Sympa

Les enfants qui jouent dans la boue et le sable deviennent plus forts et sont en meilleure santé selon des études

Beaucoup se souviennent avec nostalgie de leur enfance, lorsqu’ils trouvaient des façons créatives de jouer avec la boue, et vraisemblablement le même nombre de personnes se souviendront avec tristesse des reproches de leurs parents par rapport à la saleté. Mais pour être honnête, ces parents savaient que leurs enfants trouveraient une nouvelle façon de se salir, car, qu’on se le dise, cela est amusant !

Chez Sympa, nous t’expliquons les raisons scientifiques pour lesquelles il est important pour les enfants de jouer dans le sable et dans la boue afin de grandir en meilleure santé.

Aujourd’hui, de nombreux enfants sont déconnectés de la nature

Il est tout à fait normal que les parents, soucieux de l’hygiène et de la sécurité de leurs enfants, préfèrent qu’ils jouent à l’intérieur de la maison plutôt que dehors. Partant de cette constatation, l’auteur Richard Louv a interviewé environ 3 000 familles et a conclu, après plusieurs dialogues avec des enfants, que nombreux d’entre eux ne cherchent pas du tout à jouer dans des espaces ouverts et préfèrent rester à l’intérieur et surtout à proximité des technologies. “Nos enfants et les enfants de nos enfants sont les générations les plus déconnectées de la nature de l’histoire”, dit-il avec inquiétude.

Un peu de saleté ne fait de mal à personne

Richard Louv et la pédiatre Maria Júlia Carvalho affirment que les enfants ont besoin d’être en contact avec des micro-organismes présents dans le sol et l’herbe pour développer leur système immunitaire. La propreté peut être un véritable casse-tête, et trouver le juste milieu entre le plaisir et l’excès est une question en suspens pour les parents, mais ce genre de jeu peu hygiénique est nécessaire.

À ce sujet, Maria Júlia Carvalho affirme que le contact avec ces facteurs aide au développement correct du système immunitaire des enfants qui, plus tard, seront capables de se prémunir de maladies et allergies. De plus, l’auteur Richard Louv ajoute que les activités en plein air stimulent la créativité, réduisent le stress, la dépression et permettent également un meilleur développement cognitif.

C’est la même chose avec les animaux de compagnie

Selon une étude menée par le Journal of Allergy and Clinical Immunology, les enfants qui grandissent avec des animaux de compagnie comme les chiens et les chats dès leur plus jeune âge sont moins susceptibles de développer des allergies, car ils vivent avec des niveaux continus d’endotoxines, qui sont des bactéries présentes dans la poussière dans l’air et qui renforcent leur système immunitaire.

Voici comment fonctionne notre système immunitaire :

Selon la définition de KidsHealth (site internet le plus visité pour des conseils sur la santé des enfants et les questions parentales), le système immunitaire est le système qui protège des agents externes comme les germes et bactéries qui peuvent être dangereux pour la santé en détectant les substances qui sont potentiellement responsables de maladies et infections puis en les combattant.

Mais pour que ces actions fonctionnent correctement, le système doit s’adapter aux micro-organismes qui viennent de l’extérieur. On sait qu’en grandissant, les enfants deviennent plus résistants à de nombreux germes parce qu’ils y ont déjà été exposés et que le corps a recueilli de l’expérience et des informations pour pouvoir se défendre.

Conséquences d’éloigner les enfants des espaces ouverts

Sans la présence de micro-organismes, le mécanisme du système immunitaire devient plus vulnérable aux substances qui, dans d’autres cas, ne seraient pas pathologiques, comme le pollen ou les poils d’animaux par exemple, qui engendrent alors des allergies. Richard Louv affirme que le fait de priver les enfants de la possibilité d’interagir avec l’environnement extérieur entrave le bon développement de leur créativité en l’absence de stimuli physiques et les empêche d’acquérir une expérience directe dans certaines circonstances.

Il affirme également que l’activité physique que l’enfant développe à l’extérieur est une excellente prévision contre l’obésité qui affecte actuellement un grand nombre d’enfants en raison de leur enfermement. Par conséquent, l’absence de jeux en plein air est un risque pour la santé psychophysique.

Laisses-tu tes enfants jouer dans le sable et la boue ou préfères-tu qu’ils fassent des activités à la maison ? Raconte-nous dans les commentaires ci-dessous quelques-uns de tes souvenirs d’enfance de jeux salissants !

Photo de couverture CoyoteVerde / Imgur