6 Raisons pour lesquelles les aînés des fratries mûrissent plus vite

Si tu es le premier enfant de la famille, à un moment donné, tu as dû connaître un gros changement : du jour au lendemain tu es devenu " grand ". Et en bonus, tu as sûrement obtenu de nouvelles responsabilités et des petits reproches.

Chez Sympa, nous avons aujourd’hui rassemblé pour toi des histoires d’aînés et les opinions des psychologues, en espérant que cela aide les parents à éviter les erreurs les plus fréquentes.

1. Dès tout petit, tu sais ce que signifie " être responsable "

Les études montrent que les enfants aînés sont plus responsables et plus organisés. Cela s’explique par le fait que les parents fondent souvent leurs espoirs sur eux.

Les parents sont habitués à compter sur leur aîné et ne remarquent pas toujours qu’il peut être fatigué des responsabilités. Les phrases telles que " tu es grand maintenant et dois te comporter comme un adulte " ou " tu es grand et tu dois aider tes parents " sont malheureusement très connues à la plupart des aînés.

  • Un jour, ma mère m’a dit : " Et si on t’offrait un petit frère ou une petite sœur ? Tu pourrais prendre soin du bébé et apprendre à être responsable... " J’ai alors pensé qu’elle devrait elle-même apprendre à être responsable mais je n’ai pas osé le dire. © LizavetkaBuyanit / Pikabu

  • Ma mère essayait d’élever un homme responsable et indépendant et elle m’aimait très fort. J’avais seulement 10 ans et je devais déjà m’occuper d’un petit bébé. Nous étions tous dans cette situation : tous mes copains et copines s’occupaient d’abord de leur petit/e frère/sœur et seulement après l’avoir ramené/e à la maison, ils pouvaient avoir une heure de liberté. Les mamans et les papas de 9-10 ans : rien que d’y penser, cela me rend triste. © S.Sever / Pikabu

  • Je suis l’aînée d’une fratrie de 6 enfants. Nous nous sommes tous occupés des petits mais moi, comme j’étais la plus grande, je suis devenue une deuxième maman pour mes frères et sœurs. Mes parents ont appris aux petits à me respecter et moi, ils m’ont appris à être responsable. Quand nous étions petits, nous nous sommes souvent disputés mais aujourd’hui, nous sommes très proches. S’ils ont des problèmes, ils me demandent conseil et moi, je suis toujours là pour eux. © rami56743 / Reddit

2. Tu as l’habitude de te contrôler dans n’importe quelle situation parce que " tu es un exemple pour ton petit frère ". Toujours.

L’enfant aîné doit toujours bien réfléchir avant de faire ou de dire quelque chose parce que son petit frère ou sa petite sœur peut suivre son mauvais exemple. Cela l’oblige à se contrôler, à oublier sa naïveté d’enfant et, par conséquent, à devenir perfectionniste.

De peur de perdre le respect de ses petits frères et sœurs, l’aîné se sent obligé de les aider avec leurs devoirs, le ménage etc. Les plus grands élèvent souvent les plus petits. C’est ainsi que les enfants plus âgés acquièrent des qualités de leader, contrairement aux plus jeunes.

Cependant, c’est très épuisant d’être toujours un soutien et un exemple pour les autres. Tout aîné a probablement connu des moments où il aurait voulu avoir un grand frère ou une grande sœur pour se sentir protégé.

  • J’ai 10 ans d’écart avec mon frère. Enfant, je lavais et repassais le linge, je changeais ses couches et je faisais même la cuisine. Là, j’ai 25 ans, je suis célibataire et je n’ai aucune envie d’avoir un enfant. © Barmaley669 / Pikabu

  • Je suis enfant unique. La plupart de mes cousins sont plus jeunes que moi. J’ai toujours rêvé d’avoir un grand frère qui pourrait m’apprendre beaucoup de choses pour que je ne sois pas seule dans ce monde. C’est peut-être pour ça que tous mes amis sont plus vieux que moi. © small_latchamatte / Reddit

3. Quelle que soit la situation, c’est toujours l’aîné qui est coupable

Si les enfants se disputent ou font des bêtises ensemble, c’est souvent le plus grand qui est considéré comme le coupable. Cela semble très injuste quand les petits cassent des jouets ou abîment leurs vêtements mais les parents accusent l’aîné, car c’est censé être le plus responsable.

Les psychologues conseillent aux parents d’être très délicats lorsqu’ils font des remarques et de faire attention à ne pas prendre le parti de l’un des enfants : sinon, l’un d’eux peut s’habituer à toujours être " sauvé " et l’autre à toujours culpabiliser.

