Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

Un vétérinaire fait part de certaines recommandations pour protéger les animaux de compagnie des changements climatiques

La météo change constamment, et tu dois savoir que les animaux sont affectés par les variations climatiques. Respirer de l’air pollué ou être exposé à des changements de température peut non seulement nuire à ta santé, mais ton animal aussi peut en souffrir. En plus de prendre soin de toi et de ta famille, il est important de prendre certaines mesures pour que ton animal évite d’avoir des problèmes respiratoires, des douleurs articulaires ou des lésions cutanées liées au climat. Heureusement, un vétérinaire nous a donné quelques recommandations qui pourront t’aider à garder ton animal de compagnie en bonne santé.

Chez Sympa, nous savons que les animaux de compagnie sont très importants dans l’équilibre familial, c’est pourquoi nous avons interviewé la vétérinaire Pamela Mayén afin de savoir comment nous pouvons protéger nos fidèles compagnons face aux changements climatiques.

1. Pics de pollution environnementale

Les recommandations pour les animaux de compagnie sont très semblables à celles pour les humains. Il s’agit surtout de mesures de prévention des maladies respiratoires et oculaires.

  1. Il est important de maintenir un minimum d’activité physique aux animaux alors qu’ils sont à l’intérieur. Le but est d’évacuer le stress, surtout pour les animaux qui sont habitués à marcher fréquemment ou qui font leurs besoins à l’extérieur.
  2. S’il est nécessaire de sortir les animaux, il est essentiel qu’ils rentrent ensuite immédiatement à la maison. En cas d’urgence environnementale, un espace sûr doit être créé avec une bonne ventilation, à l’aide de la climatisation ou des ventilateurs, et les fenêtres doivent rester fermées.
  3. Il est possible d’effectuer une activité à l’intérieur de la maison qui n’implique pas trop de mouvements physiques, pour que les animaux soient occupés, mais calmes. Ceci les empêchera de faire des bêtises.
  4. Pour prévenir les maladies respiratoires, il est préférable de maintenir les animaux bien hydratés et sans stress. De cette façon, leur système immunitaire ne souffrira pas de tels problèmes.
  5. Si l’eau de l’animal est à l’intérieur, et qu’aucun courant d’air ne pénètre dans la maison, il n’est pas nécessaire de la changer plusieurs fois dans la journée. L’important est de garder les contenants propres, à l’abri du soleil et des courants d’air.
  6. Il n’est pas nécessaire de placer des chiffons mouillés dans l’espace entre la porte et le sol. Il suffit juste de suivre les recommandations ci-dessus.

Chiens et chats nécessitant des soins particuliers

Certains animaux ayant des caractéristiques spécifiques nécessitent des soins particuliers, comme par exemple toutes les races considérées comme brachycéphales (chiens et chats ayant le “nez plat”). Le terme brachycéphalie désigne les espèces ayant des voies respiratoires plus courtes que les autres. Ceci affecte les chiens tels que l’American Bully, le Boxer, le Bulldog, le Bulldog français, le Carlin, le Lhassa Apso, le Pékinois, le Shih Tzu et le Shar Pei, et les chats persans et himalayens. De plus, ces animaux ont tendance à avoir des yeux plus proéminents, ou “globuleux”, ce qui les irrite plus facilement. Ces deux particularités les mettent encore plus en danger en cas de pic de pollution environnementale.

Autres animaux

Pour les oiseaux en captivité, il est recommandé de garder les cages à l’intérieur de la maison, et de bien les ventiler. Avec ces animaux, il est nécessaire de changer l’eau plus fréquemment, et de surveiller à quelle vitesse ils la salissent afin d’éviter qu’ils aient de l’eau contaminée.

Dans le cas des tortues, c’est différent. Il est nécessaire de vérifier si leur aquarium possède un bon système de filtration de l’eau. Si c’est le cas, elles ne devraient être protégées que des courants d’air.

2. Chaleur

Heureusement, la plupart des espèces animales ont la peau couverte de poils. Elle agit comme une protection contre les rayons du soleil ou les températures très élevées, car elle joue un rôle thermorégulateur.

  1. Pour que la chaleur n’affecte pas les animaux, il est nécessaire de garder leur eau propre et fraîche. Il est important aussi qu’elle ne soit pas exposée au soleil.
  2. Bien que certains animaux de compagnie aiment prendre des bains de soleil, pense à leur organiser un espace où ils pourront trouver de l’ombre, se reposer, et se sentir au frais.
  3. N’importe quelle race (à n’importe quel âge) peut souffrir d’un coup de chaleur si les conditions sont réunies. L’exemple classique est celui des chiens qui sont laissés dans les voitures en plein soleil, avec les fenêtres fermées. Dans de telles conditions, les animaux peuvent avoir un halètement excessif et une respiration rapide, des diarrhées, des vomissements. Ils peuvent avoir les muqueuses cyanosées, et dans certains cas, ils peuvent aussi tituber, avoir des convulsions, ou perdre connaissance.
  4. Il est préférable de ne pas promener les animaux lorsque le trottoir est vraiment bouillant, car cela risque de brûler leurs coussinets.

