Sympa

8 Méchants de cinéma qui ont connu des déboires amoureux

Quand on regarde un film, on a rarement tendance à s’identifier au méchant, puisqu’il va constamment à l’encontre du personnage principal. Toutefois, au fil de sa longue histoire, Hollywood a su modifier les stéréotypes du “méchant” et du “gentil”. Les histoires d’amour des méchants ont donc commencé à prendre de l’importance, nous aidant à comprendre un peu mieux les raisons qui les ont conduit à être ce qu’ils sont.

Sympa a compilé les histoires de huit méchants classiques du cinéma qui, contre toute attente, ont risqué leur cœur pour un amour qui n’était pas toujours réciproque. Leur attitude nous les a fait aimer un peu plus, ou du moins les voir avec des yeux différents.

1. Le comte Dracula dans le Dracula de Coppola

Contrairement à l’histoire originale écrite par Bram Stoker en 1897, ou aux films mettant en scène Béla Lugosi (1931) ou Christopher Lee (1958), ici le méchant comte n’est pas du tout un monstre impitoyable, mais un amant qui a perdu sa femme, Elisabeta, dans les croisades, et la voit reflétée dans Mina Harker, une demoiselle victorienne qui ne sait pas qu’elle a un amant vampire en Transylvanie.

Ce comte, qui ne souhaite qu’aimer à nouveau, se retrouve abattu par l’abandon et piégé par la tyrannie de l’immortalité. C’est ce que nous montre le film Dracula réalisé par Francis Ford Coppola et sorti en 1992. De même, la raison qui pousse Dracula à tuer est l’amour : on peut voir le tourment dirigé contre Jonathan Harker (le fiancé de Mina), puis la soumission à Renfield pour obtenir des nouvelles fréquentes d’Angleterre (où elle réside), et le meurtre haineux de Lucy Westenra quand il apprend que Mina s’est finalement mariée.

2. Erik dans Le Fantôme de l’Opéra

L’histoire du Fantôme de l’Opéra n’a pas beaucoup changé dans chacune de ses adaptations, et l’essence des personnages principaux a été respectée. Dans le Paris du XIXe siècle, Erik, un homme brillant mais défiguré, travaille à l’opéra comme assistant. Mais ce qui est curieux, c’est qu’il utilise ses compétences et ses connaissances scientifiques pour truffer le théâtre de pièges mortels et d’appareils de torture qu’il est le seul à connaître. Ainsi, ceux qui s’approchent trop près de lui ou se moquent de lui deviennent victimes de ses pièges et meurent.

Erik vit dans les catacombes du théâtre et n’a pas de bonnes relations avec les gens, car il est tourmenté par la difformité de son visage, qu’il a toujours porté couvert d’un masque, ce qui génère encore plus de mystère autour de son image. Lorsqu’il rencontre Christine, une jeune et innocente chanteuse d’opéra, il en tombe amoureux et son univers est bouleversé. Dans son empressement à la conquérir, il l’aide timidement dans sa carrière et la protège de ceux qui veulent lui nuire. Elle le prend comme une sorte de mentor et se sent bien à ses côtés. Mais lorsque Raoul, un personnage beau et superficiel, apparaît, la situation devient incontrôlable et la fureur d’Erik se déchaîne.

L’histoire originale de Gaston Leroux, publiée en 1910, ainsi que ses adaptations ultérieures, ne se terminent pas bien du tout, car Erik meurt ou finit avec la solitude pour seule compagne.

3. Severus Rogue dans Harry potter et les reliques de la mort : partie 2

Tout au long de la saga Harry Potter, on nous présente Severus Rogue, le professeur de potions (puis professeur de défense contre les forces du mal et finalement directeur de Poudlard), comme un homme dur, exigeant et parfois injuste envers ses élèves, en particulier Harry. Il le tourmente, le dénigre et parle constamment en mal de son père, James.

