Sympa
Sympa

Un père célibataire adopte un enfant trisomique et reçoit le prix de la “meilleure maman du monde”

“Seule une femme peut s’occuper d’un enfant”, tels étaient les mots souvent marmonnés envers Aditya Tiwari lorsqu’il a décidé d’adopter un garçon ayant des besoins spéciaux. Cet homme est le plus jeune parent adoptif célibataire en Inde, et avec son histoire, il a réussi à briser certains stéréotypes parentaux. Nous aimerions que tu découvres comment un père aimant a fini par prouver qu’il n’était pas moins qu’une mère pour son fils adoptif, Avnish.

Le jour de l’adoption a été un jour spécial pour tous les deux

Le 1er janvier 2016, Aditya Tiwari, un ingénieur logiciel indien, est entré dans l’histoire. Une longue période de galères a finalement porté ses fruits et il a ramené son fils, Avnish, à la maison. Ce qui a placé Aditya sous les feux de l’attention, c’est le fait qu’en adoptant Avnish, il était devenu le plus jeune célibataire à avoir adopté un enfant.

La première rencontre d’Aditya avec le bébé a eu lieu lorsqu’il s’est rendu dans un orphelinat pour offrir des bonbons à l’occasion de l’anniversaire de son père. C’est ce jour-là qu’il a vu Avnish pour la première fois, quand celui-ci avait moins d’un an. Le garçon était simplement allongé dans un lit, quelque part dans un coin. Le directeur a dit à Aditya que ces enfants étaient “fous” et que le garçon allait bientôt mourir. Et tout cela parce qu’Avnish était atteint du syndrome de trisomie 21.

Aditya se souvient de ses sentiments après avoir visité l’orphelinat. Il a déclaré : “Lorsque je suis rentré chez moi ce soir-là, je n’ai pas pu m’empêcher de penser à lui, à la façon dont il était seul toute la nuit et qu’on le laissait mourir. Je suis donc retourné à l’orphelinat et j’ai demandé s’ils me laisseraient adopter Avnish. Ils ont ri et ont dit qu’un célibataire de moins de 30 ans n’avait pas le droit d’adopter.”

Aditya a finalement adopté Avnish alors que le petit garçon n’avait que 22 mois. Depuis cette époque, la vie du nouveau papa a pris un tournant. L’homme a rapidement quitté son emploi d’ingénieur logiciel et a commencé à conseiller, guider et motiver les parents d’enfants ayant des besoins spéciaux.

Aditya a beaucoup appris de la paternité, et c’était parfois une expérience amère

Même si Aditya savait qu’il serait très difficile d’être le parent unique d’un enfant spécial, il savait qu’Avnish était destiné à être son fils. Le futur papa a dû faire face à d’énormes problèmes concernant les procédures légales, car l’âge minimum pour adopter en Inde était de 30 ans à l’époque. Il a écrit plus de 100 courriels, s’est entretenu avec des autorités et des fonctionnaires, et s’est battu pendant plus de six mois avant de pouvoir enfin ramener son fils à la maison.

Aditya est un père attentionné et patient. Il a expliqué : “Nous avons un éducateur spécial pour Avnish. Les enfants ayant des besoins spéciaux ont des jouets différents et les élever demande beaucoup de patience.”

Cependant, ce papa est totalement reconnaissant d’avoir la chance d’être le parent d’un bébé comme Avnish. Il a révélé : “C’est une expérience différente et remplie d’aventures, mais nous apprenons quelque chose de nouveau chaque jour. Je suis heureux de l’avoir à mes côtés. Nous passons chaque moment ensemble. Que pourrais-je demander de plus ?”

Le père dévoué a maintenant une récompense spéciale

Aditya a reçu le prix de la meilleure maman du monde lors d’un événement à Bengaluru, consacré à la Journée internationale de la femme, le 8 mars. Ce prix est devenu symbolique pour l’homme, car il a un message spécial à délivrer à toutes les personnes qui élèvent seules leurs enfants, en particulier aux pères célibataires. Aditya pense que la société est en train de changer, mais qu’il y a encore beaucoup de chemin à parcourir en ce qui concerne le rôle des pères.

Il a déclaré : “L’état d’esprit est différent lorsque les gens voient un homme qui élève seul un enfant. Ce n’est pas que nous ne pouvons pas être parents ou que seules les femmes peuvent le faire. La société nous voit simplement comme des soutiens de famille et non comme le principal responsable des soins.” Et Aditya veut changer la façon dont les gens pensent à lui et aux familles similaires.

Aditya a ajouté : “S’occuper d’un enfant est une tâche difficile, mais gratifiante. Je ne me contente pas d’aller travailler, mais j’élève aussi une vie. J’ai entendu tellement de fois des femmes dire ’Oh, nous avons porté un bébé pendant neuf mois, vous avez le travail le plus facile’, mais ce n’est pas ça. Tous les parents et toutes les personnes qui s’occupent d’enfants ont droit au même crédit.”

Quels sont tes sentiments sur le parcours d’adoption d’Aditya ? Envisagerais-tu un jour d’adopter un enfant en tant que parent solo ?

Sympa/Éducation/Un père célibataire adopte un enfant trisomique et reçoit le prix de la “meilleure maman du monde”
Partager cet article
Ces articles peuvent te plaire