Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

10 Questions de sécurité que tu dois poser à tes enfants (et quelques astuces que tu dois absolument connaître)

3-14
17k

Chaque année, 460 000 enfants disparaissent rien qu’aux États-Unis. En Allemagne, le chiffre est de 100 000, en Russie, de 45 000 et, en Espagne, de 20 000. Dans d’autres pays, les statistiques ne sont pas moins inquiétantes. Sans parler du grand nombre de petits qui sont blessés dans leur foyer au cours d’accidents domestiques ou sont victimes d’incendies. Rien d’étonnant donc que les parents se demandent comment faire face à ce fléau et comment prendre soin au mieux de leurs enfants. Le mieux, c’est de leur rappeler constamment certaines règles de sécurité de base, et de les revoir avec eux lors de situations concrètes afin qu’ils apprennent à faire attention et vivre en toute sécurité.

Sympa espère que tes enfants n’auront jamais à mettre en pratique les conseils suivants en situation réelle. Cela dit, nous t’invitons à leur poser ces 10 questions afin de savoir à quel point ils sont avertis du danger qui les entoure. Tu trouveras à la fin de cet article un bonus avec des conseils de vie pour tous les parents.

1. “Sais-tu ce que tu peux faire quand tu es seul à la maison, et ce que tu ne dois pas faire du tout ?”

Veille à ce que ton enfant sache ce qu’il est interdit de faire quand tu n’es pas chez toi, et ce qui est permis (surtout s’il a des tâches à réaliser).

S’il rentre de l’école et qu’il reste tout seul longtemps, il est essentiel de mettre en place une routine précise. L’enfant s’habituera à t’informer régulièrement de ce qu’il fait, et toi, tu seras au courant de tout. Par exemple :

16 h 00 — À la sortie de l’école, appeler ses parents.
16 h 15 /17 h- Jeux dans la cour avec les amis.
17 h 15 — Retour à la maison, appeler les parents.
17 h 30 / 18 h 00- Faire les devoirs.
18 h 00 / 18h40 — temps libre.
18 h 40 — Retour des parents du bureau.

Il faut que les enfants sachent ce qu’il est interdit de faire, par exemple, mettre quelque chose au feu ou repasser le linge. Si tu veux éviter des blessures, ne laisse pas tes enfants regarder la télé pendant qu’ils font leurs tâches ménagères.

2. “Une voisine t’a invité chez elle prendre un thé avec des biscuits. Qu’est-ce que tu fais ? ”

Les invitations de la part d’inconnus ne doivent pas être acceptées sans en avoir parlé aux parents au préalable. Ils se feront du souci et, en plus, la voisine peut décider d’aller acheter du pain, laissant l’enfant à la charge d’un fils peu responsable. On ne sait jamais ce qu’il peut se passer.

Explique à tes enfants qu’ils ne doivent jamais laisser entrer des inconnus à la maison. Même si les relations sont bonnes avec la voisine, cela peut changer du jour au lendemain.

Rappelle-leur qu’ils ne doivent jamais aller nulle part avec des inconnus. Les délinquants peuvent faire appel à toutes sortes d’astuces pour enlever un enfant : lui proposer de caresser un lapin, lui promettre de lui donner une voiture téléguidée ou l’inviter à participer à un programme de télévision. Dis-leur qu’il faut toujours se méfier des personnes inconnues.

3. “Quel est le danger des cabines électriques de transformation, des puits et des égouts?”

Explique à ton enfant que, en cas de chute dans l’un de ces endroits, ses cris ne seront pas entendus. Même s’il survit à une chute aussi profonde, il sera presque impossible qu’on le retrouve. De plus, le dioxyde de carbone accumulé dans le fond d’un puits rendra la respiration très difficile.

Il ne doit donc ni monter sur les couvercles des puits ni s’y asseoir. Si tu vois qu’il y a une construction de ce type près de chez toi, explique-lui qu’il ne doit jamais se rapprocher de la manivelle car, lorsque le tuyau tombe, il tourne très rapidement, et il peut subir un terrible coup.