  • Je suis l’aînée. J’ai deux petits frères. J’ai toujours été punie pour leurs bêtises comme si c’étaient les miennes. Voire carrément pour ce qu’ils ont fait + pour le fait de ne pas les avoir surveillés. © nadyozha28 / Pikabu

  • Dans l’enfance, j’étais un sacré manipulateur. Un jour, quand j’étais très petit, mon frère et moi étions assis sur le siège arrière de la voiture. Soudain, j’ai commencé à pleurer parce que mon frère " m’avait tapé ". Juste comme ça, j’ai prétendu avoir mal pour que mon frère ait des problèmes. Il a dit qu’il ne m’avait pas touché mais personne ne l’a cru : pourquoi un petit bébé tout mignon raconterait un tel mensonge ? Évidement, c’est l’enfant de 5 ans qui est le coupable... © Steph Long / Quora

4. Quand le petit te tape, tu ne peux pas le taper pour te défendre parce que " tu es plus grand et plus intelligent "

" Tu es plus grand, tu dois être plus raisonnable " : c’est la phrase qui fait croire au plus petit qu’il a droit à tout ce qu’il veut quand il veut, tandis que le plus grand pensera que ses parents sont injustes envers lui.

Les situations de rivalité entre enfants sont inévitables. Mais c’est surtout le plus âgé qui a besoin du soutien de ses parents. Il est important pour lui de savoir qu’il a un rôle très spécial dans la famille et qu’il est très aimé. Les parents devraient encourager les efforts qu’il fait pour être patient avec le plus petit.

  • L’une des phrases les plus embêtantes que j’ai juré de ne pas répéter à mes propres enfants : " Tu es plus grande, tu dois être plus sage ! " Mes enfants ont le même écart d’âge que j’ai avec ma sœur et jamais je ne leur dirai ce genre de chose. © MetalMaiden / Pikabu

  • Mon petit frère m’embête mais personne ne me croit parce que je suis plus grand et plus fort. C’est pour cela que je me moque de lui : je veux qu’il comprenne ce que ça fait d’être à ma place. © Tri7on99 / Reddit

5. Tu es sûr que tes parents aiment plus ton petit frère

Il arrive que les adultes punissent les enfants de différentes façons : en fonction de l’âge ou du sexe, ils peuvent être plus gentils avec les uns et plus sévères avec les autres. Autrement dit, ils choisissent leur chouchou.

Les études montrent que 70 % des mères nomment l’enfant envers lequel elles ont des sentiments très particuliers. Et seulement 15 % des enfants interrogés estiment que leur mère aime tous ses enfants de façon égale.

À l’avenir, cela peut affecter gravement l’estime de soi de l’enfant “mal aimé”. À l’adolescence, ces enfants sont plus susceptibles de développer de mauvaises habitudes. De plus, la tension entre les enfants augmente si l’un d’eux est moins aimé (ou du moins s’il le pense).

Si les parents encouragent un enfant pour les qualités que l’autre n’a pas, ils devraient également encourager les réussites de l’autre enfant. Chaque personne a ses points forts et ses points faibles et c’est tout à fait normal.

  • Il y a toujours un enfant que les parents préfèrent. Ma mère a élevé quatre enfants. Elle a toujours préféré mon deuxième frère parce qu’il est responsable et indépendent. Je ne l’ai jamais entendue dire quoi que ce soit de négatif à son sujet, alors qu’elle le fait souvent avec moi ou mon premier frère. © Sandy Morales / Quora

  • J’aurais préféré être plus jeune que mon frère. Ma mère a toujours été plus sévère avec moi. Peut-être qu’il existe une autre explication à une telle attitude, mais je suis sûr que c’est une question d’âge. © Purplewavyline / Reddit

6. Tu n’as pas assez d’intimité

L’aîné a besoin de son espace intime comme preuve du fait qu’avec la naissance du bébé, il ne sera privé de rien. Les phrases du genre " donne-lui ton jouet, il est plus petit " ou " tu dois céder ton lit à ton petit frère " aggravent le sentiment d’insécurité.

Chacun doit avoir un endroit où ranger ses affaires personnelles. Il s’agit de savoir défendre son espace vital et de respecter celui des autres. La personne qui n’a pas d’espace intime devient dépendante de l’avis des autres et considère l’agression comme quelque chose de normal.

  • Nous sommes trois et je dois toujours laisser aux petits la dernière part d’un plat. C’est parfois nul d’être grand frère. © Champa_The_Great / Reddit

  • C’est vrai. Soit je suis trop gentil et les gens dépassent les limites, soit je deviens trop agressif. J’y ai réfléchi récemment. Les gens comme nous sont très sensibles à la violation de leurs limites personnelles. © danidandeliger / Reddit

  • Dans notre famille, nous avons une règle : si l’un des enfants reçoit un cadeau, les autres doivent aussi en avoir un. Même si ce n’est l’anniversaire que du premier. Quand l’enfant n’a que 3 ans, il n’arrive pas à comprendre pourquoi son frère a droit à un cadeau et pas lui. Alors que s’il reçoit au moins une boîte de crayons ou un Kinder, il ne se sentira pas oublié. © Lottto / Pikabu

Bonus : il y a aussi des avantages ! Tu as toujours su comment piéger ton petit frère.

Alors, as-tu des frères et sœurs ? Et toi, as-tu eu des problèmes liés à votre différence d’âge ? N’hésite pas à partager ton expérience avec nous dans les commentaires !

Photo de couverture pixabay.com, Barmaley669 / Pikabu
Partager cet article