Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

5 Conseils que tu peux suivre pour que ton bébé passe au biberon sans réclamer ton sein

3-3-
326

Pour renforcer le système immunitaire de ton bébé, il n’y a rien de mieux que l’allaitement. L’Organisation Mondiale de la Santé et de nombreux pédiatres recommandent l’allaitement maternel exclusif pendant les six premiers mois de la vie du nourrisson. Mais la réalité fait que beaucoup de femmes sont incapables de répondre à cette injonction, que ce soit à cause de leurs obligations professionnelles, pour des raisons de santé ou autres. Il est donc important de procéder à une transition progressive et efficace du sein au biberon, afin que ni la maman ni le bébé ne soient stressés.

Sympa te propose un guide qui permettra à la fois à la maman et au bébé de se sentir à l’aise dans le processus de transition du sein au biberon. À la fin de l’article, tu trouveras une liste de précieux conseils pour une transition efficace !

1. Patience pour la maman

Le contact du bébé avec le sein de sa mère crée un lien très fort, d’autant plus si le bébé boit du lait “à la demande”. C’est pourquoi le sevrage peut être une période difficile pour la mère comme pour le bébé.

Mais comme ce mode d’alimentation ne peut pas durer éternellement, il faut à un moment donné passer à l’allaitement mixte, c’est-à-dire complété par un biberon, ou directement au biberon, en abandonnant complètement le lait maternel.

Ce qu’il faut garder à l’esprit, c’est que la mère devra être très patiente, car le type de succion est différent pour le bébé, ainsi que la texture entre la tétine du biberon et le téton. C’est pourquoi, au début, le bébé peut être un peu réticent à boire au biberon et pleurer beaucoup. Mais ne t’inquiète pas, encourage-le et câline-le sur tes genoux comme si tu allais l’allaiter. Ne le force pas non plus, fais-le progressivement et non pas brusquement.

Si tu as encore une bonne réserve de lait, il est préférable d’utiliser un tire-lait — manuel ou électrique — et de donner à ton bébé ton propre lait dans un biberon. Si tu n’as pas cette possibilité, consulte un pédiatre pour savoir quelle formule est la meilleure pour toi, en fonction de l’âge et du poids de ton bébé.

2. Matériel adéquat

Il est important que la tétine du biberon soit de la bonne taille, car si elle est trop grosse, il sera difficile pour ton petit de téter. Tu peux aussi te procurer des tétines en silicone, qui sont ergonomiques et ont une texture très semblable à celle du sein. De plus, certains biberons sont dotés d’un système de goutte à goutte qui ressemble au système naturel, ce qui donne au bébé l’impression de boire au sein, puisque l’effort qu’il fait est le même.

Il est essentiel que tous les objets utilisés pour nourrir les bébés, tels que les tétines, les biberons et les cuillères, soient nettoyés et stérilisés avant usage. Cela permet d’éliminer les bactéries qui pourraient rendre ton bébé malade avec de la diarrhée ou d’autres symptômes.

Nettoie soigneusement, avec du savon et de l’eau chaude, tous les objets ou ustensiles que tu utilises pour préparer la formule. Il est judicieux aussi d’utiliser une brosse spéciale qui vient avec un nettoyeur de biberons et de tétines. Grâce à elle, tu peux frotter l’intérieur et l’extérieur, et ainsi t’assurer d’enlever tous les débris dans les endroits difficiles d’accès.

3. Horaires et nouvelles routines

La meilleure chose à faire est de commencer avec un biberon l’après-midi, puisque — dans la plupart des cas — c’est le moment de la journée où la consommation de lait diminue. Comme le matin et le soir sont les moments où le bébé demande le plus le sein — surtout le soir, car cela l’aide à s’endormir — il n’est pas conseillé de commencer le processus de transition à ce moment-là.

