Sympa

14 Conseils importants pour ceux qui veulent faire un tatouage et ne pas le regretter

Depuis de nombreuses années, les tatouages ne surprennent plus et sont parfaitement intégrés à la société : il est loin le temps où ils constituaient un frein au moment de chercher du travail. Chaque jour, il y a de plus en plus de personnes prêtes à passer le cap pour décorer leur corps. Peut-être que tu appartiens à cette catégorie ! Néanmoins, même si les tatouages se sont banalisés, lors d’une visite dans un salon, il est très important de se poser certaines questions, par exemple, quel est le meilleur endroit pour se faire tatouer ou quels styles de tatouages sont en vogue actuellement.

Chez Sympa, nous avons trouvé les réponses aux questions les plus courantes à propos des tatouages, pour que tu prépares bien avant de passer sous les aiguilles.

Genoux et tibias

Quand un tatouage commence à cicatriser, les mollets gonflent et ensuite, l’œdème se déplace jusqu’à la plante du pied, alors au cours des premiers jours, tu ne dois pas faire de longues marches ou du sport, ni serrer le muscle avec des bandages ou du film étirable. Sur ces zones, le pointillisme et les portraits ont vraiment un beau rendu. Tu trouveras des exemples de réalisations à la suite de l’article.

Le genou n’est pas l’endroit le plus populaire pour réaliser un tatouage : la rotule se situe très près de la peau, alors la douleur est encore plus forte. Les tissus sur cette zone sont durs et cela peut provoquer un rejet du pigment avec le temps (les éléments et le contour perdront la densité nécessaire pour une jolie pigmentation). Des motifs ronds ou ovales sont parfaits pour cette zone. En revanche, il est préférable d’abandonner les compositions avec des détails trop fins.

Cuisse

Tu veux sublimer tes jambes avec une gros tatouage ? Les cuisses sont l’endroit idéal, notamment l’arrière et le côté, parce que ce sont les zones les moins douloureuses. Dans cette zone, le tatouage peut se ternir sous certaines conditions.

Il ne s’agit pas seulement du vieillissement classique de l’épiderme, mais aussi des variations de poids. Prépare-toi à garder la ligne. Les petits tatouages ont moins de chance de se déformer. Sur les hanches, un projet de style réaliste, traditionnel ou néo-traditionnel sera parfait.

Dos

Le dos est une excellente “toile” pour des œuvres à grande échelle avec beaucoup de détails ou pour plusieurs tatouages plus petits. Sur cette zone, la peau est lisse, pas trop dure et n’est presque pas sujette aux déformations : le tatouage gardera sa forme originale pendant longtemps. Mais il sera beaucoup plus difficile d’en prendre soin et tu ne pourras voir ton tatouage que dans un miroir.

Pour réaliser un tatouage dans tout le dos, il faudra 5 séances ou plus. Il est important d’avoir une idée et d’en discuter avec le tatoueur : les dessins de différents styles sur une seule partie du corps paraîtront illogiques, or, certains sont difficiles à associer. Les thèmes populaires pour tatouer le dos sont : les reproductions réalistes d’animaux, les décorations florales, les tatouages de style japonais, biomécaniques et organiques.

Cou et poitrine

Les dessins symétriques offrent un parfait rendu sur la poitrine, surtout ceux dans le style oriental, polka trash et organique. Et au niveau du cou, le motif peut être effectué sur l’un des côtés ou en cercle. Les lignes fines et aériennes rendent très bien sur les femmes et les éléments plus massifs conviennent parfaitement aux hommes.

La peau du cou et de la poitrine est fragile et fine, il est donc douloureux de tatouer ces parties et le motif met un peu plus de temps à cicatriser. L’utilisation d’analgésiques est possible, mais il faudra plus de sessions parce qu’il sera plus compliqué d’appliquer l’encre. Si tu crains d’être allergique, demande au tatoueur de faire un test et vérifie la réaction de ta peau à un produit spécifique. C’est rare, mais beaucoup de recherches ont démontré que certaines personnes souffrent d’allergie à l’encre rouge.