Mais, au fil des épisodes, on découvre que la haine de Rogue envers Harry n’est pas le fruit du hasard. Severus et Lily (la mère de Harry) étaient meilleurs amis à l’adolescence, et le jeune homme a fini par tomber amoureux d’elle. Mais lorsqu’ils entrent à Poudlard, elle rencontre James Potter et est bouleversée par l’image séduisante et populaire du garçon. Elle abandonne donc complètement son ami Severus, qui est constamment moqué par James et ses amis.

Ainsi, le professeur Rogue voit en Harry Potter le fruit de deux personnes, l’une qu’il aime et l’autre qu’il déteste. À la demande d’Albus Dumbledore et afin de protéger Harry des plans de Lord Voldemort, Severus doit cependant consacrer sa vie à prendre soin du garçon.

4. Imhotep dans La momie

Dans le film La momie (1999), un désastre se déclenche lorsque le pharaon Sethi découvre la romance entre sa bien-aimée Imhotep et Anck-su-Namun : les deux amants l’assassinent. Cela dit, leur amour ne dure pas car Anck-su-Namun se suicide et Imhotep s’échappe par le désert de Hamunaptra, la cité des morts, prêt à ressusciter sa bien-aimée.À l’instar du comte Dracula, le grand-prêtre Imhotep, lui, est condamné à la vie éternelle.

Au milieu du rituel de résurrection, Imhotep et ses prêtres sont capturés par les gardes du pharaon Séthi avant la fin de la cérémonie, et l’âme d’Anck-su-Namun est envoyée aux enfers. Les prêtres d’Imhotep sont momifiés vivants, et le grand-prêtre est victime de la malédiction de Hom Dai : il lui coupe la langue et l’enterre vivant avec cent scarabées, lui faisant endurer la vie éternelle dans l’agonie.

Des milliers d’années plus tard, Imhotep est ressuscité par erreur par la bibliothécaire Evelyn Carnahan et par Rick O’Connell. Il veut alors profiter de l’occasion pour ressusciter aussi sa bien-aimée et enfin régner à ses côtés.

5. Kong dans King Kong

Le film King Kong de 1933, tout comme ses adaptations ultérieures, se déroule sur la mystérieuse île du Crâne, où le gorille Kong est considéré comme la huitième merveille du monde et est vénéré comme un Dieu par les insulaires. Lorsqu’une expédition américaine perturbe la paix des lieux et menace le domaine des gorilles, les choses deviennent trop dangereuses pour les membres de l’expédition. Kong est furieux, mais lorsqu’il rencontre Ann, offerte en sacrifice par les indigènes de l’île, il en tombe follement amoureux.

Kong est emmené aux États-Unis, où il tente à nouveau de capturer Ann, mais un groupe de soldats l’assassine au sommet de l’emblématique Empire State Building. Avant de mourir, le gorille libère la jeune femme et la dépose soigneusement dans un endroit sûr pour la sauver et l’empêcher de mourir avec lui.

6. Anakin Skywalker dans Star Wars, épisodes I,II et III

On se souvient tous du sombre Dark Vador, le méchant de la saga Star Wars, avec son costume noir et son masque lugubre qui émet un sifflement rauque lorsqu’il parle. Pour atteindre ses objectifs, Dark Vador ne recule devant aucun obstacle, tuant ses ennemis de sang-froid en utilisant la Force.

Mais avant de devenir ce terrible méchant sans cœur, Dark Vador était le jeune et brillant apprenti jedi Anakin Skywalker, dont le pouvoir a été prudemment anticipé par Maître Yoda. Anakin rencontre la reine et sénatrice de Naboo, Padmé, et ils finissent par tomber amoureux, bien qu’ils sachent que leur romance ne peut pas durer, car leurs carrières respectives en seraient menacées. Alors qu’ils sont contraints de mettre fin à leur histoire d’amour, Padmé tombe enceinte, tandis qu’Anakin se débat entre le basculement vers le côté obscur et la poursuite de son entraînement de Jedi.

