Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

Un pédiatre partage quelques conseils pour apprendre à ton enfant à dormir seul

Quand un enfant passe du berceau à son propre lit, on a tendance à penser qu’il dormira paisiblement, et qu’on pourra enfin se reposer. Mais la plupart des enfants en bas âge ne l’entendent pas de cette oreille, et pleurent énormément, affirment de nombreux pédiatres. Dans ce cas, il peut être intéressant d’appliquer quelques techniques simples d’entraînement au sommeil.

Chez Sympa, on souhaite que nos lecteurs passent de bonnes nuits réparatrices, c’est pourquoi nous aimerions partager avec toi quelques conseils d’entraînement au sommeil pour les enfants, qui ont été suggérés par le directeur du centre pédiatrique du sommeil de Yale.

1. Commence par un entraînement en cours de journée

  • Prends l’habitude de respecter les heures du coucher durant la journée. Tu peux même demander à ton enfant de se brosser les dents et lui lire une histoire. Mets-lui son pyjama et fais tout exactement comme si tu allais le coucher pour la nuit. N’oublie surtout pas de le féliciter à chaque fois qu’il reste seul dans son lit.
  • Ne sois pas trop sérieux. Fais en sorte que ce moment soit amusant, comme si c’était un jeu. Tu peux faire comme si tu étais l’enfant et que lui était le parent. Prends un ours en peluche avec toi quand tu vas au lit. Tu peux aussi l’entraîner en allant le coucher avec son jouet préféré. Ton enfant doit se sentir joyeux et motivé au moment d’aller au lit.
  • Fais-le pendant la journée, plusieurs fois par semaine. Plus il y aura d’entraînements, plus ils seront efficaces.
  • Réalise ces entraînements plusieurs heures avant la véritable heure du coucher. Le mieux, c’est de le faire le matin ou l’après-midi.

2. Augmente progressivement le temps qu’il passera seul au lit en faisant des pauses

Tout d’abord, tu dois chercher à savoir combien de temps met généralement ton enfant pour s’endormir après que tu as éteint la lumière. C’est assez facile à déterminer, surtout si tu restes à côté de lui avant qu’il ne s’endorme. Bien sûr, cette technique demande beaucoup de patience et d’énergie. Tu peux avoir la flemme de le faire, ou manquer de temps, surtout si tu as d’autres choses à faire, mais bientôt, tu pourras dormir paisiblement.

Voici comment l’ensemble de ce processus devrait se dérouler :

  1. Entraîne-le à dormir pendant la journée pour qu’il sache à quoi s’attendre.
  2. Instaure des heures de rituels régulières pour se brosser les dents et mettre le pyjama. Dis gentiment à ton enfant que tu l’aimes et qu’il est l’heure d’aller au lit.
  3. Par exemple, lorsque tu éteins la lumière à 20 h, ton enfant peut mettre 15 minutes à s’endormir. À 20h10, dis-lui que tu fais une petite pause. Sors de la chambre et promets-lui que tu reviendras bientôt.
  4. Retourne dans la chambre une minute après, et félicite ton enfant comme s’il avait gagné un oscar. Dis-lui quelque chose comme : “Que tu es grand ! Tu es sagement resté au lit ! Félicitations !” Les câlins et les baisers sont également importants.
  5. Ensuite, reste avec lui jusqu’à ce qu’il s’endorme.
  6. Fais la même chose le soir suivant, mais quitte la chambre deux minutes, puis le troisième soir, quitte-la trois minutes. La durée pendant laquelle ton enfant tolérera de rester seul le soir augmentera ainsi progressivement.

Tu pourras arrêter d’appliquer cette méthode lorsque ton enfant s’endormira tout seul pendant une semaine, ou bien lorsque tu pourras facilement quitter la chambre pendant 30 minutes.

3. Utilise la technique “excuse-moi” si ton enfant est trop rebelle pour rester seul au lit

Il s’agit d’une variante de la pratique précédente. La différence est qu’elle implique de faire plusieurs petites pauses. Le pédiatre explique que cela fonctionne particulièrement bien pour les enfants qui ont tendance à pleurer ou à se lever dès que les parents partent, même pour une minute. Il suffit d’avoir un peu de patience, et les résultats ne tarderont pas à venir.

Voici comment fonctionne cette méthode :

  1. Tout comme dans le cas précédent, entraîne ton enfant à dormir une ou deux fois dans la journée, tout en appliquant les rituels habituels au moment du coucher. N’oublie pas de lui souhaiter gentiment bonne nuit.
  2. Éteins la lumière et sors un instant de la chambre, juste “pour faire quelque chose.” C’est comme si tu demandais à ton enfant de t’excuser un instant parce que tu devais aller éteindre la télévision ou prendre un objet.
  3. Reste en dehors de la chambre pendant 30 à 60 secondes. Ce temps dépend de la durée pendant laquelle ton enfant peut rester seul au lit sans se lever ou pleurer.
  4. Retourne dans la chambre et dis quelques mots gentils à ton enfant pour qu’il ait l’impression que c’est une grande victoire de rester seul au lit.
  5. Sors à nouveau de la chambre pour un très court instant. La première nuit, tu devras peut-être le faire 10 à 20 fois. La deuxième nuit, augmente simplement la durée de tes absences pour que les pauses soient un peu plus longues à chaque fois.

Lorsque ton enfant pourra rester seul au lit sans que tu ne restes avec lui pendant au moins une semaine, ça sera gagné.

As-tu connu des problèmes pour coucher tes enfants ? Quelles astuces utilises-tu pour y parvenir ? Aimerais-tu essayer l’entraînement au sommeil pendant la journée ? Laisse ton avis sur le sujet dans les commentaires, et n’hésite pas à partager cet article avec les personnes de ton entourage pour savoir ce qu’elles en pensent !