Sympa

10+ Astuces que les restaurants utilisent pour manipuler habilement leurs clients

Le célèbre écrivain et dramaturge russe Evguéni Grichkovets a dit : “Ceux qui ont vraiment faim ne vont pas au restaurant”. Cette citation révèle bien notre réalité : on y va en premier lieu pour générer des émotions positives et de la bonne humeur. Les restaurateurs le savent très bien et en profitent pour enrichir leur gamme d’astuces professionnelles.

Sympa a découvert les secrets que les restaurateurs expérimentés cachent à leurs clients.

  • Dans toutes les cuisines de restaurants, on utilise des produits semi-finis pendant la préparation. Au lieu de faire des pâtes fraîches ou de la pâte à pizza, on en achète souvent au fournisseur, même dans les restaurants italiens. Généralement, on prépare du bouillon pour la soupe bien à l’avance et on le conserve ensuite dans des boîtes spéciales en plastique ou pire, on met tout simplement du bouillon concentré en poudre.

  • Les spécialistes de l’art du menu préfèrent enlever des zéros imprimés à la fin des prix pour rassurer les clients. Par exemple, si un repas coûte 5.00 €, ils peuvent éliminer les deux zéros, parce que les chiffres supplémentaires sont associés au prix élevé d’un produit. Il faut que le client ne soit pas préoccupé par ses dépenses et commande davantage sans hésiter. Il y a encore une pratique analogique qui consiste à enlever le symbole de l’euro.

  • On accompagne souvent l’addition d’un chewing-gum, de bonbons ou d’autres petits “cadeaux gratuits”. En fait, on ne le fait pas pour te remercier, mais pour causer un mal-être intérieur chez toi. Le client se sent coupable à cause du cadeau qu’il ne mérite pas et a envie de le compenser en donnant un pourboire.

  • Si tu organises une réception de mariage au restaurant, tu dois savoir qu’on pourrait “oublier” de servir certains mets commandés. Parfois, on réduit de moitié la taille des portions, surtout en août et en décembre, car ce sont les mois les plus demandés pour les mariages. Il est inutile de s’attendre à un pourboire à ce genre de banquets, et le personnel du restaurant fait tout pour en profiter plus ou moins.

  • Dans les salles de restaurant décorées avec des miroirs, les clients mangent moins. Si une personne a la possibilité de se voir dans le miroir alors qu’elle est en train de manger, elle consommera moins.

  • Les serveurs qui veillent à ce que les tables soient propres en les essuyant tout le temps et en enlevant les assiettes vides, ne le font pas pour satisfaire leurs clients, mais pour ne pas leur faire voir combien ils ont déjà mangé. Sinon, ils n’oseront pas commander davantage.

  • Les noms des plats contiennent souvent des consonnes “appétissantes” qui rappellent le son de la mastication des aliments. Par exemple, les sons “k”, “s” et “l” dans le nom du “Cassoulet au confit de canard”.

  • Beaucoup de restaurants utilisent des odeurs appétissantes pour attirer les clients. Les boulangeries ont souvent des fours de cuisson reliés à une extraction d’air qui mène sur l’extérieur pour que cela sente les viennoiseries fraîches à plusieurs mètres à la ronde.

  • Tu aideras le restaurant à gagner encore plus d’argent si tu choisis une table tranquille dans un coin où presque personne ne te remarquera. Placés à cet endroit, les clients mangent plus et commandent des repas caloriques. Cela contribue à augmenter les revenus du restaurant.

  • Les tables au centre de la salle ne sont pas moins profitables : on veut bien mettre les clients près de l’entrée du restaurant et au premier plan à la vue de tous pour donner l’impression que la salle est pleine et créer ainsi une atmosphère chaleureuse. Les personnes jolies sont installées spécialement en vitrine ou en terrasse pour attirer le regard des passants et davantage de clients.

  • Une affichette “Réservée” sur une table de restaurant ne signifie pas toujours qu’elle l’est réellement. Parfois, on en met une sur une grande table en la gardant pour un groupe de personnes. Le restaurant en tirerait plus profit que d’un couple d’amoureux.

  • Si tu demandes de baisser le volume de la musique, on le fera dans 1 cas sur 10. Le plus souvent, on te dira juste que cela a été fait comme tu l’avais demandé. Et il te semblera qu’on a vraiment baissé la musique.

  • Si tu vois à la carte la phrase “Lait bio de la ferme”, il ne faut pas la prendre au sérieux, parce qu’en fait, tu n’auras qu’un produit étiqueté BIO du supermarché d’à côté. Le lait d’amande et le lait d’avoine indiqués au menu sont aussi souvent remplacés par celui de vache, moins cher.

  • Le serveur peut identifier en un instant un client qui ne va pas souvent au restaurant. Si tu commandes des pâtes à la carbonara, il comprendra que tu n’aimes pas goûter de nouveaux plats et que tu manges rarement à l’extérieur. Les cartes de tous les restaurants proposent ce plat parce qu’il n’est pas cher et facile à préparer.

  • Beaucoup de gourmets ont l’impression que les chefs utilisent un grand nombre d’épices et d’assaisonnements. Mais c’est vrai seulement pour la cuisine asiatique. En Europe, on n’ajoute habituellement que certaines épices : du poivre noir en grains, du paprika, du cumin, du thym et du laurier. On les fait griller dans une poêle avant de les moudre dans un mortier.

  • Quand on sert les repas dans de petites assiettes, on voit l’effet de l’illusion de Delbœuf : même s’il n’y a pas beaucoup à manger dans l’assiette, elle a l’air d’être remplie, et le client se sent rassasié. Dans les restaurants, on utilise souvent une méthode opposée en servant les repas dans de grandes assiettes. Le client pense instinctivement qu’il n’a pas assez mangé et commande un dessert.

  • Si le client ne sait pas exactement ce qu’il veut commander, le serveur l’aidera toujours à faire son choix en proposant des plats différents. Le consommateur va retenir ce qui est dit en dernier et le commandera sans doute. Cette technique courante consiste à lister les plats du moins cher au plus cher et alourdit donc bien l’addition.

  • La plupart des serveurs sont des personnes assez jeunes. Mais il a été prouvé que les gens d’âge moyen étaient plus crédibles aux yeux des clients que les jeunes. Les gens écouteraient plus volontiers les recommandations des serveurs plus âgés. Les restaurants qui connaissent cette astuce se démarquent avantageusement de leurs concurrents, parce qu’elle permet d’améliorer leur chiffre en vendant plus de plats chers.

  • Même les repas les plus simples sont transformés en œuvres d’art en créant ainsi une diversité artificielle. C’est la même chose avec les repas de différentes couleurs vives : le cerveau humain réagit plus vivement aux couleurs intenses parce qu’elles sont associées aux fruits mûrs. Le client excité par sa belle assiette consomme plus.

Alors, connaissais-tu ces astuces ? Et toi, es-tu déjà tombé dans un de ces pièges ?
N’hésite pas à partager ton expérience avec nous dans les commentaires !