Pourquoi il ne faut pas mettre le biberon au micro-ondes, et comment le chauffer avec d’autres méthodes simples ?

Les parents qui pratiquent l’allaitement mixte, qui sont passés au biberon ou qui donnent à leur bébé du lait maternisé savent que lorsqu’il pleure et a faim, il est temps de préparer sa boisson préférée. Souvent, il est pratique et rapide de réchauffer le lait au micro-ondes, mais ce n’est pas la meilleure option !

Sympa souhaite aujourd’hui t’expliquer pourquoi il n’est pas bon d’utiliser le micro-ondes pour réchauffer le lait, qu’il s’agisse de lait maternel ou de lait maternisé. À la fin de l’article, nous te proposons aussi un bref guide sur la façon de le faire facilement et en toute sécurité.

Les risques de chauffer le lait au micro-ondes

Selon l’OMS, il est idéal d’allaiter les bébés pendant les six premiers mois de leur vie, car ils ont plus de chances de grandir et de se développer de façon optimale. Mais il y a des petits qui, parce qu’ils ne peuvent pas être allaités, ont besoin de lait maternisé.

Quel que soit le type d’alimentation, les experts recommandent de ne pas utiliser le micro-ondes lors de la préparation.

Si l’on parle de lait maternisé, il faut savoir que le réchauffage dans ce type de four n’est pas uniforme. Cela est dû en partie au fait que le rayonnement électromagnétique se fait de façon inégale. Par conséquent, lorsque l’on touche le biberon, il peut sembler froid, bien que le liquide puisse être extrêmement chaud et brûler la bouche du bébé.

Dans le cas du lait maternel (quand une mère en tire parce qu’elle allaite, complète l’allaitement, le congèle ou le conserve au réfrigérateur), en plus de produire des “points chauds” qui peuvent provoquer des brûlures, le micro-ondes peut le surchauffer et ainsi détruire rapidement certains de ses nutriments.

Des moyens simples et sûrs pour faire chauffer le lait

La meilleure façon de réchauffer le lait maternel et le lait maternisé est par contact : mettre le récipient dans lequel le bébé va boire dans quelque chose de chaud, généralement de l’eau. Il existe quelques exceptions que nous expliquerons plus tard.

N° 1 : Faire bouillir de l’eau dans des récipients qui ne sont pas en plastique

Selon une étude, le polypropylène est l’un des plastiques les plus utilisés dans la production de biberons : jusqu’à 82% du total mondial.

En stérilisant avec de l’eau à 95°C et en secouant ensuite la poudre dans le flacon avec de l’eau à 70°C, le récipient libère des millions de microplastiques et des milliards de nanoplastiques. Pour éviter que cela ne se produise, les scientifiques du Trinity College suggèrent que, lors de la stérilisation, tu fasses bouillir l’eau dans un récipient qui n’est pas en plastique (bouilloire, casserole), et que lorsqu’elle est à température ambiante, tu la verses dans le biberon et tu le secoues trois fois.

Pour préparer la formule, le procédé est très similaire : d’abord la faire dans un récipient qui n’est pas en plastique, puis la laisser refroidir et enfin la verser dans le biberon propre. Ces deux mesures permettront de réduire considérablement le nombre de microplastiques.

N° 2 : Utiliser de l’eau potable à température ambiante

Lorsque l’eau ne peut pas être bouillie ou chauffée à au moins 70°C, il est préférable d’utiliser du lait maternisé liquide stérile (le lait maternisé en poudre n’est pas stérile et peut contenir des bactéries telles que Enterobacter sakazakii, qui peuvent provoquer de graves maladies chez les bébés).

Une autre option est d’utiliser de l’eau potable à température ambiante et de donner le lait immédiatement. Les aliments préparés avec de l’eau à moins de 70°C doivent être consommés immédiatement, c’est-à-dire qu’ils ne doivent pas être conservés pour un usage ultérieur. Jette tous les restes après deux heures.

N°3 : Utiliser un chauffe-biberon

Il en existe plusieurs types, mais les plus connus sont les électriques. Bien qu’ils soient plus recommandés que les micro-ondes, car ils chauffent de manière plus uniforme, une étude a montré que, lors de l’utilisation de cet appareil, le lait peut dépasser une température de 80°C. À cause de cela, ses propriétés nutritionnelles et immunologiques peuvent disparaître.

Il est préférable de vérifier le processus de chauffage et d’utiliser un thermomètre pour s’assurer que le lait ne surchauffe pas.

N° 4 : Chauffer au bain-marie

Pour réchauffer le lait réfrigéré, tu peux plonger le biberon dans une casserole d’eau chaude. Pour éviter de contaminer le contenu, assure-toi que le niveau d’eau est en dessous du couvercle du biberon. Chauffe-le pendant 15 minutes maximum.

Si ton lait maternel est congelé, tu peux aussi utiliser cette méthode. Bien sûr, cela prendra plus de temps. Ne décongèle que le lait que tu vas utiliser immédiatement. Ce lait peut être conservé au réfrigérateur pendant 24 heures, mais il ne faut pas le recongeler, car il perdrait ses propriétés.

L’important dans cette méthode est que tu contrôles la température, sinon tu peux finir par faire bouillir le lait maternel, ce qui le rend impropre à la consommation. Ne le fais jamais chauffer directement dans la casserole, car cela le gâcherait complètement.

N° 5 : Jet d’eau chaude

Une autre alternative pour chauffer du lait congelé ou réfrigéré est de placer le biberon sous un jet d’eau chaude.

N’oublie pas de vérifier la température du biberon en versant quelques gouttes sur l’intérieur de ton poignet. Le liquide doit être chaud mais pas brûlant. S’il est encore trop chaud, refroidis-le un peu plus avant de le donner à ton bébé : place le biberon sous un jet d’eau froide ou immerge-le dans un bol d’eau froide ou de glace. Encore une fois, assure-toi que l’eau n’atteint pas le couvercle pour ne pas contaminer le contenu.

Selon toi, quelle est la meilleure façon de réchauffer un biberon, et quels autres conseils donnerais-tu à quelqu’un qui apprend à nourrir son bébé ? Réponds-nous dans les commentaires !

Partager cet article