Sympa

20+ Choses qui énervent les agents de bord, mais qu’ils cachent derrière un grand sourire

Le métier d’hôtesse de l’air peut parfois nous sembler très romantique. Elles sont toujours polies, soignées et souriantes, et avoir un travail lié aux voyages semble être un véritable rêve devenu réalité. Cependant, tout n’est pas si facile : chaque équipe d’agents de bord doit faire face non seulement à la fatigue, mais aussi à des passagers problématiques.

Chez Sympa, nous avons décidé de découvrir ce qui se cache derrière les sourires des hôtesses de l’air et quelles sont les habitudes des passagers qui les énervent le plus. Petit spoiler : beaucoup d’entre nous l’ont déjà fait au moins une fois. Et un bonus très mignon t’attend à la fin de l’article.

Oublie les stéréotypes

  • Les agents de bord ne s’amusent pas et ne voyagent pas durant leur travail. Il s’agit d’un métier difficile et dangereux. De plus, les vols sont souvent de simples “aller-retour” et il n’est donc généralement pas possible d’aller se promener une fois arrivé dans le pays de destination.

  • Ne pense pas non plus que steward et hôtesse de l’air sont synonymes de “serveurs de l’air” qui ne font que sourire et apporter des boissons. Servir n’est pas du tout leur fonction principale : ils en ont beaucoup d’autres.

Les agents de bord ont en effet beaucoup de travail, et il vaut mieux ne pas les distraire pour des choses futiles

  • Les blagues banales du genre : “Où gardez-vous les parachutes ?” ne sont pas drôles du tout. Toutes ces conversations vides de sens sont juste pénibles.

  • “C’est insupportable que les gens m’interpellent avec une question comme ‘Quel endroit sommes-nous en train de survoler ?’, alors que je suis occupée. Les passagers voient bien que je suis occupée, mais ils continuent quand même de poser des questions aussi banales.”

  • D’ailleurs, les agents de bord n’aiment pas non plus qu’on tire ou touche leur uniforme. “Quand on m’interpelle en me tirant la jupe, ou qu’on me touche en criant hystériquement : ‘Mada-a-ame !’, c’est vraiment agaçant. Appelle l’agent de bord par son nom, nous avons tous un badge sur lequel il est indiqué.”

  • “Quand je demande à un passager : “Quel jus voulez-vous ? Il y a du jus de tomate, d’orange, et de pomme”, et qu’on me répond : “Du jus de cerise fraîchement pressé”. Ça m’est réellement arrivé.

  • Quelque chose de similaire arrive quand les passagers commandent leur nourriture et leurs boissons. Ils commencent à demander : “Que proposez-vous ?”, même s’ils peuvent tout simplement regarder le menu qui se trouve devant eux.

  • Et le pire, ce sont les demandes intempestives du genre “Je voudrais de l’eau”. “C’est énervant d’entendre ‘Moi aussi j’en voudrais’ alors que tu viens de refermer la bouteille. C’est encore pire quand les passagers demandent de l’eau en appuyant le bouton d’appel de l’hôtesse de l’air alors que nous venons tout juste de servir les repas et les boissons.”

Les règles de sécurité dans les avions ne sont pas une blague

  • Les gens se lèvent juste après l’atterrissage, avant même que le tableau d’affichage ne s’éteigne, et certains sortent leurs valises alors que l’avion ne s’est pas encore arrêté. Ce genre de comportement peut être très dangereux : en cas de freinage brusque, tu pourrais tomber dans l’allée et te blesser toi-même ainsi que d’autres passagers.

  • “Les passagers qui mettent leurs bagages à main sur les genoux gênent beaucoup. Je peux même me permettre de faire retarder le vol à cause de ça, car en cas d’urgence, le sac peut ralentir l’évacuation.”

  • Ceux qui fument dans les toilettes enfreignent gravement les règles de sécurité. Le cendrier qui se trouve dans les WC est nécessaire uniquement en cas d’infraction : ils sert à éteindre le mégot et à éviter que ce dernier ne soit jeté dans la corbeille à papier. Fumer peut non seulement provoquer un incendie, mais la fumée de cigarette peut aussi dissimuler une odeur de brûlé en cas de dysfonctionnement de l’avion.

  • Les téléphones et les écouteurs distraient les passagers lors du décollage et de l’atterrissage. Pendant ces moments-là, tu dois être aussi concentré que possible, afin d’entendre les ordres des agents de bord en cas d’urgence.

  • “Je déteste quand l’alerte ‘attachez vos ceintures’ est allumée sur le tableau de bord, mais qu’un passager trouve quand même le temps de se promener dans le couloir.”

