Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

Une enquête révèle que près de la moitié des grands-parents ont un petit-enfant préféré

De nombreux enfants rêvent souvent d’avoir des frères et sœurs et, généralement, cela leur procure une joie absolue — pourvu qu’ils n’aient pas à se battre pour obtenir de l’attention. Un psychologue a constaté que le fait de donner à chaque enfant le sentiment d’être spécial renforce sa confiance et son amour-propre. Et il s’avère que les grands-parents ont tellement d’amour à donner, qu’un seul petit-enfant pourrait devenir l’objet de leur affection éternelle.

Chez Sympa, nous avons essayé de mieux comprendre ce soi-disant “favoritisme des grands-parents” et nous avons fait plusieurs découvertes.

Certains grands-parents sont plus discrets que d’autres sur leurs favoris

L’enquête a demandé à 1 111 grands-parents s’ils avaient ou non un petit-enfant préféré et 42 % d’entre eux ont admis qu’ils en avaient un, tandis que 9 % sont restés indécis. Il est intéressant de noter que la majorité d’entre eux ne se sentaient pas particulièrement coupables et n’avaient pas peur de l’avouer.

  • 51% ont dit qu’ils n’avaient “pas honte d’avoir un favori”.
  • 66 % ont déclaré que les frères et sœurs de leur petit-enfant préféré ne savaient “certainement” pas lequel d’entre eux était en tête de liste.
  • Et 42 % ont révélé que même leur petit-fils ou petite-fille favori ignorait cette préférence.

D’un côté, les grands-parents veulent protéger les sentiments des petits, mais de l’autre, ils doivent savoir que ce n’est pas le meilleur comportement à adopter s’ils veulent que personne ne le sache. Pourtant, la plupart d’entre eux semblent être en paix avec leurs choix.

Les grands-parents savent ce qu’ils recherchent chez leurs petits-enfants préférés

Les grands-parents interrogés nous ont également fourni des informations intéressantes qui pourraient t’aider à déterminer si tu es le seul petit-enfant “en or”. Voici ce qu’ils avaient à dire sur leurs petits-enfants :

  • 58% ont reconnu que leur petit-enfant préféré était toujours de bonne humeur et les faisait “rire plus que ses frères et soeurs”.
  • Heureusement, 62% des personnes interrogées se moquaient de savoir qui était le plus beau de la famille, affirmant que l’apparence de leurs petits-enfants ne jouait aucun rôle dans leur préférence. Eh bien, c’est un soulagement !
  • 67% ont révélé que leur privilégié était celui qui était “inconditionnel dans son amour pour eux et très affectueux”. Comme on s’en doutait, les grands-parents veulent juste de l’attention !

Cela nous indique qu’il y a encore une chance de devenir un “favori”, et que tout espoir n’est pas perdu !

Le sexe n’a pas d’importance

Il s’avère que nous avons tous les mêmes chances de devenir un favori aux yeux de nos grands-parents, puisqu’ils ne se soucient pas de savoir si leur petit-enfant est un garçon ou une fille. Un léger avantage semble être donné aux filles, mais il n’est pas si important que ça.

  • 66% ont dit que leur petit-enfant préféré n’était pas leur unique petite-fille.
  • 72% ont déclaré que leur petit-enfant préféré n’était pas leur seul petit-garçon.

Ainsi, si tu es la seule petite-fille de ta famille avec des frères, tu as 6 % de chances de gagner plus d’affection de tes grands-parents que les autres.

De plus, une autre étude a soutenu cette idée car ils ont constaté que “le sexe du petit-enfant n’a aucun effet” sur sa relation avec ses grands-parents.

Leur décision est définitive

Si tu viens de décider de gagner l’affection de tes grands-parents, tu ferais mieux de commencer rapidement, car il semble peu probable qu’ils changent d’avis. En effet, 70 % des grands-parents ont déclaré que leur petit-fils ou petite-fille préféré ne change pas avec le temps, donc à moins de les avoir convaincus très tôt, les chances d’arriver au sommet sont plutôt minces.

Mais peut-être que ton papi et ta mamie font partie des 49% de personnes qui disent ne pas avoir de petit-enfant préféré, alors fonce !

Que penses-tu de ces découvertes ? Est-ce que tu as déjà remarqué que tes grands-parents t’accordaient, à toi ou à tes frères et sœurs, un traitement spécial ? Dis-nous tout dans les commentaires !