Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

15 Plantes faciles d’entretien qui peuvent transformer n’importe quel espace intérieur en un véritable écrin de verdure

Si tu mets des plantes chez toi, elles peuvent aider à purifier et humidifier l’air, à soulager les allergies et même à améliorer ton état de santé psychique. Mais certaines d’entre elles demandent un peu trop d’attention, et finalement, elles deviennent une source de problèmes. Heureusement, il existe des plantes qui sont vraiment très faciles à entretenir, et qui offrent au passage de nombreux avantages.

Chez Sympa, on a parfois tendance à être un peu paresseux, surtout lorsqu’il faut arroser, tailler ou rempoter les fleurs. C’est pourquoi nous sommes heureux d’avoir trouvé plusieurs alternatives afin de pouvoir continuer à embellir nos intérieurs sans que cela nous demande beaucoup de travail.

1. Lierre

Exposition : Le lierre aime les endroits où la lumière est moyenne à forte.

Arrosage : Bien qu’il puisse résister à la sécheresse, il est important de l’arroser régulièrement et de veiller à ce qu’il ne reste pas trop longtemps humide.

Inconvénients : Il est rare que cette plante soit contaminée par des parasites ou des maladies, mais elle peut tout de même avoir des problèmes avec les tétranyques. Ces petits acariens sont toutefois faciles à éviter si tu conserves le lierre dans un endroit humide ou frais. Il faut également savoir que le lierre est toxique si on touche sa sève ou si on mange ses feuilles.

2. Arbre de Jade

Exposition : Les arbres de jade doivent être placés dans des endroits bien éclairés. Les jeunes plantes doivent rester à la lumière indirecte du soleil, alors que les plus âgées peuvent supporter plus de lumière directe.

Arrosage : Pendant sa période de croissance (printemps et été), il est important de lui fournir suffisamment d’eau. Ensuite, attends que la terre soit presque sèche avant de l’arroser à nouveau, ce qui peut prendre de une semaine à un mois. Pendant sa période de dormance (automne et hiver), l’arbre de jade nécessite encore moins d’eau.

Inconvénients : Ces plantes sont rarement malades, mais elles peuvent attirer les acariens et autres insectes, comme les cochenilles. Dans ce cas, il suffit de les essuyer avec un coton imbibé d’alcool.

3. Kalanchoe

Exposition : Le kalanchoe doit être placé dans une pièce bien éclairée.

Arrosage : Ils peuvent être endommagés s’ils sont trop arrosés, assure-toi donc que la terre est suffisamment sèche avant de leur donner de l’eau. En général, il faut les arroser environ une fois par semaine.

Inconvénients : Les maladies sont rarement un problème pour ces plantes. Cependant, des parasites comme les cochenilles, les pucerons et l’écaille molle brune peuvent devenir un problème. Il suffit de gratter cette dernière ou de retirer les pucerons à la main.

4. Pépéromie

Exposition : Veille à ne pas installer cette plante à la lumière directe du soleil.

Arrosage : Les peperomia préfèrent les endroits humides, tu peux donc les installer dans ta salle de bain, mais elles se plairont tout aussi bien dans n’importe quelle autre pièce de la maison. Attends que la terre soit sèche avant d’arroser cette plante car elle nécessite très peu d’eau. Un arrosage tous les 7 à 10 jours suffira.

Inconvénients : Les peperomia sont résistantes aux parasites, mais elles peuvent parfois être affectées par des moucherons, des acariens ou des cochenilles.

5. Aglaonème

Exposition : Cette plante se plaît dans les endroits moyennement ou faiblement éclairés, à l’abri du soleil direct, ce qui permet de les conserver facilement dans une pièce sans fenêtre.

Arrosage : Garde la terre humide en l’arrosant régulièrement, mais assure-toi qu’elle ne soit pas non plus détrempée. Le mieux est d’attendre que la surface de la terre soit sèche pour arroser.

Inconvénients : Les maladies ne sont pas très courantes chez cette plante, mais elle peut tout de même attirer des acariens ou d’autres insectes.

6. Ficus

Exposition : Installe ton ficus dans une pièce lumineuse, mais à l’abri de la la lumière directe du soleil.

Arrosage : Tu peux l’arroser une fois toutes les 1 à 2 semaines. Veille à ce que la terre ne se dessèche pas complètement entre chaque arrosage. Elle doit toujours rester légèrement humide.

Inconvénients : Les ficus sont particulièrement sujets aux infections fongiques. Les tétranyques et les cochenilles peuvent également présenter un danger, mais dans ce cas, il suffit juste de les essuyer et d’utiliser des produits en sprays.

7. Pied d’éléphant

Exposition : Les Beaucarnea recurvata aiment la lumière du soleil, tu peux donc les placer près d’une fenêtre.

Arrosage : En été, ne l’arrose pas trop souvent. Fais-le plutôt de manière abondante, et laisse ensuite la terre s’assécher. En hiver, il faut l’arroser encore moins souvent.

Inconvénients : Fais attention aux toiles d’araignée et aux tétranyques. Pour y remédier, frotte les feuilles avec un chiffon imbibé de produit vaisselle et d’eau.

