Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

“Deux femmes différentes et un grand mystère” : un texte qui explique pourquoi parfois, un bon divorce vaut mieux qu’un mauvais mariage

21-1
728

“Elle est tout simplement insupportable ! m’a dit un jour mon ami en parlant de son ex épouse. Une femme affreuse. Je ne veux même plus penser à elle !”

Il avait récemment divorcé de sa femme. Et bien qu’il dise qu’il ne voulait pas s’en souvenir, il n’arrivait pas à arrêter d’en parler. Il m’a raconté qu’elle faisait toujours des histoires pour tout, que c’était impossible de sortir faire les courses avec elle : tu pouvais être sûr qu’elle allait faire un scandale ; qu’elle ne faisait pas à manger à l’heure, quand il arrivait mort de faim du boulot ; qu’elle dépensait de l’argent pour des bêtises, alors qu’elle-même ne gagnait qu’une misère ; qu’elle avait pris du poids, et que cela l’exaspérait : une femme se devait d’être mince !

Mon ami se plaignait tellement et de manière si virulente, que je lui ai demandé un peu plus de retenue.

“C’est facile pour toi de donner des leçons de morale, toi tu n’as jamais vécu ça !” - s’est exclamé mon ami. “J’aurais bien aimé voir si toi tu aurais tenu avec elle ne serait-ce qu’une semaine. Moi j’ai tenu 7 ans. C’est bien que nous n’ayons pas eu des enfants au moins. Ils auraient été malheureux”.

“D’accord”, ai-je dit, “Calme-toi”.

Mais mon ami ne se calmait pas : “Tu n’imagines pas à quel point elle me dérangeait avec ses appels constants ! J’allais voir mes amis et elle m’appelait toutes les 5 minutes : ‘Tu rentres bientôt ?’ Punaise, j’avais vraiment honte”.

“Oui”, ai-je convenu, “c’est horrible. Mais maintenant tu es libre”.

Trois ans plus tard, je me suis souvenu de cette conversation. Je rendais visite à un autre ami. Il m’a dit : “Allons au parc ? Promenons-nous avec la poussette”.

Sa fille avait six mois et il adorait se promener avec elle. “Bien sûr”, ai-je répondu.

Nous nous baladions dans les rues, sa fille dormait, et mon ami me racontait à voix basse à quel point il était heureux. À l’heure actuelle, il est si rare d’entendre des mots si jolis et si simples, que je l’écoutais avec attention. Surtout qu’il y avait une énigme qui m’occupait l’esprit.

Il m’a parlé de sa femme. Ils étaient ensemble depuis plus de deux ans. Ils s’étaient rencontrés lors d’une grande fête, où cet ami ne voulait pas aller au départ.

“Quand j’y repense maintenant”, a-t-il gloussé. “Je me dis que si je ne m’y étais pas rendu, je n’aurais jamais rencontré ma Léna”.

Léna était la femme parfaite, d’après mon ami. Elle cuisinait très bien, elle avait organisé tellement bien la maison que mon ami se réjouissait de chaque petite tasse ; et en même temps, elle dépensait l’argent du ménage très judicieusement. Mon ami lui avait donné le double de sa carte de crédit et ne vérifiait même pas les dépenses sur les comptes.

Ils ne se séparaient presque jamais. “Tu sais”, m’a-t-il dit, “si je me retrouve quelque part sans elle, une heure après, je commence déjà à m’ennuyer. Je dis au revoir rapidement et rentre à la maison. Nous ne nous sommes disputés qu’une seule fois — à cause du prénom de notre fille. Elle voulait l’appeler Tonya et moi — Rita. Eh bien, nous l’avons appelé Tonya, comme tu le sais. Oui, je me suis battu un peu, mais j’ai moi-même pensé : ” et pourquoi pas après tout ? C’est un beau prénom. Léna a raison“.

Et puis il a ajouté : “Et elle est superbe. Bien que Léna marmonne constamment qu’elle a besoin de perdre du poids.”

“Cela veut dire que tu es toujours aussi amoureux, même si vous êtes ensemble depuis longtemps ?” ai-je demandé.

“Bien sûr ! Et chaque jour qui passe je l’aime de plus en plus”.

...Des épouses si différentes pour chacun de mes deux amis. Et pourtant... il s’agit de la même femme. Léna était la femme de quelqu’un qui a fini par la détester ; elle est devenue la femme d’un autre, qui la vénère.

Maintenant, je me pose la question : comment est-ce possible ?

Dis-nous dans les commentaires : penses-tu qu’une femme peut changer à ce point étant avec un autre homme ou la femme évolue selon l’homme avec qui elle vit ?

Sympa publie ce texte avec l’autorisation de l’auteur Alexei Belyakov.

Photo de couverture Andrea Piacquadio / Pexels
21-1
728