Il ne doit pas marcher sur le couvercle d’un égout, même s’il a l’air solide. Il peut être fêlé ou mal posé.

Quant aux cabines électriques de transformation, il ne doit ni s’en rapprocher, ni monter sur le toit, ni grimper aux arbres attenants, ni même jouer près de cet endroit. Le voltage de ces cabines atteint 10 000 volts, et peut affecter quelqu’un à une distance de plus de 60 centimètres du bâtiment où elles se trouvent. Il ne faut pas non plus se rapprocher de plus de huit mètres des câbles qui se trouvent par terre, ou de ceux qui sont cassés et suspendus.

4. “Dans la rue, tu vois un joli chiot que tu aimerais caresser. Peux-tu le faire ?”

C’est dangereux, car la mère du chiot doit être tout près et elle peut prendre les actions de l’enfant comme une menace pour son bébé, et l’attaquer. De plus, un chien errant a beaucoup d’infections, dont la teigne, et peut les transmettre à l’enfant.

Il faut que tu dises à ton enfant qu’il doit toujours éviter de se rapprocher des animaux errants ou sauvages. Les chiens et les chats peuvent être atteints de la rage, et certaines espèces de chauves-souris sont également atteintes de cette maladie, quoique dans des cas très rares. Si tu vois une chauve-souris dans la maison, avant de la libérer, mets des gants épais et évite de réaliser des mouvements brusques.

5. “Que dois-tu faire si cela sent le brûlé à la maison ?”

Il faut trouver la source de l’odeur le plus vite possible. Il faut vérifier toutes les pièces, la cuisine et la terrasse en fermant les fenêtres pour être sûr que l’odeur ne vient pas de la rue. Un petit incendie peut être éteint si on met la terre d’un pot dessus, ou une couverture en laine. SI l’huile de la poêle prend feu, il suffit de la couvrir avec le couvercle pour l’éteindre.

Rappelle à ton enfant qu’il ne doit jamais jeter de l’eau sur un appareil électroménager qui a pris feu. Montre-lui comment déconnecter le courant électrique de la maison au cas où tu ne serais pas chez toi, et que cela s’avérerait nécessaire. Si le feu devient incontrôlable, l’enfant doit abandonner immédiatement l’appartement, ne pas utiliser l’ascenseur et appeler les pompiers et ses parents.

6. “À quoi ressemble un délinquant ?”

La plupart des enfants sont convaincus que le profil d’un délinquant est forcément celui d’un homme. Et pourtant, une femme jolie et agréable (même avec un bébé dans les bras) ou une vieille dame aux allures de gentille mamie peuvent aussi être de dangereux criminels. D’autres enfants peuvent être un bon appât pour le kidnappeur : on leur a probablement promis un jouet ou de l’argent pour chaque nouvelle victime.

7. “Que dois-tu faire si on veut te prendre ton argent ou ton téléphone portable ?”

Explique à ton enfant que, si les voleurs le harcèlent et exigent qu’il leur donne son portefeuille ou son cartable, il vaut mieux s’en séparer. Sa vie et sa santé valent bien plus que des objets ou de l’argent. Si l’enfant est assez grand et qu’il voit un supermarché avec des gardes ou une station de police, il peut se sauver en courant et demander de l’aide. En arrivant à ces endroits, il doit téléphoner à ses parents afin qu’ils viennent le chercher (ton enfant connaît ton numéro de téléphone par cœur, n’est-ce pas ?).

8. “Un ami ou un membre de la famille a-t-il le droit de poser sa main sur ton genou ou de te serrer par la taille si tu n’es pas d’accord ?”

C’est un sujet assez compliqué et la plupart des parents ne souhaitent pas l’aborder. Et pourtant, il faut en parler car, parfois, mêmes les grandes filles ne savent pas comment réagir lorsqu’un ami commence à montrer une attitude qui va au-delà de l’amitié. Elle doit dire clairement qu’elle n’aime pas ces gestes. Souvent, le fait de ne pas savoir comment arrêter l’autre est à l’origine d’une attaque sexuelle.

