Sympa

12 erreurs typiques qui réduisent considérablement la vie de nos animaux de compagnie !

Nous sommes nombreux à avoir des animaux de compagnie que nous aimons et dont nous prenons soin avec une attention toute particulière. Mais parfois, nous commettons des erreurs, sûrement à cause de notre ignorance. De mauvais soins peuvent avoir de graves conséquences, telles que des maladies ou le stress fréquent, non seulement, chez les animaux, mais aussi chez leur maître.

Chez Sympa, nous adorons les animaux, et c’est pourquoi, nous avons dressé la liste des erreurs que nous commettons fréquemment !

Erreur 1. Nourrir son chat avec de la nourriture sèche et de la viande

Tu dois choisir dès le début comment alimenter ton chat : croquettes ou aliments naturels ? Si tu alternes, sache que cela aura un mauvais effet sur le système digestif de l’animal. Si tu as choisi la nourriture naturelle, le mieux, c’est de consulter la liste de ces aliments avec ton vétérinaire. De plus, n’oublie pas de remplir l’eau de sa gamelle au moins une fois par jour : le chat doit boire une quantité de liquide suffisante.

Si tu préfères les aliments en boîte secs ou humides, alors avant de sélectionner la marque et le type d’aliments, étudie attentivement la composition. Mieux vaut qu’ils ne contiennent pas de conservateurs, d’exhausteurs de goût, de colorants, d’OGM ni de maïs. Garde aussi à l’esprit le pourcentage de viande et autres composants de la nourriture pour chats.

Si tu préfères les aliments naturels, ne choisis que les aliments adéquats pour ton chat :

  • Des produits laitiers fermentés pauvres en gras voire sans gras (crème liquide, lait caillé, yaourt)
  • La viande crue ou bouillie (bœuf ou veau, poulet, dinde, lapin)
  • Les sous-produits (le foie, le cœur, les abats)
  • Le poisson (bouilli, sans épines) — pas plus d’une à deux fois par semaine
  • Les jaunes d’œufs crus ou cuits (pour le poulet, compte un jaune, pour les œufs de caille, compte trois) — pas plus d’une fois par semaine

Voici les aliments que tu ne peux pas donner à ton chat :

  • La viande grasse (porc, agneau), car elle affecte le foie de l’animal
  • Le poisson gras et le poisson de rivière : ils peuvent provoquer des infections à cause des parasites
  • La nourriture que tu manges toi-même (comme les aliments fumés, frits, acides ou piquants)
  • L’alcool
  • Les bonbons et autres sucreries
  • Le sel
  • Les oignons

Erreur 2. Ne pas l’amener chez le vétérinaire au moins une fois par an

12 erreurs typiques qui réduisent considérablement la vie de nos animaux de compagnie !

Ne sous-estime pas les examens de routine chez le vétérinaire, car tu pourrais ainsi éviter quelques maladies ou les détecter à temps pour les soigner. Il est conseillé de vacciner l’animal pour prévenir les maladies les plus communes et pour te protéger toi-même. Durant le premier processus de vaccination, le vétérinaire devrait créer le “passeport” de l’animal ; c’est le document le plus important de sa vie : en théorie, chaque chat devrait en avoir un.

Erreur 3. Laisser le chat près de la fenêtre ouverte

Beaucoup de chats suivent leur instinct, et en sautant pour attraper un petit oiseau, tombent de la fenêtre. Seuls quelques-uns atterrissent sans se faire mal, mais la plupart se fracturent les pattes ou la colonne vertébrale, ou meurent sur le coup. Si tu vis au premier étage d’un immeuble ou plus haut encore, fais très attention. Pour éviter la tragédie, ne laisse pas le chat près d’une fenêtre ouverte si tu n’as pas installé de grille.

Erreur 4. Éviter la castration ou la stérilisation

Souvent, les propriétaires refusent de réaliser des opérations de stérilisation ou de castration, car ils se préoccupent de la santé et du bien-être de leur animal. Mais lors de l’opération, il est sous l’effet de l’anesthésie et elle est tout à fait indolore. De plus, elle n’affecte pas la santé. Après l’opération, les animaux de compagnie retournent à une vie normale. Néanmoins, il faut prendre en compte qu’après l’opération, la plupart des chats deviennent paresseux et prennent du poids, donc il faut faire attention à leur alimentation. Mais le maître de l’animal sera débarrassé des problèmes de gestations non désirées, des détériorations dans la maison pour marquer le territoire, de miaulements incessants, etc.

