Sympa
Sympa

Voici l’histoire de Sara Geurts, un mannequin de 31 ans atteint d’une maladie de peau rare

Sara Geurts, 31 ans, est atteinte d’une maladie de peau rare, mais cela ne l’empêche pas de s’aimer et d’envoyer des messages positifs sur son corps à tous ceux qui en ont besoin. Elle a décidé d’afficher un sourire éclatant et veut partager ce qu’elle a ressenti en grandissant différemment. “Tu es belle et tu peux réaliser tout ce que tu veux”, nous dit Sara.

Elle a une maladie de peau rare

Lorsque Sara Geurts n’avait que 10 ans, on lui a diagnostiqué une maladie génétique rare qui ralentit la production de collagène, ce qui se traduit par une peau fragile à l’aspect ridé dès un très jeune âge. Cette maladie provoque également de fortes douleurs articulaires et une grande fragilité des os. Lorsqu’elle parle de ses débuts, Sara mentionne qu’à l’âge de 10 ans, le diagnostic a presque mis fin à ses rêves de mannequinat.

Une campagne de beauté a complètement changé sa vie

En 2015, Sara a soumis son histoire à la campagne “Love Your Lines” dont le projet célèbre les “imperfections” de la peau. Les gens envoyaient des histoires de leurs affections accompagnées d’une photo. La campagne #LoveYourLines a approuvé et partagé l’histoire de Sara.

Elle dit que sa peau était son plus grand complexe et a admis qu’au lycée, elle a essayé de la cacher. Elle a expliqué qu’elle ne voulait pas en parler et qu’elle “vivait dans un mensonge”. Son histoire ne concerne pas seulement sa personne, mais aussi les millions d’autres qui luttent contre leur propre mentalité et leur image corporelle.

Elle a commencé à embrasser lentement sa beauté

Avec le recul, Sara affirme qu’elle se sent comme une toute nouvelle personne maintenant. Il lui est difficile de comprendre comment elle a pu ne pas aimer son corps et sa maladie pendant si longtemps. “Chaque fois que j’en ai eu l’occasion, j’ai remarqué ma force, ma croissance et ma nouvelle perspective”, a-t-elle ajouté.

Elle a déclaré qu’il lui a fallu beaucoup de temps pour acquérir la confiance qu’elle a aujourd’hui, malgré le fait qu’elle soit déjà très suivie sur les réseaux sociaux et qu’elle ait joué dans un court-métrage. Dans un article pour The Mighty, Sara a expliqué comment une relation qui n’a pas fonctionné au début de la vingtaine l’a amenée à se rendre compte que ses problèmes d’image corporelle lui faisaient du tort, à elle et à son entourage.

Elle a pris l’initiative de briser les stéréotypes de la mode

Elle a pris la décision de se lancer dans la photographie et le mannequinat plutôt que d’essayer de se cacher, afin d’élargir la définition de la beauté imposée par l’industrie de la mode et de la beauté. “Je vise à briser les barrières transparentes de la société en matière de perfection. Des barrières qui, de manière subliminale, nous disent à tous d’être parfaits dans tous les aspects de la vie, du travail, des interactions sociales et personnelles”, a-t-elle déclaré.

Quelles normes de beauté te semblent étranges aujourd’hui ? Que penses-tu de l’histoire et du message de Sara Geurts ?

Sympa/Gens/Voici l’histoire de Sara Geurts, un mannequin de 31 ans atteint d’une maladie de peau rare
Partager cet article
Ces articles peuvent te plaire