Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

11 Erreurs qui risquent de te ruiner pendant tes vacances

Les vacances peuvent creuser un trou conséquent dans le budget d’un touriste. Tout le monde sait que pour économiser de l’argent, il faut acheter ses billets d’avion quelques mois à l’avance ou partir hors saison. Mais les effets financiers positifs de cette technique peuvent être réduits si tu n’as pas connaissance de certains stratagèmes qui permettent de vider subtilement le portefeuille des voyageurs.

Chez Sympa, nous avons découvert les erreurs financières les plus ruineuses des globe-trotteurs, et nous te proposons quelques astuces pour éviter ces dépenses inutiles !

Erreur N°1 : ne pas prévenir ta banque de ton voyage

De nombreux touristes ne pensent même pas à prévenir leur banque de leur départ. Et c’est bien dommage ! Les employés de la banque risquent de bloquer ta carte lorsqu’ils verront une dépense soudainement effectuée à l’étranger. Cette activité inhabituelle peut être interprétée comme une arnaque suite à un vol par ton établissement bancaire.

Pour ne pas gâcher tes vacances, il est préférable d’avertir ta banque de ton voyage. Cette manœuvre peut s’effectuer en ligne ou par téléphone.

Erreur N°2 : ne pas se renseigner sur les détails de la réservation

Si la location est proposée à un tarif bon marché, vérifie bien s’il s’agit du montant final. Parfois, le prix affiché n’inclut pas les taxes, la connexion internet ou les frais de service. Dans certains appartements ou villas en Finlande, le linge de lit et les serviettes ne sont pas fournis. Les visiteurs doivent apporter les leurs ou bien payer un supplément pour les louer aux propriétaires. De plus, le contrat de location peut parfois prévoir une clause qui oblige le client à nettoyer la chambre avant son départ. Mais il a également la possibilité de payer pour ce service.

Pour éviter les mauvaises surprises, renseigne-toi en contactant ton hôte si des frais supplémentaires sont à prévoir à la fin du séjour.

Erreur N°3 : ne pas connaître les lois et les interdictions en vigueur

La plupart des problèmes financiers à l’étranger sont liés au fait que le touriste n’a pas pris la peine de lire les lois en vigueur à destination. Il n’a donc pas connaissance des restrictions qui s’appliquent dans le pays qu’il s’apprête à visiter. Ainsi, à Venise, il est interdit de s’allonger sur les bancs ou de s’installer dessus pour boire et pour manger. Cela peut se faire uniquement dans certaines zones bien délimitées. Et au Sri Lanka, tu t’exposes à une amende si tu décides d’emporter des mangues ou des ananas dans ton bagage cabine.

Pour éviter de te faire avoir, pense à regarder les informations à jour sur les forums de voyages ou sur le site du ministère de l’Europe et des affaires étrangères.

Erreur N°4 : surpayer une bouteille d’eau dans un restaurant à Dubaï

En commandant de l’eau à Dubaï, n’oublie pas de préciser au serveur quel type d’eau tu souhaiterais boire : locale ou importée. Si tu ne le fais pas, tu auras une bouteille d’Évian extrêmement chère à la place d’une Masafi bon marché.

Et si tu n’as pas du tout envie de dépenser de l’argent pour une bouteille d’eau, sache que tu peux demander une carafe comme en France. Conformément à la nouvelle loi, les hôtels et les restaurants sont dans l’obligation de proposer gratuitement de l’eau du robinet aux clients.

Erreur N°5 : oublier l’enregistrement lors de ton arrivée au Monténégro

Les ressortissants européens peuvent se rendre au Monténégro avec une carte nationale d’identité ou un passeport en cours de validité pour un séjour de moins de 30 jours. Toutefois, les visiteurs doivent s’enregistrer dans un délai de 24 heures après leur arrivée auprès du poste de police ou d’une organisation du tourisme. S’il s’agit d’un voyage organisé, l’organisme se chargera de faire toutes les démarches à ta place. Les propriétaires des locations font parfois cette formalité à la place des voyageurs. Mais ils peuvent aussi l’oublier, et si cela arrive, tu t’exposeras à une amende à l’aéroport.

