut et doit avoir sa propre définition de la beauté ? Donne-nous ton avis dans les commentaires !