Souffrante, Padmé décide de rechercher Anakin, mais elle est interceptée par Obi-Wan Kenobi, qui cherche aussi Dark Vador, mais pour le tuer. Ce dernier croit que sa bien-aimée l’a trahi et tente de l’étrangler, mais Obi-Wan la sauve pour qu’elle puisse donner naissance aux jumeaux Leia et Luke. Finalement, Padmé meurt en couches et Dark Vador est confiné à jamais du côté obscur, jusqu’à ce qu’il se retrouve face à Luke et lui confesse qu’il est son père.

7. Davy Jones dans Pirates des Caraïbes : jusqu’au bout du monde

Davy Jones, l’un des méchants les plus emblématiques de la saga Pirates des Caraïbes, est un homme dont la passion pour la mer dépasse l’entendement. Son amour pour les flots atteint un tel niveau qu’il tombe amoureux de Calypso, la déesse des sept mers. Contre toute attente, elle s’offre à lui, et pendant longtemps, leur relation est heureuse. Mais deux obstacles conduisent leur romance droit à l’échec : Calypso doit vivre comme une mortelle et abandonner ses fonctions en mer, et elle est instable et indomptable comme la mer elle-même, de sorte qu’elle ne peut pas mener une vie amoureuse tranquille.

Calypso propose alors à Jones de commander un navire appelé le Hollandais volant, ensorcelé par ses pouvoirs, pour protéger et abriter les morts en mer. Les âmes sauvées peuvent reposer en paix pendant encore 100 ans en prêtant serment au capitaine Jones. En contrepartie, le capitaine n’est autorisé à poser le pied à terre qu’une fois tous les dix ans, tandis que Calypso est libre pour toute cette période.

Mais la déesse n’obéit pas. Lorsque Davy Jones fait son premier débarquement au bout de 10 ans, Calypso ne l’attend pas comme ils l’avaient convenu, si bien que l’homme, en raison de sa profonde douleur, s’arrache le cœur de ses propres mains. Mais il ne récolte qu’une souffrance plus grande encore, puisque que l’un des pouvoirs que Calypso lui avait accordés était celui de l’immortalité. Son cœur continue de battre à l’extérieur de son corps, enfermé dans une poitrine, et il devient le méchant impitoyable que nous connaissons aujourd’hui.

8. Catwoman dans Batman returns

Le film Batman Returns (1992) raconte l’histoire de Catwoman, l’ennemie maléfique (au premier abord) de Batman, et nous découvrons une fois de plus un récit plein d’amertume et de douleur. Catwoman est née sous le nom de Selina Kyle et n’a pas eu une vie très facile, bien au contraire. Elle travaillait comme secrétaire pour Max Shreck, un homme d’affaires impitoyable et propriétaire de plusieurs entreprises à Gotham City, qui a tenté de la tuer lorsqu’elle a découvert un plan macabre de son patron visant à laisser la ville sans électricité et à monopoliser le secteur.

Elle rassemble ainsi toute la colère et la frustration qui se sont accumulées au fil des années et se transforme en Catwoman. Dans un costume de cuir noir, cette femme va tenter de se venger de son patron et de toute une ville qui l’a tourmentée. C’est ainsi qu’elle rencontre Batman et commence à développer une relation d’amour-haine avec lui, car en théorie, ils sont opposés et travaillent pour des intérêts différents, mais en réalité, ils sont les deux faces d’une même pièce de monnaie, et finalement des âmes sœurs.

Tout au long du film, Catwoman découvre qu’elle a trop de ressentiment en elle et qu’elle n’est pas en harmonie avec elle-même, de sorte qu’elle ne peut pas bien s’entendre avec autrui ; sans parler de Batman, qui est aussi tourmenté qu’elle. Ainsi, on la voit errer dans les rues de Gotham City, confuse, comprenant que sa relation avec Bruce Wayne ne fonctionnera jamais, mais regrettant de ne même pas avoir osé essayer.

Pour lequel de ces méchants as-tu le plus d’empathie ? Connais-tu un autre antagoniste fictif qui a vécu une histoire d’amour tragique ? Fais-nous en part dans les commentaires !

Photo de couverture The Mummy / Universal Studios