Donc en cas de doute, demande au propriétaire de la location d’inscrire son nom et son adresse sur une feuille. Une fois les informations obtenues, prends ton passeport et rends-toi à l’organisation du tourisme la plus proche.

Erreur N°6 : surpayer pour une croisière sur le Danube

Une croisière sur le Danube est une excellente occasion pour découvrir la belle Budapest autrement. Mais pour cela, il n’est pas du tout nécessaire de débourser 4 500 forints (environ 13 euros). On trouve des ferries dans la capitale hongroise. Il s’agit d’un mode de transport public fluvial. Un billet adulte coûte 750 forints seulement et la carte de transports permet d’accéder à bord du ferry gratuitement.

Erreur N°7 : ne pas louer de voiture aux Canaries

Les Canaries sont un vrai paradis pour les amateurs de voitures de location. Et malgré le fait que le réseau de transports en commun soit plutôt bien développé, les touristes expérimentés préfèrent voyager sur l’île par leurs propres moyens. Par exemple, l’agence de location de voitures Auto Reisen propose des modèles d’entrée de gamme pour une semaine pour un peu plus de 80 euros. C’est particulièrement intéressant si tu voyages avec un grand groupe d’amis.

Pour trouver les prix les moins chers, il est préférable de réserver ton véhicule à l’avance sur le site internet de l’agence. De plus, tu pourras choisir la voiture qui correspond le mieux à tes attentes au lieu de te contenter de ce qui reste dans le garage le jour J.

Erreur N°8 : ne pas profiter des “happy hours” des musées

Certains musées proposent des tarifs réduits, des réductions, et même des visites gratuites ! Il suffit de se renseigner sur les “happy hours” en allant sur les sites officiels des différents musées. Dans les pays de l’Union européenne, les jeunes de moins de 26 ans peuvent accéder à certains musées sans payer. Et parfois, l’accès aux musées est gratuit pour tous. En France, par exemple, la visite de certains monuments est gratuite le premier dimanche de chaque mois.

Erreur N°9 : ne pas déjeuner dans les buffets à volonté

Le buffet à volonté est un super concept ! Tu payes un prix fixe et tu manges autant que tu le souhaites. Par exemple, en Espagne, tu peux retrouver des buffets à volonté à un prix moyen de 15€. Le menu comprend des desserts, des pâtes, de la pizza, de la viande, et même des soupes maison !

Pour ceux qui ne savent pas quoi manger ou ceux qui veulent goûter tout à la fois, déjeuner dans un buffet à volonté peut être la solution idéale et bon marché. Garde-le en tête pour ton prochain voyage !

Erreur N°10 : aller dans les bains et les thermes les plus populaires de Budapest

De nombreux voyageurs vont à Budapest pour profiter des sources thermales chaudes. Mais le prix du billet pour les bains populaires est excessivement cher. Il faut débourser au moins 5 600 forints (environ 16 €) pour accéder aux thermes Széchenyi et au moins 6 300 forints (environ 18 €) pour les bains Gellert.

Pour te détendre à petit prix (et en évitant les touristes), nous te conseillons de choisir les bains fréquentés par les locaux. La composition de l’eau est identique dans tous les cas. Par exemple, tu peux avoir accès aux thermes Dandár à partir de 1 700 forints (environ 5 €).

Erreur N°11 : acheter de l’eau dans un magasin en Thaïlande

Tout le monde sait qu’en Thaïlande l’eau du robinet n’est pas potable. Les touristes parcimonieux qui ne veulent pas dépenser de l’argent pour boire de l’eau prennent exemple sur les locaux et achètent l’eau dans des distributeurs automatiques dédiés à cet effet. Pour un 1 baht (moins de 2 centimes), tu pourras remplir ta gourde avec 1,5 litre d’eau fraîche de bonne qualité. Les supermarchés ne pratiquent pas ce genre de prix. Par exemple, un pack de six bouteilles d’eau de 1,5 litre te reviendra à 55 bahts (environ 1,5 €). Alors, que préfères-tu ? Payer 9 bahts ou 1 baht pour 1,5 litre ? Il nous semble que le choix est évident.

Et toi, quelles sont tes techniques pour faire des économies en vacances ? N’hésite pas à les partager avec nous dans les commentaires !

Photo de couverture pixabay.com, depositphotos.com
Partager cet article