Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

10 Règles de premiers secours qui pourraient bien t’aider un jour à sauver la vie de quelqu’un

Saurais-tu comment aider une personne qui est en train de s’étouffer ? Et saurais-tu comment arrêter le saignement d’une blessure ? Que faire lorsque quelqu’un s’électrocute ? Nous ne pouvons pas savoir si un jour nous serons confrontés ou non à ce genre de situation, ni si nous saurons comment réagir à ce moment, mais une chose est sûre à 100% : chacun de nous devrait connaître les règles de premiers secours.

C’est pourquoi aujourd’hui, Sympa va te faire découvrir un article très utile pour tous. Soit dit en passant, sache que les deux femmes que l’on voit sur les photos ont suivi des cours d’administration de premiers soins avec le Ministère des Situations d’Urgences.

1. Étouffement

Nous avons souvent pour habitude de frapper dans le dos de quelqu’un qui s’étouffe, mais si les voies aériennes de la victime sont réellement bouchées (si l’air ne passe plus du tout et que la personne devient violette-bleue) la méthode de Heimlich est beaucoup plus efficace.

  • Place-toi derrière la personne qui s’étouffe.
  • Place tes bras autour d’elle, et joins tes mains, en plaçant tes pouces sous sa cage thoracique, au-dessus du nombril, l’un d’eux devant être replié comme sur la photo de gauche.
  • Presse ensuite rapidement sur le ventre de la victime en faisant un mouvement de virgule qui remonte sous la cage thoracique.
  • Répète ce mouvement jusqu’à ce que le corps étranger soit expulsé hors du larynx.

2. Électrocution

Si une personne proche de toi reçoit un choc électrique, ne tente en aucun cas de la retirer de la source d’électricité à mains nues, car tu mettrais également ta vie en danger.

Agis rapidement, mais avec précision :

  • Débranche l’alimentation électrique (bouton, prise ou disjoncteur)
  • Pousse la personne loin de la source électrique à l’aide d’un objet non conducteur d’électricité : par exemple avec les mains enveloppées dans des gants de caoutchouc, avec un bâton en bois ou en plastique (comme un manche à balai par exemple).
  • S’il n’y a pas de danger, ne touche pas la victime et appelle les secours (en France, les pompiers ou le SAMU sont joignables en faisant le 112).
  • S’il y a un risque de recevoir une nouvelle décharge électrique, tire la personne à une distance d’au moins 10 mètres de la source d’électricité.

3. Brûlure

Pour une raison étrange, de nombreuses personnes sont persuadées que la première chose à faire sur une brûlure est d’appliquer de la crème, voire même du beurre. Les médecins déconseillent fortement cette méthode, car ainsi, tu risques surtout de provoquer une infection.

  • Après une brûlure, le plus important est de refroidir la peau le plus rapidement possible. Pour cela, utilise de l’eau ou des objets froids.
  • Si des cloques sont apparues, elles ne doivent en aucun cas être percées.
  • Si l’une d’elles s’est ouverte, elle ne doit surtout pas être lavée avec de l’eau, pour prévenir tout risque d’infection. Dans ce cas, il vaut mieux couvrir la brûlure avec une gaze stérile et consulter immédiatement un médecin.
  • Il peut être utile d’avoir une mousse spéciale brûlure à la maison, qui est vendue dans de nombreuses pharmacies. Ce médicament soulage non seulement la douleur, mais aide également à restaurer l’épithélium.

4. Lésion artérielle

Lorsqu’une artère est endommagée, un sang rouge vif en jaillira avec des impulsions bien visibles.

  • En cas d’hémorragie sévère, la plaie doit être comprimée le plus rapidement possible. Ensuite, place une gaze ou une serviette propre sur l’endroit concerné, et fais un garrot.
  • Écris quelque part (par exemple directement sur le membre de la victime) l’heure de mise en place du garrot (à température ambiante, un garrot ne peut pas être maintenu pendant plus d’une heure, et devrait être légèrement desserré, puis resserré chaque demi-heure).
  • Appelle les urgences (112 en France).
  • Applique un bandage stérile sur la plaie.

5. Lésion veineuse

Le sang provenant de ce type de coupure sera de couleur sombre, épais, et s’écoulera sans pulsations visibles.

  • Si la lésion n’est pas trop importante, applique simplement un bandage de compression sur la plaie.
  • S’il y a une hémorragie importante, après l’application du pansement, appelle immédiatement les urgences.

