Sympa
Sympa

Ces méthodes te permettront d’identifier un vin frelaté

Selon la classification de Robert Parker, l'un des critiques de vin les plus influents dans le monde et le créateur du système d'évaluation des 100 points qualitatifs, les vins dont la note est comprise entre 50 et 59 points sont inadmissibles. D'autant plus qu'il nous faut tenir compte que les 50 premiers points sont automatiquement attribués à toutes les boissons.

Sympa compatit avec les personnes qui ont été malades au lendemain d'une soirée où elles ont dégusté un vin "soit-disant luxueux". C'est pour cela que nous avons rassemblé pour toi des conseils qui t'aideront à identifier un vin frelaté, afin de ne déguster que les meilleures boissons et préserver la santé de tous !

Types de vins frelatés

  • En poudre : le moût du raisin après évaporation, mélangé avec de l'eau, de l'alcool et avec l'ajout de parfums artificiels.
  • Artificiel: une possible combinaison surprenante d'eau, de levure, de sucre, d'acide citrique, d'alcool, de parfums artificiels et de conservateurs ; en d'autres termes, rien en commun avec le raisin.
  • Gallisation : moût de basse qualité auquel on ajoute de l'eau et du sucre jusqu'à l'obtention de la densité nécessaire.
  • Boisson à base de pulpe de raisin : raisins pressés.
  • Vin de faible qualité auquel on ajoute de la glycérine, pour améliorer la saveur de la boisson.
  • Chaptalisation : moût acide "transformé" avec des additifs alcalins.
  • Avec des conservateurs : c'est un vin produit avec la technologie "accélérée" et de l'acide salicylique, pour l'empêcher de tourner au vinaigre.
  • Mélange : combinaison de vins de bonne et de mauvaise qualité pour que la boisson ait un arôme et une saveur acceptable.

  • Teints : mélange de vins avec l'ajout de colorants pas toujours naturels qui permettent d'obtenir la teinte désirée.

  • Substitution : vin de faible qualité avec le remplacement des étiquettes, des bouchons et des taxes spéciales.

  • Camouflage : embouteillage de vin de basse qualité sous le nom d'une marque célèbre.

À quoi faut-il faire attention ?

Au magasin :

  • C'est chose évidente mais nous te le précisons quand même : les vins dans les emballages en carton sont de basse qualité. Un vin normal ne se conserverait pas longtemps de cette façon.
  • Le niveau de sucre dans le vin doit être le suivant : pour les vins secs, jusqu'à 4 grammes par litre, pour les demi-secs, jusqu'à 18 grammes par litre ; pour les semi-doux, jusqu'à 45 grammes par litre et pour les vins doux, pas moins de 45 grammes par litre. Si cette quantité est dépassée et que cela n'est pas indiqué sur l'étiquette, c'est que le sucre a été ajouté artificiellement.
  • Si l'acide salicylique est présent dans les ingrédients, alors le vin est produit en violation de la technologie de fabrication. Mais l'ingrédient qui effraie, le E220 (dioxyde de soufre) peut être présent dans tous les vins car le SO2 est un produit naturel qui se forme lors de la fermentation.
  • La date de production doit être imprimée à l'écart et séparément des autres informations importantes de l'étiquette. La typographie doit être lisible et claire et sans erreurs. La marque doit coïncider avec celle qui est imprimée sur le bouchon.
  • Le vin de marque (qui a été conservé dans des barils en chêne) ne peut jamais être en poudre comme un produit artificiel. Cela se produit car il est plus facile et moins cher d'élaborer un concentré sucré qui s'apparente au vin plutôt que de fabriquer le vin lui même.
  • Si tu es un admirateur d'une certaine marque, sois méfiant si le design de la bouteille d'origine change.

À la maison :

  • En ajoutant une pincée de bicarbonate de soude, le vin naturel changera de couleur. Cela est dû aux réactions chimiques avec l'amidon contenu dans le raisin. Le vin synthétique ne changera pas de couleur.
  • Si tu ajoutes quelques gouttes de glycérine au vin naturel, elles tomberont au fond du verre et ne changeront pas la couleur du vin. En revanche si la glycérine devient jaune ou orange, c'est que tu as du "vin en poudre" devant toi.
  • En agitant une bouteille, la mousse d'une bonne boisson se concentre au centre et se stabilise rapidement. Celle d'un vin de faible qualité se rassemble sur les côtés et tarde à se stabiliser.
  • Verse quelques gouttes de vin sur un morceau de craie. Si la tâche devient plus claire après avoir séchée, cela veut dire que le vin est naturel. Si elle change de couleur, cela veut dire que ce vin contient des colorants.

Tes expériences "chimiques" mettront en évidence la falsification de n'importe quel vin apporté par tes amis à la soirée. Mais crois-en notre expérience, il vaut mieux se moquer gentiment d'un ami en début de soirée que passer le WE couché après s'être intoxiqué.

Connaissais-tu ces informations ? As-tu trouvé cet article utile ? Partage ton avis dans les commentaires ci-dessous !

Photo de couverture depositphotos, depositphotos
Partager cet article