Quant au harcèlement, si celui-ci a lieu dans un endroit public, par exemple, dans un autobus, ta fille ou ton fils doit dire à voix très haute : “Arrête de me toucher !”. Un enfant doit savoir dès tout petit que personne n’a le droit ni de l’embrasser ni de le serrer dans ses bras, à moins qu’il ne donne son consentement.

9. “Tes amis t’invitent à jouer dans un chantier. Tu peux y aller ?”

Ton enfant doit savoir qu’il ne peut aller jouer ni dans des chantiers ni sur les voies ferrées (même si les trains n’y passent presque jamais). Dans le cas des chantiers, il peut tomber dans un trou, être couvert de décombres ou, en trébuchant, tomber d’un échafaudage. Quant aux voies ferrées, il peut se distraire à cause du jeu et ne pas réaliser qu’un train arrive à toute vitesse.

10. “Comment dois-tu répondre quand quelqu’un téléphone ?”

Si un inconnu ou un adulte dont l’enfant ne reconnait pas la voix téléphone, il ne doit surtout pas dire que ses parents ne sont pas là. Mieux vaut qu’il dise : “maman est très fatiguée et m’a demandé de ne pas la réveiller”, ou “papa est occupé en ce moment, c’est de la part de qui ?”.

Rappelle-lui qu’il ne doit jamais donner de l’information concernant sa famille par téléphone : ni le nom de ses parents, ni l’heure à laquelle ils rentrent du travail, ni le numéro de la carte de crédit de maman.

Bonus : quelques conseils qui peuvent t’aider à préserver ta santé ou la vie de ton enfant

  • Si tu vas en famille dans un bois ou dans tout autre endroit où l’enfant peut se perdre, mets un sifflet autour de son cou (dans le cas des tout petits, mieux vaut le mettre dans une poche afin d’éviter un étranglement). Tu pourras ainsi l’écouter plus facilement, et lui, il ne perdra pas sa voix en criant. Si au bout de 10 minutes tu ne retrouves pas ton enfant, appelle la police. Le sifflet peut aider aussi lorsqu’il se fait attaquer par des délinquants : un son aussi aigu peut les obliger à s’éloigner.
  • Mets-toi d’accord avec ton enfant pour que, au cas où il se perdrait, il reste toujours au même endroit. Tu pourras le retrouver plus facilement ainsi. Mais si ton enfant est monté dans un autobus et que celui-ci a démarré avant que tu ne montes, il faut qu’il sache qu’il doit descendre au prochain arrêt, et t’attendre.
  • Si ton enfant va à une soirée avec un groupe d’amis peu fiables, demande-lui de te sauvegarder sur son téléphone portable non pas comme “maman” ou “papa”, mais avec leurs prénoms. Si les choses ne vont pas bien, le fait d’appeler ou d’envoyer un texto à un ami ou une amie ne sera pas embarrassant pour lui.
  • Demande tous les jours à ton enfant s’il a passé une bonne journée. Même s’il ment, tu verras que quelque chose ne va pas dans son comportement. C’est très important, surtout pour les adolescents, car les taux de suicides sont de plus en plus élevés.
  • Pardonne-lui dès maintenant tout ce qu’il fera dans l’avenir. Maintenant tu as un petit ange adorable, mais dans cinq ou 10 ans, il peut commencer à fumer, à casser des vitres avec ses copains ou à rentrer très tard le soir. Tâche de le persuader du fait que tu l’aimeras toujours, peu importent les circonstances. Autrement, la peur de ta colère le rapprochera davantage des mauvaises compagnies et le poussera à faire davantage de bêtises.

Quels conseils de sécurité donnes-tu à ton enfant ? Est-ce que tu lui donnes assez de liberté ? Ou au contraire, cherches-tu à avoir le contrôle de sa vie à tout moment ? Ne manque pas de partager tes commentaires ci-dessous !

3-14
17k