Lorsque tu réduis l’allaitement, il peut être utile d’introduire une nouvelle routine qui fait oublier à ton bébé cette habitude. Par exemple, si ton petit aime boire son lait le matin au lit, tu peux essayer de te lever rapidement et d’aller dans une autre pièce pour prendre le petit déjeuner ensemble.

Le soir, tu peux aussi encourager ton partenaire à coucher le petit. Ton bébé peut facilement accepter une routine différente pour l’heure du coucher. Peut-être appréciera-t-il un biberon de lait chaud et une histoire pour se coucher.

4. Ne pas proposer n’implique pas forcément de refuser

Tu as probablement pris l’habitude d’offrir le sein à ton bébé chaque fois qu’il se sent mal à l’aise, surtout parce que ce contact étroit avec toi lui donne confiance et sérénité. Mais si tu es déterminée à arrêter d’allaiter, c’est un geste que tu ne dois plus faire. Toutefois, si ton petit le demande, ce n’est pas non plus une bonne idée de refuser catégoriquement, car ce serait un changement trop soudain pour lui.

En grandissant, ton enfant devient plus énergique et plus actif. Tu remarqueras peut-être qu’il cesse naturellement de demander le sein aussi souvent. Cette méthode de ne pas offrir de manière proactive peut te faire arrêter l’allaitement en douceur et progressivement.

5. Communiquer avec ton bébé

Bien que chaque petit soit différent et ait des besoins différents, ils ont tous en commun d’être capables d’interagir et d’avoir la curiosité innée de vouloir tout savoir, c’est pourquoi quand tu leur expliques quelque chose, ils semblent te comprendre.

Mais ce n’est pas seulement une impression : la science a prouvé que lorsque tu parles à ton bébé, il peut te comprendre. Alors n’hésite pas à tout expliquer avec affection. Par exemple, regarde-le dans les yeux et dis-lui qu’il grandit, qu’il est temps pour lui de boire son lait seul ou avec quelqu’un d’autre, que maman a d’autres choses à faire et qu’elle ne peut pas s’occuper de lui tout le temps, mais qu’elle sera toujours là pour lui et s’occupera de lui d’une manière ou d’une autre.

Même si ton bébé ne peut pas s’exprimer au-delà du babillage et ne peut pas te répondre avec plus qu’un sourire, tes mots lui parviendront sûrement, surtout s’ils viennent de ton cœur.

Bonus : des conseils qui peuvent être très utiles

  • Il est préférable que tu donnes le premier biberon à ton bébé, mais que tu partages ensuite cette tâche avec le père ou une autre personne qui s’occupe de lui, afin que ton bébé comprenne qu’il ne dépend pas seulement de toi pour se nourrir.

  • Humidifie la tétine du biberon avec ton lait pour que ton petit se sente plus à l’aise avec le goût.

  • Pour éviter que ton bébé n’avale de l’air pendant la tétée, incline le biberon de façon à ce que la préparation remplisse le goulot et couvre la tétine.

  • Parce que l’allaitement offre un soutien émotionnel important, donne à ton bébé beaucoup de câlins et de baisers pour répondre à ce besoin tandis qu’il boit son biberon.

  • Commence par de petites tétées pour que ton bébé se familiarise progressivement avec la succion de la tétine.

  • Les changements qui sont introduits au sein de leur routine quotidienne sont plus faciles à accepter pour les bébés. C’est pourquoi tu peux inclure l’alimentation au biberon après une activité quotidienne, comme l’heure du bain.

  • Si tu proposes un biberon à ton bébé et qu’il ne l’accepte pas, c’est probablement parce qu’il ne sent pas le lait maternel et ne veut rien boire d’autre. C’est pourquoi il est important que le père, la grand-mère ou une autre personne s’occupant de l’enfant s’implique aussi dans l’alimentation du bébé.

As-tu vécu cette expérience ? Souhaiterais-tu ajouter d’autres points à ce guide qui peuvent aider d’autres mamans ? Partage ton expérience dans les commentaires !

Photo de couverture imshortt / Reddit
3-3-
326
Partager cet article