Sympa

12 Personnes ont raconté ce que c’est que d’être l’enfant des parents âgés

Nos parents nous considèrent toujours comme des enfants qui ont besoin d’attention et de contrôle, et cela, quel que soit notre âge. Une mère demande tout le temps à son petit s’il a bien mangé et s’il a pensé à bien se couvrir, même s’il fait 20 °C dehors. Mais plus les mamans et les papas avancent en âge, plus ils ont besoin de soins, car leur énergie et leur santé se détériorent. Mais qu’en est-il des enfants qui ont grandi avec des parents d’âge mûr ?

Chez Sympa, nous avons lu beaucoup d’histoires honnêtes sur les joies et les peines que vivent les enfants tardifs et nous aimerions partager leurs témoignages avec toi. Nous espérons que quand tu les auras lus, tu appelleras tes parents pour leur dire que tu les aimes.

  • Quand je suis née, ma mère avait 36 ans et mon père en avait 48. Cela m’a créé un terrible complexe dans mon enfance. Je m’énervais lorsqu’on me prenait pour leur petite-fille. Aujourd’hui, ils ont 60 et 72 ans, et quand ils croisent de vieux amis, ces derniers les regardent, frappés, et demandent s’ils ont passé les dernières 20 années de leur vie dans une chambre de congélation. En fait, les cheveux de mon papa sont encore noirs et ma mère est encore mince. Pour toute réponse, mes parents sourient d’une manière énigmatique. Or, je sais que c’est parce qu’ils sont jeunes au fond du cœur, et que le corps n’est que le reflet de l’âme. © “Podslushanо” / Ideer
  • Maman avait 41 ans et papa 45 à ma naissance. Ils ont tous les deux mis énormément d’efforts dans mon éducation et m’ont fait profiter de leur expérience. Je pense que beaucoup de jeunes parents ne sont tout simplement pas en mesure de faire pareil. Pourtant, il y avait des inconvénients dans ma situation. Papa prenait des médicaments contre l’hypertension, et il pouvait dormir toute la journée. Je passais pas mal de temps avec lui, mais quand il dormait, je m’ennuyais terriblement. © Julie Edelstein / Quora
  • Maman m’a donné naissance à 40 ans, et mon papa était sexagénaire. Mes parents ont toujours été patients avec moi, c’est un avantage incontestable de leur âge. Leur manière de voir les choses était unique. Grâce à elle, même quand j’étais très jeune, je n’avais pas de problèmes à entrer en communication avec des gens adultes. Maintenant, j’ai 23 ans et j’apprécie le temps que je peux passer avec eux. Or, mes parents me font parfois de la peine. Mais tout le ressentiment ou la déception se dissipent quand je me rends compte que chaque rencontre pourrait être la dernière. © Elizabeth Hitchcock / Quora
  • Mon père avait 65 ans quand je suis née. Il est médecin et ma mère est infirmière, donc dans ma famille, on parlait souvent de la mort. J’ai grandi dans l’angoisse. J’avais peur de me réveiller un jour et de le trouver sans vie. Le côté positif, nous avions droit à une assistance généreuse de la part du gouvernement. Comme certaines réductions de prix, par exemple. Et souvent, nos acquisitions étaient au nom de papa pour qu’on puisse en profiter. © GuriStargin / Reddit
  • Ma mère avait 45 ans et mon père 43. La différence entre les générations était insupportable, et pour cela, nous nous disputions souvent. Je suis encore contrariée chaque fois que je constate que ma mère n’est pas en mesure de me comprendre. Mon père voulait me voir terminer mes études, trouver un emploi, me marier... Mais, hélas, il est décédé peu avant son 62e anniversaire. J’espère que maman sera là et partagera avec moi tous ces moments. © Prithpal Kaur / Quora
  • Mon père avait 45 ans quand je suis né. C’est bizarre d’être un adolescent et d’avoir des parents âgés. Ils prennent certaines choses plus au sérieux, ainsi, les miens voulaient souvent que je rentre plus tôt que les autres enfants. De plus, les histoires que mon père me racontait sur sa propre enfance me choquaient parfois, et quant à lui, il se disait frappé par la rapidité avec laquelle les enfants modernes s’appropriaient de nouvelles technologies. © Rainyboots / Reddit