Mains et doigts

Se faire un tatouage sur les mains ou sur les doigts est un travail de filigrane qui requiert de l’expérience et de la précision de la part du tatoueur. Un novice n’y parviendra pas. Ce sont les zones du corps les plus exposées, la peau est constamment en contact avec l’extérieur et les frictions, ce qui provoque son constant renouvellement. Cela signifie que le tatouage s’effacera rapidement et qu’il faudra réaliser des retouches.

Dans ces zones, il y a peu de graisse et une faible quantité de muscles, mais beaucoup de terminaisons nerveuses qui rendent le tatouage très douloureux. Il n’est pas conseillé de se faire un tatouage entre les doigts : le motif sera effacé, et se transformera en tache grossière. Pour décorer les doigts et les mains, des formes géométriques simples, des motifs et de lettres de style black work sont appropriées. Le meilleur emplacement est la partie extérieure de la main, du poignet jusqu’aux ongles.

Bras

Le bras est l’un des emplacements les plus populaires et les moins douloureux pour réaliser un tatouage. Si tu ne souhaites pas une pièce qui couvre une zone importante, commence, par exemple, par le poignet. Un petit tatouage avec des contours en couleurs ou un tatouage en noir et blanc avec peu de détails est la meilleure option. Ne demande pas des éléments minuscules : avec le temps, ils pourraient s’effacer et devenir illisibles.

Tu peux te tatouer une partie de l’extrémité ou couvrir plusieurs zones, en unissant les différents tatouages en une magnifique “manche”. Réfléchis-y avant : parfois, il est difficile d’associer les éléments éloignés en un seul ensemble. Les styles les plus prisés pour les bras complets sont : biomécanique, chicano, néo-traditionnel, japonais, new school et réaliste.

Questions que l’on n’ose pas poser aux tatoueurs

La visite dans un salon de tatouage est un événement important et il faut s’y préparer à l’avance. Pour te familiariser avec le sujet, lis l’information déjà présente sur le site web du salon ou sur les réseaux sociaux du tatoueur que tu as choisi : tu retrouveras les points les plus importants sur sa façon de travailler. Certaines personnes posent toujours les mêmes questions agaçantes pour les tatoueurs. Jette un œil pour savoir lesquelles en font partie et ne pas te taper la honte !

“Pourquoi est-ce si cher ? Peux-tu me faire une réduction ?”

Le tatoueur estime son travail en fonction de son expérience, de la complexité du dessin, de son style personnel et des matériaux nécessaires. Par exemple, un motif tribal mesurant 10×10 cm sera plus facile et plus rapide à faire qu’un avec les mêmes mesures, mais dans le style organique.

Demander une réduction ou de payer en plusieurs fois est mal élevé. Mais les salons de tatouage ont des promotions ponctuelles et les tatoueurs participent à des conventions. Souvent, ils ont besoin de modèles : si ton idée plaît au professionnel, tu pourras économiser pas mal d’argent.

“Peut-il être pareil mais dans un style différent ? J’ai trouvé une image sur Internet, peux-tu la reproduire ?”

Généralement, chaque tatoueur a son propre style et ses préférences. Si tu aimes ce qu’il fait, tu seras le bienvenu. Sinon, cherche un autre professionnel. Il est acceptable d’exprimer ses envies du type “un papillon vert à la place d’un bleu”, mais rien de plus. Par exemple, éliminer les contours caractéristiques d’un dessin de style old school n’est pas envisageable.

Ensuite, il faut savoir que prendre une image sur Internet et demander exactement la même chose est une mauvaise idée. Les tatoueurs professionnels prendront le travail de quelqu’un d’autre comme base pour créer son propre style, mais un tatoueur sans scrupules reproduira à l’identique l’œuvre de quelqu’un d’autre.

