Sympa
Sympa

10 Règles de bienséance que beaucoup de gens oublient quand ils vont aux toilettes

À la question concernant les bonnes manières lors du passage au petit coin, la plupart des personnes répondront probablement : “Règle n° 1 : ne rien mentionner à ce propos. Règle n° 2 : ne jamais rien mentionner à ce propos.” Et ça c’est parce que l’on n’est pas à l’aise de discuter de tels sujets avec les autres. Ceci étant, les normes de comportement aux WC existent bel et bien.

Chez Sympa, ayant surmonté toute gêne, nous souhaitons aujourd’hui partager avec toi quelques règles de bienséance qui t’aideront à éviter de faire erreur aux toilettes.

Les toilettes ne sont pas une salle de lecture

Beaucoup passent du temps à lire, confortablement installé sur la cuvette. Cependant, les experts en étiquette déconseillent d’emmener un livre ou un magazine au petit coin, si ces derniers sont susceptibles de repasser entre les mains d’une autre personne. Cela lui manquerait de respect.

La bonne façon d’accrocher le papier toilette

Peu importe le nombre d’avis sur la façon dont le rouleau de papier doit être accroché : le bord vers le mur ou à l’opposé, la science préconise définitivement la seconde option.

Dans le cas contraire, les bactéries laissées sur le mur par chaque utilisateur pourraient ensuite migrer vers le morceau de papier destiné au prochain utilisateur.

On tire la chasse d’eau avec le couvercle des toilettes fermé

La toute nouvelle règle de bienséance veut que la chasse d’eau soit tirée avec le couvercle des toilettes fermé. Fait avec le couvercle ouvert, la pression de l’eau fait répandre les plus petites particules de nos déchets dans l’air de l’espace restreint de la pièce et cela peut être une cause de transmission de maladies infectieuses.

Qui doit abaisser la lunette

La règle est simple : celui qui a soulevé la lunette des toilettes doit l’abaisser en partant. Une exception n’est possible que pour les WC destinés aux messieurs. Compte tenu de leur façon de faire debout, cela n’a aucun sens de lever et d’abaisser sans cesse la lunette.

Comment se laver les mains chez quelqu’un

Se laver les mains après un passage aux toilettes est indispensable. Si on est invité, on demande la permission à l’hôte ou à l’hôtesse d’utiliser leurs accessoires de salle de bain. À leur tour, les hôtes doivent, selon les règles de bienséance, prendre soin de fournir un nouveau pain de savon pour l’invité.

Si tel n’est pas le cas, ce serait vraiment une mauvaise idée d’utiliser la savonnette qui a déjà servi à plein d’autres gens : ce n’est pas hygiénique. Il est préférable d’utiliser un savon liquide, s’il y a le choix.

Où chercher un essuie-main

Après s’être lavé les mains, on les sèche. La question est de savoir avec quoi, si on n’est pas chez soi. Les grandes serviettes accrochées dans la salle de bain sont considérées par défaut comme des serviettes de bain. Les utiliser serait tout simplement impoli.

Un essuie-mains sera éventuellement suspendu juste à côté du lavabo. Dans certains cas, on peut également trouver des rouleaux de tissu éponge réservés aux invités. Si rien de tel ne s’y trouve, il n’est pas considéré de mauvais ton de demander à la maîtresse de maison un essuie-mains. Après l’avoir utilisé, on peut le mettre dans le panier de linge sale, mais il est préférable de voir avec la personne qui nous reçoit ce qu’elle voudrait qu’on en fasse.

A-t-on le droit d’utiliser les toilettes destinées au sexe opposé ?

Du point de vue de l’étiquette, on n’a pas le droit de se servir des toilettes publiques destinées au sexe opposé, et il n’y a aucune exception à cette règle. Une dame qui se dirige vers la porte signalée “Messieurs” attire des regards suspicieux, tout aussi bien qu’un homme qui sort des WC des dames.

Quelle cabine choisir

Les règles de savoir-vivre veulent que l’on soit le moins gênant possible pour les autres. Lorsque tu te rends aux toilettes publiques, pense à respecter l’espace intime des personnes qui s’y trouvent. Par conséquent, il faut éviter d’occuper la cabine située directement à côté de celle qui est déjà prise. Il en va de même pour les urinoirs.

On n’utilise pas la cabine si on s’aperçoit que la personne qui y est passée juste avant nous a oublié de tirer la chasse d’eau. Cette cuvette sera considérée hors service jusqu’à ce que le problème soit résolu par le personnel dédié. Il arrive que la chasse d’eau dans les toilettes soit automatique, mais que les capteurs n’aient pas fonctionné. On peut, dans ce cas, faire bouger la porte de la cabine afin d’éliminer les traces du passage de la personne précédente. Mais tout cela sera fait en se plaçant à l’extérieur de la cabine.

Que faire si on se retrouve à court de papier toilette

Selon les règles de politesse, celui qui a utilisé le reste du papier doit réapprovisionner le cabinet de toilettes. Et si on n’est pas chez soi ? La première étape consiste à chercher un rouleau de rechange. S’il n’y en a pas, on en informe l’hôte ou l’employé concerné si l’on se trouve au travail.

Si cela nous arrive dans les toilettes publiques, il ne sera pas inutile d’en avertir la personne qui entrera après nous dans la cabine. Et lorsque nous-mêmes on tombe sur un rouleau terminé, il n’est pas considéré comme honteux de demander aux autres utilisateurs de partager du papier.

Que faire si le lavabo est bouché

Mauvaise nouvelle : si les toilettes ou le lavabo chez quelqu’un d’autre sont bouchés par notre faute, cela devient notre problème. Et si on n’arrive pas à les déboucher, on en informe le personnel ou l’hôte.

Si tu es vraiment gêné d’avouer la faute, tu pourrais dire que quelqu’un a cassé les toilettes. Mais déléguer ce problème à la personne qui passe après toi ne sera pas très sympathique.

Alors, lesquelles de ces règles sont pour toi une découverte ?

Sympa/Conseils/10 Règles de bienséance que beaucoup de gens oublient quand ils vont aux toilettes
Partager cet article
Ces articles peuvent te plaire