Sympa

Voici pourquoi il ne faut pas sacrifier son confort pour ses proches. Surtout s’ils ne le demandent pas.

2-24
826

Les gens serviables et gentils, qui sont prêts à sacrifier leur propre confort, partageront le meilleur morceau de gâteau avec toi, se précipiteront à ta rescousse de l’autre bout du pays, te prêteront autant d’argent que tu en as besoin. En un mot, ils feront tout pour plaire. À première vue, on ne peut que rêver de tels parents/ proches/ amis. Pourtant, ces gens qui sont prêts à tout sacrifier pour toi, ne sont pas sains du tout : ce sont de dangereux manipulateurs .

Sympa a décidé de faire un point sur le sujet et de comprendre pourquoi il faut se tenir à l’écart des gens trop serviables et bien réfléchir avant de faire appel à eux.

Comment agit le manipulateur

Derrière des phrases telles que : “je t’ai consacré mes meilleures années / j’ai dépensé beaucoup d’argent pour toi / je ne dors pas la nuit à cause de toi”, les manipulateurs offrent leur amour et leur amitié en attendant quelque chose en retour. Tu devras “rembourser” ce prêt pendant des années. Dans le cas des enfants, pour qui les mères sacrifient leurs vies personnelles, cette “dette” est irremboursable. Le manipulateur est persuadé que son entourage doit lui être reconnaissant pour l’argent prêté, son temps et son affection.

Si tu entends les phrases suivantes de la part de tes parents, partenaires ou amis, sache qu’ils essaient de te manipuler en jouant sur la culpabilité :

  • “Je t’ai consacré les meilleures années de ma vie”
  • “Pour toi, j’ai arrêté de voir mes amis”
  • “Je ne me suis pas mariée une deuxième fois pour t’éviter d’avoir un beau-père”
  • “Je dépense de l’argent pour toi et je ne vois aucune reconnaissance”
  • “J’ai cuisiné ce plat pendant trois heures, et toi, tu fais la moue”

Toutes les accusations sont basées sur le schéma suivant : “J’ai sacrifié quelque chose de super important pour toi et maintenant c’est à ton tour de payer”. C’est surtout un sacrifice que personne n’avait demandé au manipulateur (les enfants n’ont pas demandé à venir au monde, les maris n’ont pas demandé à leurs femmes d’abandonner leur travail, et ainsi de suite).

Le comportement sacrificiel ne suscite pas de reconnaissance. Au contraire, la “victime” a envie de partir à l’autre bout du monde, le plus loin possible de cette charité gênante.

Pourquoi il agit ainsi

Les psychologues qualifient cette envie de sacrifice de névrose. À la différence du sacrifice désintéressé, qui est caractérisé par un désir sincère d’aider quelqu’un sans rien en attendre en retour, le sacrifice névrotique est issu de motivations égoïstes. Voilà pourquoi :

  • Le manipulateur est toujours passif-agressif. Cela signifie qu’il a très envie d’agresser quelqu’un, mais son éducation ne le lui permet pas, et c’est alors qu’arrive la manipulation. Au lieu d’exprimer ouvertement son mécontement, la mère dit à son fils : “Je n’ai pas dormi pendant des nuits pour toi, et maintenant que tu es marié, tu ne m’appelles même plus”. Ainsi, la personne conduit son interlocuteur à avoir des émotions négatives, le manipule avec sa solitude et obtient finalement ce qu’elle veut.
  • Le manipulateur a besoin de compliments, à cause d’une faible estime de soi. Ces gens-là pensent que personne ne les aimera juste pour ce qu’ils sont. D’abord, la personne fait des sacrifices à son détriment, attend que les autres le remarquent puis espère qu’ils l’aimeront pour cela. Inutile de dire que cela ne se passe pas comme ça. Au final, cela aboutit à une déception vis-à-vis des gens (“personne ne m’aime”).
  • Le manipulateur est soumis à une tradition culturelle. C’est un sacrifice agressif, ou en termes plus simples, “une obligation de porter sa croix”. Le manipulateur va vivre avec un alcoolique ou un agresseur juste parce que “tout le monde vit comme ça”. Mais elle tire profit même d’union malsaine : elle y gagne en effet la compassion de son entourage, par exemple.
  • Le manipulateur sacrifie ce qu’il n’a pas. Le manipulateur ne sacrifie pas ce qu’il possède en abondance (le temps, l’argent, l’énergie émotionnelle). Il sacrifie ce qui lui manque à lui-même. Tôt ou tard, ce sacrifice négatif provoque une dépression, et il finit par avoir l’impression que personne dans son entourage ne peut le comprendre.