“Je veux un tatouage temporaire, peux-tu me le faire ?”

Les tatouages temporaires n’existent pas. Si le tatoueur te dit le contraire, fuis le plus vite que tu peux, parce que la personne qui se trouve en face de toi veut t’escroquer et profiter de ton ignorance. Il te fera un dessin normal avec une encre de mauvaise qualité, qui va finir par se décolorer et perdre sa forme en quelques années.

Malgré l’élimination des tatouages au laser, aujourd’hui, il n’existe pas de technologie qui permette d’éliminer un dessin entièrement, sans laisser de traces ni de contours sur les zones avec une forte coloration. Si tu as croisé un tatoueur peu professionnel par le passé, il est préférable de faire un joli dessin et de haute qualité pour recouvrir le précédent.

“Est-ce qu’un tatouage doit contenir des représentations symboliques ?”

Tout dépend de la personne qui va le porter : certains ont des tatouages qui ont une signification importante à leurs yeux, tandis que d’autres n’ont qu’un joli dessin, effectué pour embellir. Il n’existe pas de règles précises à ce sujet. Mais avant de te faire tatouer un mot en langue étrangère ou un symbole bizarre, vérifie sa signification pour éviter les mauvaises surprises.

“Tous les tatouages peuvent-ils être réalisés dans le même style ?”

Il n’existe pas d’interdictions, mais les tatouages réalisés dans un seul style seront plus harmonieux. Par exemple, ceux dans le style aquarelle et biomécanique auront un aspect étrange s’ils sont situés non loin l’un de l’autre, mais il est plus facile de trouver des similitudes entre le pointillisme et l’oriental.

Les tatoueurs garantissent que la classification des styles est arbitraire et qu’il n’est pas toujours possible de faire des distinctions. Parfois, certains motifs peuvent inclure des éléments d’un autre. Avant de faire ton premier tatouage, regarde les styles existants et choisis parmi 2 ou 3 qui te plaisent vraiment. Un tatoueur expérimenté saura t’orienter sur la façon de les associer et s’il est judicieux de les réunir.

“Est-ce nécessaire de prendre rendez-vous avec le tatoueur avant la séance ?”

Oui, cela permettra d’éviter les surprises éventuelles, comme un contour irrégulier ou la perte de la couleur, chose qui peut arriver pour diverses raisons : le tatoueur a utilisé un pigment qui n’était pas destiné à effectuer un contour, ou il a mal choisi la technique, la taille ou la partie du corps. En d’autres termes, il n’a pas assez d’expérience.

La responsabilité du client est également très importante : avant la séance, il est contre-indiqué de consommer de l’alcool et il est préférable de s’abstenir d’une éventuelle anesthésie. Ne néglige en aucun cas les recommandations de ton tatoueur concernant les soins d’un nouveau tatouage. Concrètement, il ne faut pas retirer la croûte présente sur le tatouage et ne pas gratter la zone.

Bonus : la carte de la douleur

Il est évident que faire un tatouage n’est pas sans douleur, encore faut-il savoir jusqu’à quel point. La carte de la douleur t’aidera à faire ton choix : les zones du corps les moins douloureuses sont en vert, les plus insoutenables, en rouge. Le jaune indique les zones où la douleur est supportable. N’oublie pas : les sensations et le taux de résistance à la douleur dépendent de chaque personne.

Il est conseillé de ne pas te faire tatouer quand tu as tes menstruations, il en va de même après une coloration sur les cheveux. Si tes peurs sont décuplées, tu dois te laisser guider par ton état : si tu te sens mal, reste chez toi ; si tu te sens parfaitement détendu, alors nul besoin de déplacer ton rendez-vous chez le tatoueur.

Possèdes-tu des tatouages ? Ou es-tu un artiste tatoueur ? Partage-nous tes tatouages, tes œuvres ainsi que ton expérience dans les commentaires.

Photo de couverture jaapgrolleman / reddit