Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

Si tu veux participer à la construction d’un monde meilleur, mieux vaut arrêter de croire ces 5 idées reçues sur l’écologie

Depuis notre enfance, nous sommes conscients que notre comportement met en danger l'environnement. Notre planète connaît une crise écologique, et pour l'aider, il est nécessaire d'utiliser des sacs en papier plutôt que des sacs en plastique, et de lutter contre la déforestation, par exemple.

Chez Sympa, nous avons découvert que certaines affirmations soit-disant "écologiques" s'avéraient finalement tenir plus de la légende que de la réalité. Nous avons donc décidé de mener l'enquête pour démêler le vrai du faux et pouvoir avoir le comportement le plus responsable possible.

1. Les forêts sont les poumons de la planète.

Les forêts fournissent en réalité à la Terre la même quantité d'oxygène que celle qu'elles consomment. Elles sont en revanche très importantes pour protéger le sol de l'érosion et purifier l'air.

La majeure quantité de l'oxygène que nous respirons est produite par des bactéries et des organismes unicellulaires qui peuplent les mers et les océans. Ceux-ci pourraient en effet être considérés comme les poumons de la planète.

En vérité : les forêts, par leurs fonctions, correspondraient plus au fonctionnement du foie et des reins dans le corps humain.

2. Les écosystèmes naturels n'accumulent pas de déchets.

On peut parler de la nature comme d'un gigantesque autorégulateur, mais en réalité, tout n'est pas réutilisé. Sinon, différents substrats ne se seraient jamais formés. Le charbon, l'huile, le schiste et le marbre sont des "déchets" des biosphères précédentes, une sorte de décharge d'ordures générée par la nature spontanément.

En vérité : les écosystèmes abritent des déchets, mais ces "ordures" sont enfouies de telle manière qu'elles ne causent aucun impact négatif sur l'environnement lors de ses phases de développement à venir. À moins, bien sûr, que les humains n'interfèrent.

3. Les catastrophes écologiques sont une réponse à une intervention humaine.

Par exemple, la destruction de la couche d'ozone qui nous protège et les causes du réchauffement climatique, y compris l'activité volcanique, ainsi que l'absence de rayonnement ultraviolet pendant la saison froide de l'année.

En vérité : parfois, l'environnement provoque lui-même ses propres catastrophes. Mais, malheureusement, l'influence pernicieuse des hommes sur ce dernier est beaucoup plus néfaste.

4. Le papier et le plastique biodégradables sont plus écologiques que le plastique.

Beaucoup de nous pensent qu'un sac en papier est plus écologique parce qu'il se décompose plus rapidement qu'un sac en plastique. Mais personne ne pense à la manière dont la production de carton et de papier affecte la nature : elle contamine l'eau et est également responsable de la déforestation.

Le plastique biodégradable, dont se vantent maintenant certains des géants de la consommation, est certes d'origine végétale, et il se décompose effectivement plutôt rapidement. Mais cette décomposition n'est possible que dans un environnement répondant à des conditions spéciales, qui sont loin d'être les conditions retrouvées dans les décharges, où la majeure partie des sacs plastiques terminent.

En vérité : ce sont tous les types d'emballage qui nuisent à l'environnement. Par conséquent, quel que soit le sac et le type de plastique que tu sélectionneras, réutilise-le au maximum et jette-le dans les endroits prévus pour le recyclage.

5. Nous vivons la première crise écologique de la Terre.

La première véritable crise écologique qu'ait connu la Terre s'est produite il y a environ 50 000 ans, lorsque les premiers humains ont épuisé les ressources de la Terre. Pour pallier à la pénurie alimentaire, ils ont eu l'idée de brûler le sol pour renouveler l'écosystème. Différentes crises, avec des pauses de plusieurs milliers d'années entre chacune d'elles, se sont répétées, et l'humanité, expérimentant au fur et à mesure, a inventé l'agriculture et l'élevage, jusqu'à arriver à la révolution industrielle.

En vérité : tout au long de l'existence humaine, diverses crises environnementales ont eu lieu. Mais en développant la technologie dans le but de les surmonter, l'homme a causé de nouvelles catastrophes écologiques, à chaque fois à plus grande échelle.

Que penses-tu de cet article ? Certaines de ces nouvelles sont plutôt surprenantes, non ? Laisse ton opinion dans les commentaires.

Photo de couverture depositphotos