Chiens et chats qui nécessitent des soins particuliers en cas de grosse chaleur

Dans le cas des chiens blancs ou des chiens qui n’ont pas de poils, il est recommandé d’éviter de les promener pendant les heures où le soleil frappe très fort. Il est préférable de le faire à un moment où le soleil n’est pas perceptible.

Les races telles que les Bull terriers, les Boxers, les Whippets, les Pitbulls, les Dalmatiens, et les chiens albinos sont plus vulnérables au soleil que les autres chiens.

Un écran solaire (indice 25 ou 30) peut être appliqué à tous les chiens en cas de photosensibilisation, seulement s’ils ne souffrent pas de maladies cutanées. Idéalement, ce produit devrait être appliqué sur les races les plus sensibles afin de prévenir les irritations et brûlures cutanées. L’application doit se faire sur la truffe, autour de la gueule, sur et dans les oreilles, sur la poitrine, le ventre et l’aine.

Les chats sont plus sensibles à la chaleur, mais l’application de crème solaire n’est pas recommandée.

Autres animaux

En ce qui concerne les oiseaux, les cages ne devraient pas être exposées au soleil. Si elles se trouvent à l’extérieur, elles auront besoin d’être couvertes. Une bonne aération doit être maintenue afin qu’il y ait un flux d’oxygène constant, et que les oiseaux ne soient pas exposés à un choc thermique.

Idéalement, les aquariums devraient être à l’ombre, même s’ils se trouvent à l’intérieur avec les fenêtres fermées.

Dans le cas des rongeurs, bon nombre de cages qui leur sont destinées et qui sont vendues sur le marché sont faites de matériaux thermiques. Il est recommandé de privilégier ce type de cages pour éviter tous problèmes ou accidents. Leurs caractéristiques permettent de réguler automatiquement la température.

3. Froid

Nous avons tellement humanisé les animaux de compagnie que, par exemple, si nous devons porter un chandail, nous pensons qu’ils ont aussi besoin d’un.

  1. Bien que leur peau et leurs poils jouent un rôle important dans la régulation de leur température, il y a des cas dans lesquels nous pouvons prévenir les changements radicaux de températures. L’un des exemples les plus parlants est le chien que l’on sort quand il fait très froid. Si l’animal vit à l’intérieur de la maison et qu’il est soudain exposé à une température très basse, il peut éprouver des problèmes respiratoires. Il est alors recommandé de lui mettre un pull ou une veste avant de le sortir. Ainsi, il évitera certaines maladies.
  2. Si le chien dort dans le jardin ou à l’extérieur de la maison, il faut lui fournir des couvertures et un espace clos ou un abri pour se protéger du froid.
  3. Si les températures sont très basses et qu’il est jugé nécessaire de chauffer la niche d’un chien dormant dehors, il est possible de le faire, et c’est même adapté, tant que l’animal ne risque pas de subir de brusques changements entre le froid et la chaleur.

Espèces nécessitant des soins particuliers en cas de froid

  1. Les oiseaux, les chihuahuas, les hamsters et les cobayes sont très sensibles au froid.

  1. Dans le cas des oiseaux, il est idéal de les protéger le soir afin qu’ils ne soient pas exposés aux intempéries, ainsi que de maintenir une ventilation adéquate de la cage.
  2. Pour les bassins ou aquariums, c’est plus simple, car l’environnement peut être contrôlé plus facilement avec certains accessoires, comme les thermostats et les systèmes de filtration.
  3. Pour les rongeurs, les cages thermorégulatrices fonctionnent aussi très bien. Par temps froid, leur composition leur permet de réguler la température en fonction des besoins de l’animal.

“Nous ne devons pas ignorer toutes ces conditions. Nos animaux de compagnie dépendent de nous à 100%, et si nous n’utilisons pas un bon raisonnement pour les aider à lutter contre les changements climatiques, nous devrons évidemment faire face à de nombreuses complications, et nous les verrons souffrir. Il suffit juste de prêter attention à nos besoins et aux leurs, parce que, dans de nombreux cas, ces besoins sont très semblables.” a ajouté l’experte.

As-tu d’autres recommandations pour prendre soin des animaux en cas de changements climatiques soudains ? Sais-tu comment protéger tes amis à quattre pattes en cas de chaleur ou de grand froid ? Laisse un message dans les commentaires, et partage cet article avec toutes les personnes de ton entourage qui ont des animaux de compagnie !

Photo de couverture u/plumbermat / Reddit