8. Aspidistra elatior

Exposition : Installe cette plante à l’abri de la lumière directe du soleil, car elle pourrait provoquer des brûlures sur ses feuilles.

Arrosage : Les Aspidistra elatior supportent bien la sécheresse, mais veille tout de même à les arroser abondamment au printemps et en été, en laissant la terre sécher entre chaque arrosage. En automne et en hiver, donne-leur moins d’eau.

Inconvénients : Des taches brunes ou noires peuvent parfois apparaître sur les feuilles, il faut alors les retirer et utiliser un fongicide. Ces plantes peuvent également être affectées par les cochenilles et les tétranyques.

9. Liane du diable

Exposition : Place cette plante dans un endroit lumineux, mais à l’abri de la lumière directe du soleil, sinon elle blanchira et brûlera. Elle peut également tolérer des conditions de très faible luminosité.

Arrosage : N’arrose pas trop cette plante, mais veille tout de même à ce que la terre reste humide, en la laissant légèrement sécher entre chaque arrosage.

Inconvénients : Le pothos attire peu de parasites, mais les cochenilles peuvent parfois représenter un problème.

10. Dragonnier

Exposition : Tu peux placer cette plante près d’une fenêtre ou dans un endroit où il y a suffisamment de lumière. Veille toutefois à la protéger de la lumière directe du soleil.

Arrosage : Au printemps-été, garde la terre légèrement humide. En hiver, arrose-la moins souvent, en attendant que la surface de la terre soit sèche.

Inconvénients : Le dragonnier peut parfois être attaqué par des tétranyques et autres insectes.

11. Syngonium podophyllum

Exposition : Garde cette plante dans des endroits où la lumière est moyenne à faible. Une lumière vive peut également être tolérée, mais dans ce cas, veille à ne pas la laisser exposée trop longtemps. Les pieds peuvent supporter une lumière plus directe.

Arrosage : Les Syngonium podophyllum préfèrent un sol humide, sans être détrempé. Une fois que la terre commence à sécher, tu peux l’arroser de nouveau. En hiver, arrose-la moins souvent, sans la laisser pour autant se dessécher.

Inconvénients : Les parasites ne posent généralement pas de problème pour cette plante, mais elle peut tout de même être attaquée par des tétranyques, des cochenilles et autres insectes.

12. Chlorophyton chevelu

Exposition : Installe cette plante dans un endroit bien éclairé, mais assure-toi qu’elle ne reçoive pas de lumière directe du soleil. Elle poussera aussi en cas de faible ensoleillement, mais plus lentement.

Arrosage : Garde la terre humide. Après arrosage, vérifie-la au bout de 4-5 jours. Si la terre est sèche, il est temps de l’arroser à nouveau.

Inconvénients : Le chlorophyton chevelu est généralement exempt de parasites, mais il peut parfois être affecté par des tétranyques, des cochenilles et des pucerons. Cependant, ces visiteurs indésirables peuvent être évités avec une bonne circulation d’air, un arrosage adéquat et une lumière suffisante.

13. Zamioculcas

Exposition : Installe cette plante dans une pièce lumineuse, mais à l’abri de la lumière directe du soleil. Elle peut également tolérer une faible luminosité.

Arrosage : Arrose-la abondamment et laisse la terre sécher avant de l’arroser à nouveau. Elle peut supporter un sol sec pendant un certain temps, mais si tu la laisses trop longtemps sans eau, elle perdra ses feuilles.

Inconvénients : Le zamioculcas est très résistant aux parasites et aux maladies. Il tombera malade uniquement si tu l’arroses trop ou si tu le laisses dans un endroit trop humide. Cette plante peut également être infestée par des pucerons, mais c’est plus rare. Garde également à l’esprit que ses feuilles sont toxiques si on les mange ou si on les mastique.

14. Philodendron

Exposition : Le philodendron aime la lumière modérée à vive. Veille cependant à ne pas l’exposer directement à la lumière du soleil.

Arrosage : Garde la terre légèrement humide toute l’année, sauf en hiver. Durant la saison froide, laisse la surface de la terre sécher.

Inconvénients : Le philodendron est généralement exempt de parasites, mais il peut quand même être infestés par des pucerons, des cochenilles, et des tétranyques.

15. Langue de belle-mère

Exposition : Installe ces plantes dans un endroit où la lumière du soleil est vive mais indirecte. Si tu les conserves dans un endroit plus ombragé, elles seront aussi très bien, mais elles pousseront un peu plus lentement et perdront peut-être un peu de leur couleur.

Arrosage : Les langues de belle-mère tolèrent très bien la sécheresse. Ne les arrose pas trop, et veille à ce que la terre du pot ne soit pas trop humide. Pendant l’été, arrose-les dès que la terre est sèche. En hiver, tu peux la laisser avec peu d’eau plus longtemps.

Inconvénients : Les langues de belle-mère peuvent attirer quelques insectes ou avoir des problèmes d’ordre fongique.

Lesquelles de ces plantes aimerais-tu avoir chez toi ? Peut-être en as-tu déjà certaines ? Sont-elles faciles à entretenir ? Laisse tes messages et photos dans les commentaires, et partage cet article avec les personnes de ton entourage qui cherchent à donner une touche verte à leur intérieur !

Photo de couverture shutterstock.com, /EAST NEWS