Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration
Sympa

10 Questions que toute femme enceinte pour la première fois ne peut éviter de se poser

514-
358

Quand une femme est enceinte pour la première fois, il est inévitable que beaucoup de questionnements lui viennent en tête. Si certaines sont capables d’attendre la première visite chez l’obstétricien, beaucoup ont recours à Google et à divers blogs et FAQ. Mais sur un sujet aussi important que la grossesse, il est primordial de vérifier les informations trouvées sur internet (voire de s’en méfier). C’est pourquoi nous te présentons ici une interview du Dr Ignacio Perez Tomasone, spécialiste en obstétrique et gynécologie et diplômé honoraire de l’Université de Buenos Aires, qui partage son expérience et l’accompagnement de ses patientes sur son compte Instagram.

La rédaction de Sympa a posé à ce célèbre obstétricien une série de questions de base qui sont susceptibles de traverser l’esprit de toute femme enceinte pour la première fois, et nous te présentons ici ses réponses !

1. Comment compte-t-on les semaines de grossesse ?

Elles sont comptées à partir du premier jour de la dernière menstruation. C’est une date dont toutes les femmes se souviennent assurément. Il y a un écart d’environ 15 jours entre la grossesse elle-même et le développement du fœtus, puisque la femme ovule approximativement au 14e jour de son cycle. Comme la date de l’ovulation ne peut pas être obtenue exactement, car certaines femmes ovulent un peu plus tôt ou un peu plus tard, il a été établi que les semaines de grossesse sont comptées à partir du premier jour de la dernière menstruation.

La date peut être réajustée après un suivi échographique. C’est pourquoi on compte 40 semaines de grossesse au total, bien qu’il soit possible d’attendre jusqu’à la 41e semaine, et dans certains centres médicaux, jusqu’à 41 semaines et 5 jours. Ce qui ne doit pas arriver, c’est d’atteindre 42 semaines de grossesse.

2. Que dois-je arrêter de manger ?

Du poisson cru ou fumé à tout moment de la grossesse (y compris les sushis). Ils peuvent contenir certains parasites qui ne nuisent pas au bébé en soi, mais dont le traitement peut affecter son développement. Dès qu’une femme apprend qu’elle est enceinte, elle doit vérifier que les viandes qu’elle mange sont bien cuites, et que les légumes et les salades sont bien lavés. De plus, il est important de faire une étude pour savoir si tu as ou non des anticorps contre la toxoplasmose. En résumé, une femme enceinte doit avoir une alimentation variée, elle peut tout manger et ne doit se priver de rien, sauf de ce qui a été mentionné ; toutefois, il est conseillé d’éviter les aliments gras, frits et très épicés, car leur digestion est plus lente.

3. Dois-je prendre des vitamines prénatales ?

Oui, surtout celles qui contiennent des oméga-3, car dans certains pays, comme l’Argentine par exemple, il y a un déficit de consommation de poisson. Si la patiente n’a pas une alimentation variée ou très nutritive, il est toujours conseillé d’ajouter des vitamines prénatales.

4. Quel type d’activité physique dois-je pratiquer et à quelle fréquence ?

L’activité physique est toujours bienvenue. Il est préférable d’être en aérobie et d’éviter les activités à fort impact ou à risque de traumatisme, comme le hockey ou le football. Idéalement, il faudrait pratiquer des activités telles que la natation, le vélo, le yoga ou le Pilates. Cela dépend aussi de ce que tu faisais avant de tomber enceinte, afin que tu puisses continuer ta routine autant que possible. Si tu n’as pas l’habitude de faire du sport, il n’est pas conseillé de commencer au milieu de la grossesse. Il existe de nombreux centres de gymnastique pour femmes enceintes, activité recommandée pour ne pas perdre de masse musculaire, garder de la force pour l’accouchement et maintenir une bonne posture au niveau du dos. Ainsi, tu pourras éviter certaines douleurs lorsque la taille du ventre augmente.