Erreur 5. Ne pas peigner le chat ni lui brosser les dents

Il est conseillé d’inspecter la bouche de son chat au moins une fois par mois, surtout s’il a mauvaise haleine. Il existe des brosses à dents spécialement conçues pour les chats, que l’on peut acheter dans n’importe quelle boutique pour animaux.

Tu dois savoir comment prendre soin du pelage de ton animal en fonction de la race : les chats sans poils doivent être régulièrement lavés, ceux aux poils courts ont besoin de soins minimaux, et ceux aux poils longs doivent être brossés tous les jours. Ces derniers ont souvent les poils qui s’emmêlent, ce qui peut provoquer des maladies de la peau. De plus, une fois tous les six mois, les chats doivent être lavés avec du shampoing spécial pour prévenir l’apparition des parasites.

Erreur 6. Donner les restes de ta propre nourriture à ton chien

Tous les vétérinaires s’accordent à dire qu’il est inacceptable de donner à manger les restes de la table à son chien. Ils ont un système digestif différent du nôtre, la composition du suc gastrique est distincte, si bien que leur système ne peut pas digérer la plupart des produits pour les humains. Mieux vaut exprimer ton amour avec un régime soigneusement adapté à ton animal de compagnie.

L’alimentation adéquate pour un chien serait un régime “monotone” et spécifique à sa race, qui ne requiert pas de traitement thermique et qui consiste principalement en des produits laitiers fermentés, moyennement riches en gras, la viande et les abats crus (cœur, tripes, rognons, etc.), les aliments d’origine végétale (légumes et quelques fruits sans sucre) crus, ainsi que quelques céréales comme suppléments à ce régime basique.

Erreur 7. Commencer à laver la tête sans brosser les dents

D’un point de vue hygiénique, le bain est un processus naturel pour soigner son chien. Cependant, mieux vaut le faire en fonction des nécessités, par exemple, s’il s’est roulé dans de la terre et qu’il est tout sale. Il faut laver la tête en dernier, car c’est à cette étape du nettoyage que les chiens commencent à trembler.

N’oublie pas la santé dentaire de ton chien ! Pour ce faire, lorsque tu rends visite à ton vétérinaire, demande-lui de bien examiner l’état des dents de ton compagnon à quatre pattes. Tu auras également besoin d’acheter une brosse à dents et un dentifrice spécifiques pour le chien.

Erreur 8. Priver le chien d’affection et ne pas communiquer avec lui

Les chiens, à la différence des chats “autosuffisants”, sont des créatures sociales. Ils ont besoin de communiquer avec les autres chiens, mais aussi et surtout avec toi. L’adaptation sociale est nécessaire pour développer son caractère et sa personnalité, tout comme pour nous ! Sinon, il pourrait rapidement devenir peureux, agressif et désobéissant. La communication et les activités à l’air libre aident ton chien à se développer physiquement, émotionnellement et socialement.

Erreur 9. Ne pas inspecter le collier avant de sortir se promener

La règle principale est la suivante : le chien doit être à l’aise. Pour ce faire, vérifie les choses suivantes : entre le cou de l’animal et le collier, tu dois avoir suffisamment d’espace pour passer deux doigts (pour les petits chiens, un doigt suffit). Ne serre pas trop le collier, car il pourrait étrangler ton chien ou l’empêcher de bien respirer, et s’il n’est pas assez tendu, il pourrait s’échapper facilement. N’oublie pas d’ajuster la taille du collier, en fonction des changements de poids de ton chien. Si c’est encore un chiot, n’oublie pas de vérifier régulièrement qu’il soit bien à sa taille et qu’il ne faille pas en changer.

Erreur 10. Laisser ton chien enfermé trop longtemps dans l’appartement

Tous les chiens, indépendamment de leur âge et de leur race doivent passer suffisamment de temps à l’air libre, bouger de manière active et communiquer avec les autres chiens, explorer le monde qui les entoure, etc. Si ton chien ne fait pas assez d’activité physique, il protestera à sa manière : il s’ennuiera, il n’aura pas d’endroit adapté pour dépenser son énergie, ce qui peut avoir des conséquences négatives sur tes meubles, par exemple. De plus, l’activité physique prolongée et un entraînement adéquat sont nécessaires à la santé de ton chien et aussi à ta tranquillité : lorsqu’il revient d’une promenade, le chien dormira tout simplement, et ne détruira pas ta maison.