6. Contusions

En cas de coup, il suffit de refroidir la zone affectée, par exemple en y maintenant un sac de glace pendant 15 à 20 minutes.

Si la zone touchée commence à enfler, tu peux appliquer un bandage élastique, et aller aux urgences.

7. Traumatisme crânien

En cas de suspicion de traumatisme crânien, la procédure devrait être la suivante :

  • Il est préférable d’appeler immédiatement les urgences.
  • En attendant l’arrivée des secours, la victime doit rester en position assise, la ceinture du pantalon desserrée.
  • Si la victime a soif, on peut lui donner à boire du thé avec du sucre ou de l’eau.
  • Il ne faut absolument pas lui donner d’aspirine ou de cachet pour les maux de tête.

Il est important de ne pas trop exagérer les attentions à la victime : n’essaie pas constamment de la mettre plus à l’aise ou de la déplacer dans une autre pièce, mais reste aussi calme et détendu que possible. Éviter de paniquer et de faire ressentir sa panique est très important en cas d’urgence.

8. Saignement de nez

Lors d’un saignement de nez (épistaxis), contrairement à ce que de nombreuses personnes pensent, il est déconseillé de pencher la tête en arrière. Pour que le sang cesse de couler, appuie sur la narine concernée avec ton doigt pendant 10 à 15 minutes.

Il est vrai de noter que face à un saignement de nez, beaucoup d’entre nous utilisent un morceau de coton (voir un tampon hygiénique), pour boucher la narine concernée. Cette méthode fonctionne très bien, mais dans tous les cas, ne penche pas la tête en arrière, car le sang s’écoulera alors dans la gorge de la victime, et aucun caillot ne se formera.

Si le saignement persiste pendant plus d’une demi-heure, tu devrais alors consulter un médecin.

9. Arrêt cardiaque

Un massage cardiaque devra être fait si tu ne ressens plus le pouls de la victime. Dans ce cas, appelle immédiatement les secours et commence à masser jusqu’à ce qu’ils arrivent. Si le pouls de la victime ne se rétablit pas, et que la victime ne respire pas, associe alors le bouche-à-bouche au massage cardiaque, afin de fournir au corps de la victime l’oxygène nécessaire à sa survie.

  • Croise les paumes de tes mains sur le tiers inférieur de la cage thoracique de la victime.
  • Verrouille tes coudes et commence à presser la poitrine fermement à la vitesse de deux pressions par seconde (compte à voix haute "Et-un-et-deux-et-trois... jusqu’a 30 pour donner le rythme).
  • Garde les coudes tendus et verrouillés pendant le massage, en utilisant ton propre poids pour faire pression.

Il sera nécessaire d’alterner le massage cardiaque avec le bouche-à-bouche. Pour cela, pince le nez de la victime avec une main, tire lui le menton vers le bas avec l’autre, et insuffle lui de l’air dans la bouche.

  • Si la réanimation est effectuée par deux personnes en même temps, le rapport massages-insufflation doit être de 10 pour 1, chacun son tour, l’un massant 10 fois, puis l’autre soufflant une fois.
  • Si la réanimation est effectuée par une seule personne, le ratio devrait être de 30 pour 2 (les deux insufflations étant effectuées l’une après l’autre).

10. Piqûre de tique

Si tu découvres qu’une tique est accrochée à ta peau, ne verse surtout pas d’huile ni d’alcool dessus, car l’insecte peut se noyer et ne pourra donc pas être analysé pour s’assurer qu’il n’était pas infecté, et en plus, cette procédure risque de le faire régurgiter, et ainsi te transmettre une maladie.

La tique doit être retirée avec une pince spéciale (disponible en pharmacie).

  • Si tu n’en as pas, il vaut mieux ne pas essayer de la retirer, et de consulter immédiatement un médecin.
  • Tu devrais également voir un médecin si la personne touchée a de la fièvre ou une éruption cutanée autour de la morsure.
  • Après l’extraction de la tique, il est nécessaire de faire analyser l’insecte dans un laboratoire, où l’insecte sera étudié et analysé afin d’exclure la possibilité d’une infection.

Que penses-tu de cet article ? As-tu déjà été confronté à une situation où tu as dû apporter les premiers soins à une victime ? Connaissais-tu les bons gestes ? Raconte-nous ton expérience dans les commentaires, et partage cet article avec le maximum de personnes, ce pourrait être très utile.