Pourquoi les gens trop serviables nous rendent dingues

Ces manipulateurs-victimes agacent énormément leur entourage, car ils veulent toujours avoir quelque chose en échange de leurs services. Il existe le concept du chantage affectif en psychologie. Mais cela ne fonctionne qu’avec les proches, car les autres se moquent de ce qui peut arriver au maître chanteur.

Les psychologues et les sociologues ont étudié attentivement le comportement des manipulateurs-victimes et ont décrit les procédés utilisés par ces gens-là pour obtenir ce qu’ils veulent. Cette technique de manipulation est appelée FOG. Les trois sentiments que la personne utilise pour atteindre ses objectifs sont les suivants :

  • Fear (en anglais) : la peur. C’est la peur de vexer, de perdre ou de faire du mal au manipulateur.
  • Obligation (en anglais) : la responsabilité. Par son comportement, le manipulateur appelle à ton sens du devoir et veut te rendre coupable de ses échecs ou de sa mauvaise humeur.
  • Guilt (en anglais) : la culpabilité. La culpabilité de ne pas avoir répondu aux attentes.

Depuis peu, il existe une loi en Grande-Bretagne sur la violence conjugale. Cela signifie qu’aucune personne n’a le droit d’en contrôler une autre. Selon cette loi, le citoyen ne peut pas forcer sa femme à cuisiner les repas, ni forcer ses enfants à faire leurs devoirs : il ne peut que le leur demander. Les conséquences d’une telle législation ne sont pas encore claires : elle présente aussi bien des avantages évidents (la protection contre les violences domestiques de tous types), que des défauts importants (l’impossibilité d’établir précisément le dégré de culpabilité de l’agresseur).

Comment se séparer de ce genre de personnes

La réponse la plus évidente à cette question : arrêter toute communication avec cette personne. Mais que faire si ce sont tes parents ou ton épouse/époux les manipulateurs ? Les psychologues affirment que tes relations peuvent être améliorées, si tu utilises les procédés suivants :

  • Ne donne pas aux manipulateurs ce qu’ils veulent. Dès que votre conversation prend la direction du “je t’ai tout donné, toi, l’ingrat(e)”, ignore et continue à parler comme si de rien n’était.
  • Mets-toi dans la tête que tu n’es pas responsable du malheur ou du bonheur de cette personne.
  • Si le manipulateur commence à t’accuser d’ingratitude, réplique de façon similaire : plains-toi de tout et de rien. Cette tactique permet de porter le manipulateur à confusion et de reprendre le contrôle de la conversation.
  • Enfin, parle ouvertement de tes sentiments avec le manipulateur. Trouve ce qu’il attend réellement : peut-être qu’un appel par semaine à tes parents âgés pourra mettre fin aux plaintes interminables.

Que faire, si tu es cette personne prête à se sacrifier
pour ses proches

Certaines études prouvent que le sacrifice dans les relations peut causer une dépression et un mécontentement perpetuel envers soi-même et les autres. La personne pour qui tu fais des sacrifices inutiles ressent de l’irritation, et cela n’apporte rien de bon à tes relations. Par ailleurs, plus tu te préoccupes du confort des autres, moins tu te sentiras bien.

Les psychologues recommandent de chercher un milieu juste dans les relations. Il ne faut pas être un égoïste absolu et ne céder à rien, mais ce n’est pas la peine non plus de te sacrifier totalement pour ton partenaire, tes enfants ou tes amis.

Si tu as l’impression de te donner un mal de chien pour quelqu’un qui ne t’apprécie pas, le problème vient de toi et non de cette personne. Abandonne cette cause perdue et agis pour changer.

Penses-tu qu’il existe des gens qui aident sincèrement sans rien attendre en retour ? Ou bien que toutes les bonnes actions sont motivées par un certain intérêt personnel (flatter son égo, recevoir un service en retour) ? N’hésite pas à nous donner ton avis dans les commentaires ci-dessous !

Photo de couverture Roberto Nickson / Pexels
2-24
826