  • “Souvent, lors des vols charter, les passagers essaient d’emporter un gilet de sauvetage avec eux, soi-disant ‘pour que leur enfant puisse nager dans la piscine’. Ce n’est ni sympa, ni drôle. Ne prenez rien de l’avion, surtout s’il s’agit de quelque chose qui pourrait sauver la vie de quelqu’un.”

Les agents de bord ne méritent pas
qu’on leur manque de respect

  • “Pour moi, c’est l’un des moments les plus difficiles. Tu montres les sorties, les masques, les gilets, mais les passagers te regardent d’un air ironique, essayent de lâcher des commentaires drôles et de tout filmer avec leur portable.”

  • “C’est désagréable quand les passagers ne disent pas bonjour à l’entrée. Certains ne nous regardent même pas, ils font semblant de ne pas nous avoir remarqués, ou ils jettent des regards étranges.”

  • “Tu veux que je commence immédiatement à te détester ? Alors mets ton sac de manière à ce que le coffre de rangement du haut ne se ferme pas et attend que je règle ce problème moi-même.”

  • “Si tu voyages avec un enfant et que tu entends la sonnette, vérifie s’il ne s’agit pas de ton enfant qui joue avec le bouton d’appel de l’hôtesse de l’air.”

  • “Un message à ceux qui ne tirent pas la chasse d’eau : ne fermez pas silencieusement le couvercle des toilettes et ne sortez pas comme si de rien n’était. Je sais parfaitement qui n’a pas tiré la chasse d’eau, parce que je l’entends.”

  • “C’est irritant de voir quelqu’un se promener dans le couloir pendant le service. Ces ‘laissez-moi passer, s’il vous plaît’ constants nous forcent à faire rouler le chariot d’avant en arrière une centaine de fois jusqu’à ce que tout le monde décide enfin de s’asseoir.”

Certains passagers oublient qu’ils ne sont pas seuls
dans l’avion

  • “C’est incroyable, mais certaines personnes se promènent en chaussettes ou pieds nus, et se dirigent vers les toilettes comme ça. Ne le fais jamais, ce n’est pas du tout hygiénique”. La table pliante est aussi un endroit assez sale : “Elle est nettoyée une fois par jour, mais les passagers l’utilisent à des fins diverses, comme un repose-pieds improvisé ou bien comme une table à langer.”

  • “Les passagers qui voyagent avec des animaux et qui les laissent boire directement dans les verres ou qui les enveloppent dans nos couvertures m’énervent.”

  • Les agents de bord ne sont pas les seuls à être agacés par ceux qui posent leurs pieds sur les sièges des autres passagers. Ce n’est pas très confortable pour les autres et cela peut provoquer des conflits.

  • Les gens qui changent les couches de leur bébé sur la table pliante ne sont pas mieux. “La plupart des toilettes ont une table à langer. Utilisez-la !”

  • Il y a aussi les couples qui essaient de se rendre aux toilettes ensemble. Cet endroit n’est pas le plus approprié ou le plus propre pour retrouver un peu d’intimité avec son partenaire. D’ailleurs, les autres passagers peuvent avoir besoin des WC pendant que les tourtereaux y sont enfermés.

Il existe d’autres détails agaçants

  • “Pourquoi les gens applaudissent-ils après l’atterrissage ? Les agents de bord ne le comprennent sincèrement pas et les pilotes ne peuvent tout simplement pas l’entendre.”

  • Si l’hôtesse de l’air te regarde avec insistance, c’est sûrement à cause de ta tenue. Certains choisissent des vêtements qui ne conviennent pas vraiment à un voyage en avion : “Je ne comprends pas pourquoi certains mettent des talons pour rester assis dans un tube en métal pendant plusieurs heures.”

  • Lorsque l’avion n’est pas plein, certains passagers occupent d’autres sièges. En fait, grâce à une certaines disposition des places, le décollage peut être effectué plus facilement et moins de carburant peut être utilisé. Le caprice de certaines personnes perturbe tout simplement ce système."

  • Un autre détail agaçant : les demandes de placer les bagages dans le coffre de rangement supérieur. Cela ne fait pas partie des fonctions de l’agent de bord, et ce dernier ne peut absolument rien faire si la place au-dessus de votre siège est déjà occupée. Les passagers qui ont beaucoup de bagages avec eux sont aussi très pénibles, car une trop grande quantité de sacs ralentit l’embarquement et influence la sécurité des autres passagers.

  • En hiver, les gens qui reviennent des pays chauds s’étonnent qu’il fasse aussi froid. Cependant, personne ne demandera d’installer une passerelle d’embarquement à la place d’un bus juste parce que tu es en tongs et en short.

Et enfin, notre bonus : le plus mignon des passagers

Et toi, as-tu déjà applaudi après l’atterrissage ?
As-tu déjà fait d’autres choses indiquées dans cet article ?
N’hésite pas à nous faire part de ton expérience dans les commentaires !