  • Je suis née quand papa avait 42 ans. Même s’il voulait un fils, il me choyait. Enfant, j’avais tout ce dont j’avais besoin, voire plus (et même quand on passait par des moments difficiles). Je n’ai jamais eu honte de son âge, bien au contraire. Quand il m’emmenait à l’école ou au centre sportif, j’étais prise d’une immense fierté, parce que j’étais avec PAPA, venez voir tous ! Il m’a inculqué l’amour du sport, et si j’ai obtenu de bons résultats, c’est grâce à mon père. Maintenant, en tant qu’adulte, ces relations sincères et ouvertes me manquent vraiment.
  • Au moment de ma naissance, ma mère avait 39 ans et mon père 61. C’était génial de grandir avec des parents mûrs. Du fait de leur âge, ils comprenaient très bien ce qui était vraiment important dans l’éducation, et ils privilégiaient donc ma formation et ne me reprochaient pas de petits échecs. © Sarenna McKellar / Quora
  • Je suis venue au monde quand maman avait 39 ans et que papa en avait 44. Je pense qu’avec l’âge, l’attitude envers les enfants devient plus consciente. La personne se connaît bien et comprend comment va la vie. Mes parents n’étaient pas stricts, mais quand on te traite avec respect, tu n’as pas envie d’abuser de cette confiance. Les conversations amicales avec mes parents ont développé mon esprit critique, je n’ai donc jamais hésité à exprimer mon opinion. Quand j’avais 15 ans, mes camarades de classe se moquaient de moi, parce que mes parents étaient “vieux”. À cette époque, je sentais de l’amertume et de la honte, mais ça n’a pas duré. Je sais que maman et papa sont mes meilleurs amis. La seule chose, c’est que je m’inquiète un peu plus pour eux maintenant que nous vivons dans des villes différentes. J’appelle mes parents tous les jours pour avoir des nouvelles de leur santé.
  • J’ai un frère de 2 ans. Mon père est âgé de 50 ans et ma mère de 42. Moi, j’ai 18 ans. Je me souviens de mon enfance et je comprends que ça a été top. Pourtant, je me sens triste car je fais des efforts pour éduquer mon frère, lui apprendre des choses pratiques, alors que notre mère lui allume la télé et il regarde des dessins animés stupides qui ne servent qu’à le rendre con. C’est tellement plus simple ! Il ne court pas, ne saute pas et ne dérange personne. C’est ça, les enfants des parents âgés : un parent est trop paresseux et l’autre dit qu’il est déjà vieux pour ça. © “Podslushanо” / Ideer
  • Je suis né en 1999, et mon père, en 1947. L’un des principaux avantages de son âge, c’est qu’il est capable de parler de tout. Je peux évoquer n’importe quel sujet et il saura facilement alimenter l’échange. Il a une excellente mémoire. Il m’a appris plein de choses sur différents sujets car il avait enchaîné les métiers de pilote, ingénieur, peintre et menuisier. Mais surtout, le métier d’être mon père. Son âge m’a offert de nombreuses nouvelles opportunités. © Nathan Lewman / Quora
  • Ma mère m’a eue tard. Elle a toujours été fragile, mais ça n’a pas affecté mon éducation car elle me consacrait suffisamment de temps. Ces dernières années s’avèrent pourtant plus difficiles. Ses problèmes de santé se font sentir de plus en plus et de nouveaux troubles s’ajoutent. Je prends soin d’elle. Elle vient tout juste d’avoir 80 ans, et je vais lui offrir des roses. Je suis déjà moi-même grand-mère, mais je me sens comme une collégienne qui a acheté des fleurs pour l’anniversaire de sa maman et j’ai hâte de lui faire plaisir. On n’a pas tort de dire que nous sommes enfants tant que nos parents sont vivants. © “Podslushanо” / Ideer

Et toi, penses-tu que l’âge des parents a l’influence sur l’éducation et la vie des enfants ? À ton avis, quel est le meilleur âge pour avoir des bébés ? N’hésite pas à partager ton opinion dans les commentaires !