Sympa

Selon une étude, le lien mère-fille est si fort qu’il affecte même le cerveau

Si tu t’es déjà dit, ou si on t’a déjà fait remarquer, que tu ressembles de plus en plus à ta mère, c’est probablement vrai. Au fil du temps, tu peux acquérir certains traits de sa personnalité ou de son comportement, et ce n’est pas seulement par imitation ou par coutume. Selon une étude, il s’agit bien de la structure de ton cerveau.

Sympa veut expliquer pourquoi ton cerveau et celui de ta mère pourraient avoir plus de similitudes que tu ne le penses, et comment cela peut affecter ton comportement.

L’étude

Une étude d’imagerie par résonance magnétique réalisée par le psychiatre Fumiko Hoeft de l’Université de Californie à San Francisco a révélé que les caractéristiques du système cortical-limbique du circuit cérébral étaient plus propices à être transmises de mère en fille, que de mère en fils, ou encore de père en fils ou fille. La recherche était basée sur une technique d’analyse de neuro-imagerie de 35 familles saines composées de parents et de leurs descendants biologiques. Les résultats ont montré des associations positives du volume régional de matière grise, y compris l’amygdale, l’hippocampe, le cortex cingulaire antérieur et le cortex préfrontal ventromédian, et principalement entre mères et filles.

Effets intergénérationnels

Bien sûr, les parents influencent considérablement leurs petits au niveau génétique, environnemental et psychologique, et c’est ce que l’on appelle les “effets intergénérationnels”. On les retrouve également dans les troubles de l’humeur. Cependant, jusqu’à présent, aucune étude n’avait examiné le fondement neural de ces effets chez l’humain. L’étude du Dr Hoeft suggère que la structure du cerveau, qui agit sur la régulation de l’humeur, montre des modes de transmission spécifiques de la lignée maternelle. Par conséquent, les mères et les filles peuvent être liées d’une manière plus profonde que nous ne le pensions.

Des expériences de vie qui s’héritent

Les bilans de l’étude se sont principalement concentrés sur les résultats comportementaux comme les troubles de dysfonctionnement dans la régulation de l’humeur, la dépression etc. Cependant, cette étude a révélé que l’association significativement plus grande entre le comportement de la mère et celui de la fille n’est pas seulement liée aux émotions négatives, mais plutôt à la façon dont le cerveau traite les expériences de la vie, comment il les assimile et comment il les résout.

Mère et fille, unies par un lien émotionnel

Si tu as déjà senti que ta mère est capable de deviner ce que tu penses, il y a peut-être une part de vérité là-dedans. La réponse scientifique suggère que le système limbique de la mère, qui joue un rôle très important dans le comportement et en particulier dans diverses émotions, a des modèles qui peuvent être hérités. Cela ne signifie pas que les mères sont nécessairement responsables de la dépression de leurs filles, mais que cette caractéristique héréditaire, associée à d’autres facteurs comme les gènes qui ne sont pas hérités de la mère, l’environnement social ou les expériences de vie, peut déclencher un problème émotionnel. En d’autres termes, la transmission mère-fille intervient mais n’est qu’une partie de l’ensemble.

Mères résilientes, filles fortes

La facilité avec laquelle quelque chose te fâche ou t’attriste est le résultat des forces de la nature et de celles du rôle parental, selon l’étude du Dr Hoeft. Cependant, la façon dont tu réagis aux stimuli de la vie est ce qui te relie profondément à ta partie maternelle.

Cette étude a indéniablement fourni un nouvel outil potentiel pour mieux comprendre la dépression et d’autres affections neuropsychiatriques, car la plupart des affections semblent montrer des modèles de transmissions intergénérationnelles. Cependant, le Dr Hoeft a reconnu certaines limites à sa recherche. Aussi souhaite-t-elle l’étendre à une étude plus approfondie, cette fois sur des mères qui ont vécu ou vivent actuellement des problèmes de dépression ou d’anxiété.

Pense à la force avec laquelle ta mère a fait face à des situations, des problèmes ou des moments difficiles. Penses-tu que tu pourrais agir de la même façon ? As-tu remarqué des traits de comportement similaires avec ta fille ? Raconte-nous tout dans la section des commentaires ci-dessous.