Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

9 Messages négatifs transmis par les contes de fées, et un moyen d’en protéger les enfants

Aujourd’hui, les dessins animés de Disney sont de plus en plus critiqués par les féministes pour leur impact négatif sur les petites filles et la société en général. Cependant, la racine du problème est bien plus profonde : les contes de fées que les parents lisent à leurs enfants sont aussi douteux en ce qui concerne l’éducation des filles. Ces contes ont été écrits à une autre époque et ne reflètent plus la réalité actuelle.

Chez Sympa, nous aimons bien les contes de fées et pensons que l’enfance est inimaginable sans nos livres préférés. En revanche, en lisant certains contes, il faut discuter avec les enfants pour les remettre dans le contexte et éviter toute incompréhension. Nous avons préparé pour toi quelques détails à ne pas oublier durant la lecture.

Être une bonne personne ne nécessite pas
d’être femme au foyer

On peut retrouver ce message dans certains contes Disney comme par exemple “Blanche-Neige et les Sept Nains”, “Cendrillon” ou “La Belle et la Bête”. Les héroïnes principales sont de très bonnes femmes d’intérieur qui maîtrisent bien les tâches ménagères alors que les personnages négatifs ne savent pas cuisiner ou faire le ménage.

Ces contes donnent l’impression qu’une femme est une bonne personne uniquement si elle sait nettoyer sa maison du sol au plafond. Dans notre monde actuel, ces dogmes ne s’appliquent plus.

Le mariage n’est plus une obligation, mais une possibilité

La majorité des contes respectent le chemin classique “problème — aventure — récompense”. Les récompenses pour les garçons sont généralement l’amour, la justice, un titre, la richesse etc. Les aventures des filles ont très souvent le même final : un mariage avec un prince charmant. Mais aujourd’hui, le mariage n’est qu’une alternative et les filles ont plein d’autres possibilités pour être heureuses et réussir dans la vie .

Il peut arriver que tu sois la seule personne
capable de te sauver la vie

Keira Knightley a un jour avoué qu’elle abordait le choix des contes de fées pour sa fille avec prudence. L’actrice n’aime pas que les héroïnes de certains contes aient l’air impuissantes en attendant le prince charmant qui les sauvera lorsqu’elles se retrouvent dans des situations compliquées.

Par exemple, Cendrillon continue de servir sa belle-mère dans sa propre maison sans faire valoir ses droits. Elle a la chance d’avoir une marraine sympa, mais dans la vraie vie, tu es souvent la seule personne à pouvoir t’aider toi-même.

Par contre, Keira Knightley laisse sa fille regarder “Vaiana, la Légende du bout du monde” et “La Reine des neiges”.

Tu as le droit de choisir qui t’embrasse

Kristen Bell a eu une conversation importante avec ses filles à propos de la fin du conte “Blanche-Neige et les Sept Nains”. Selon l’actrice, la fin est pseudo-heureuse parce qu’un homme inconnu embrasse une fille sans défense.

Kristen avait peur que ses filles en déduisent que le consentement n’est pas nécessaire dans la relation amoureuse, sachant que la princesse n’avait que 14 ans à ce moment précis.

Tout sacrifier pour un homme n’est pas une bonne tactique

Les mamans modernes sont également sceptiques concernant le conte “La Petite Sirène”. Elle sacrifie toute sa vie pour un prince qu’elle n’a vu que deux ou trois fois dans sa vie. Comme nous le savons tous, la version originale de l’histoire finit de façon tragique.

Le comportement de la Petite Sirène a été étudié par les spécialistes des relations familiales. Ils pensent que la décision de sacrifier sa voix (qui est inévitablement associée à la réflexion et à l’intelligence) pour gagner l’amour d’un prince n’est pas une bonne idée.

Une femme ne peut pas ressembler à une princesse de Disney

Selon des études, les fillettes qui regardent beaucoup de dessins animés avec des princesses ont des problèmes de confiance en soi parce qu’elles veulent ressembler à leurs idoles, mais les proportions de visage et de corps des princesses Disney ne sont pas réalistes.

La beauté n’a pas de définition exacte et les parents ont pour devoir de montrer à leurs enfants la beauté de la diversité.

Une jolie fille n’est pas synonyme de bonne personne

Un autre détail curieux est la beauté exceptionnelle des héroïnes : les princesses sont toujours un peu plus jolies que leurs sœurs maléfiques. Cette tendance peut produire des stéréotypes indésirables.

Les psychologues sont également concernés par l’attitude négative envers les personnages avec des maladies mentales. Par exemple, des personnages ayant des problèmes mentaux sont présents dans 85 % des dessins animés de Disney sortis avant 2004. Ces personnages sont souvent les vilains des histoires, et les troubles psychiques sont utilisés pour accentuer leur méchanceté.

Dans la vraie vie, il faut enseigner aux enfants que ces personnes ont besoin d’aide et de compréhension de la part de la société.

Dans la vraie vie, nos parents sont notre soutien

Les contes nous montrent souvent des enfants qui sont obligés de faire face à leurs problèmes tout seuls : les adultes ne les comprennent pas ou ne veulent pas les écouter. En réalité, la majorité des parents sont à l’écoute des difficultés de leurs enfants et prêts à les aider à tout moment.

Il est important de transmettre ce message aux petits : leurs parents les aiment, ils peuvent leur parler sans aucune crainte, ils sont bienveillants et les aideront à résoudre leurs problèmes.

Vivre heureux toute sa vie n’est pas possible

“Ils vécurent heureux...” est la phrase classique qui termine la plupart des contes. Cependant, cette phrase peut provoquer de faux stéréotypes de la vie familiale parce qu’en réalité les relations conjugales ne sont pas toujours simples et exigent des efforts.

Les experts conseillent aux parents de remplacer la phrase par “ils ont vécu des hauts et des bas, mais ils ont été heureux toute leur vie” car il faut préparer les enfants aux difficultés qui les attendent.

Les dessins animés “sans danger”

Ces dessins animés apprennent aux enfants l’amitié et l’amour, la compassion et la persévérance et leur expliquent les règles de la société et du monde qui nous entoure. Ces histoires ne contiennent pas de stéréotypes négatifs, ce qui est particulièrement important pour l’éducation des générations suivantes.

Alors, te souviens-tu de tes contes et dessins animés préférés ?
Après toutes ces années, as-tu changé ton opinion à propos des personnages ?
Liras-tu ces livres à tes enfants ?
N’hésite pas à nous donner ton avis et à partager ton expérience avec nous
dans les commentaires !