Les perruches et perroquets

Les erreurs les plus fréquentes dans l’éducation de ces oiseaux commises par leurs maîtres sont :

  • Lorsque l’oiseau est enfermé constamment. Il est nécessaire de lui donner du temps et de l’espace pour qu’il étire ses ailes et fasse ses vols quotidiens.
  • Ne lui donner à manger que des graines. Dans la nature, les perruches ne se nourrissent pas que de graines. En variant son alimentation avec des légumes frais, des fruits, des herbes et de petites branches d’arbres, il sera en bien meilleure forme et de bien meilleure humeur.
  • Savais-tu que les perruches avaient besoin de sable et de craie ? Tout le monde ne le sait pas, mais elles n’ont pas d’enzymes pour digérer leurs aliments, donc elles ont besoin de sable. Et la craie leur sert de source de calcium.
  • Le perroquet manque souvent d’attention. Il n’est pas rare que les propriétaires jouent et parlent avec lui les premières semaines après son achat, puis qu’il soit carrément oublié. Ce sont pourtant des créatures sociales, qui ont besoin de communication et de jeu, tous les jours, au moins une demi-heure par jour.
  • S’énerver pour les bêtises de son animal de compagnie. Le vandalisme et l’agression du perroquet ont une raison : il peut s’agir d’une maladie ou simplement d’un manque d’attention. (Oui, il peut également se vexer et se venger).
  • L’automédication du perroquet. Dès le premier symptôme étrange, va voir ton vétérinaire : il diagnostiquera la maladie et te donnera un traitement adéquat. L’automédication et la recherche de traitement sur Internet peuvent être totalement erronées et provoquer la mort de ton petit animal.
  • Attraper ton perroquet avec la main. Les oiseaux stressent lorsqu’on les attrape dans la main. On recommande donc de le transporter sur un doigt ou dans la main ouverte.
  • La cage ne devrait pas être dans une pièce avec des odeurs fortes (cuisine, salle de bains ou autres). De plus, il n’est pas recommandé de placer la cage dans une salle où personne ne passe et où il y a des courants d’air.

Les cochons d’Inde

À quoi devraient prêter attention les propriétaires de ces animaux ?

  • En adoptant un petit cochon d’Inde, il faut que tu te demandes s’il aura l’espace de vie suffisant. Les lieux les plus populaires sont des cages avec un plateau profond ou un terrarium.
  • Prendre soin de son pelage et de ses griffes. Couper ses poils est nécessaire durant la mue, ou lorsqu’il y a trop de nœuds. On coupe également les poils durant le printemps, à des fins préventives. Lorsque l’été et les jours chauds arrivent, laisser les poils courts peut aider le petit animal à reposer sa peau. Pour les espèces au pelage court, un bain par semaine suffira, quant aux cochons d’Inde aux poils longs, une fois tous les trois jours. Les vétérinaires recommandent de couper les griffes une fois tous les six mois. Voici un site qui t’expliquera comment faire et dans quel cas il faut couper les griffes de ton NAC.

  • Aussi, les cochons d’Inde sont très vulnérables et deviennent malades en un rien de temps. Ils peuvent également mourir à cause d’une mauvaise alimentation. Les rongeurs sont en fait des créatures assez délicates. L’alimentation des cochons d’Inde doit consister en 60% de foin, 20% de céréales et 20% d’herbes fraîches, de légumes et de fruits. Nourris ton animal deux fois par jour s’il est petit (adulte), trois fois par jour s’il est d’une race de grande taille. Il devrait toujours y avoir du foin et de la vitamine C dans sa cage. Les animaux peu actifs ont tendance à souffrir de maladies gastriques.

Nous souhaitons une longue vie paisible et en bonne santé à tes animaux ! Nous espérons que cette liste d’erreurs t’aidera à mieux comprendre comment prendre soin d’eux. Connais-tu d’autres erreurs que nous commettons avec nos animaux de compagnie ? Laisse un message dans les commentaires !

Photo de couverture depositphotos, depositphotos