5. Combien de temps durent les nausées ?

Elles se produisent généralement au cours du premier trimestre. Elles sont dues à un composant hormonal, puisque la grossesse entraîne une augmentation naturelle de la progestérone et cela provoque des nausées. Cela ne devrait pas te faire peur, car il existe des médicaments pour les traiter, bien qu’il vaille mieux consulter ton médecin pour obtenir le traitement approprié. Toutefois, de nombreuses femmes continuent à avoir des nausées tout au long de leur grossesse bien qu’elles aient déjà passé le premier trimestre.

6. À quel point la péridurale est-elle dangereuse ?

Le risque de ce type d’anesthésie, que ce soit pour un accouchement vaginal ou une césarienne, est extrêmement faible. C’est une pratique très courante chez les anesthésistes. Si elle est réalisée par des professionnels qui savent l’appliquer et qui ont l’expérience nécessaire, la femme enceinte ne doit pas présenter de problème ni en avoir peur. Il est très rare qu’une complication se produise.

7. Quand vais-je connaître le sexe du bébé ?

Et d’ailleurs on ne veut pas savoir si c’est un garçon ou une fille

Le sexe peut être identifié de différentes manières et à différents moments. Par exemple, de nombreuses personnes optent pour le test d’ADN fœtal ; en plus de fournir le sexe exact du bébé, ce test est utilisé pour éliminer les maladies des chromosomes (il est effectué à la 10e semaine de grossesse, avec un délai d’une semaine seulement).

Traditionnellement, à partir de 12 semaines et demie, on peut connaître le sexe du bébé grâce à une échographie, bien qu’il soit conseillé d’attendre la 16e ou 17e semaine pour le confirmer. Les résultats dépendent de la position du bébé et de la façon dont on peut le voir. Comme alternative, il existe le scan fœtal (ou échographie morphologique), réalisé entre la 19e et la 22e semaine.

8. Pourquoi dit-on qu’il est sûr de partager la nouvelle après le troisième mois ?

Ce conseil est généralement donné s’il y a déjà d’autres enfants dans la famille. Beaucoup de patientes disent que lorsqu’elles sont confrontées à une situation de perte de grossesse, elles préfèrent la partager et compter sur leur famille et leurs amis. La grande majorité des risques de fausse couche se produisent au cours des semaines 6 et 7. Une fois le premier trimestre terminé, les risques ne sont pas nuls, mais ils sont extrêmement faibles, c’est pourquoi de nombreux couples choisissent de communiquer la nouvelle après cette première étape.

9. Puis-je conduire pendant ma grossesse ? Jusqu’à quand ?

Tu peux, mais tu dois prendre certaines précautions. Il faut faire attention à la distance entre le ventre et le volant, en tenant compte du fait que s’il est nécessaire de freiner brusquement, le volant ne doit pas toucher le ventre. Si tu es nerveuse lorsque tu es au volant, il vaut peut-être mieux se passer de conduire pour le moment. Un autre point à évaluer est de savoir si tu conduis en ville, sur une route ou sur une autoroute ; les conséquences d’un accident à grande vitesse sur route ne sont pas les mêmes que lorsque tu conduis à faible vitesse dans les rues d’une ville.

Enfin, il faut garder à l’esprit que le stress au volant peut provoquer des contractions. En tout cas, à la 33e/34e semaine, la distance entre le ventre et le volant risque d’être trop faible et donc dangereuse.

10. Quand la césarienne est-elle vraiment nécessaire ?

Il y a de nombreuses raisons de pratiquer une césarienne. L’une des plus fréquentes est que le bébé soit mal positionné ou que la patiente ait déjà subi des opérations dans l’utérus. Si on t’a retiré un fibrome ou si tu as déjà eu deux ou plusieurs césariennes, il est recommandé de pratiquer une césarienne. Pour ce faire, on évalue les pathologies antérieures que la patiente peut avoir, l’état de la grossesse et les circonstances particulières qui peuvent se développer pendant l’accouchement.

As-tu d’autres questions en tête pour aider les femmes qui sont enceintes pour la première fois ? Partage-les dans les commentaires !

514-
358
Partager cet article